Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Lifting soft mais efficace

Lifting soft mais efficace

Mazda s'apprête à commercialiser la version restylée de la Mazda 6.
Les adeptes de véhicules restylés synonymes de rupture stylistique par rapport à leurs aînés en seront pour leurs frais. En effet, la Mazda 6 cuvée 2010 se distingue de son aînée moins par son aspect extérieur que par les multiples modifications et réglages effectués sous le capot. Les nouveautés en matière de design concernent surtout la face avant et les feux arrière. Les prises d'air ont été retravaillées afin de renforcer le dynamisme de la proue et les optiques arrière se sont vues dotées de nouveaux projecteurs avec inserts chromés. L'intérieur ? Il se veut plus qualitatif, le constructeur ayant opté ici pour de nouveaux habillages de surfaces et des éléments de design chromés. Mais les changements les plus importants concernent pour l'essentiel les motorisations et les réglages.


Un nouveau bloc essence



La version restylée étrenne un nouveau bloc essence de 2,0 l à injection directe (DISI). Remplaçant l'ancien bloc 2,0 l, il déploie une puissance de 155 ch et affiche, en cycle mixte, des consommations moyennes de 6,9 l ou 7,6 l aux 100 km, selon que ses utilisateurs ont opté pour une boîte manuelle à six rapports ou une transmission automatique à cinq rapports. Côté Diesel, la marque propose toujours son bloc 2,2 l décliné en trois niveaux de puissance : 129, 163 et 180 ch. Il ne peut pourtant pas être comparé avec celui qui équipait l'ancienne mouture de la Mazda 6. Le constructeur a amélioré ses performances en procédant à de nombreuses modifications. Les réglages des suspensions ont notamment été revus afin d'obtenir un meilleur confort de conduite et l'aérodynamisme du véhicule a été optimisé via l'adoption de déflecteurs plats. Les économies de carburant sont au final plutôt intéressantes : en cycle mixte, la version 129 ch de la Mazda 6 restylée affiche une consommation de 5,2 l aux 100 kilomètres, soit un gain de 7 % par rapport à la précédente. Le gain de la version 163 ch est de 4 % à 5,4 l et celui de la version 180 ch de 5 % à 5,4 l. Ces modèles sont aussi peu émetteurs de CO2 : la version 129 ch rejette 138 grammes de CO2/km (142 grammes de CO2/km pour les autres). Et la Mazda 6 n'a toujours rien à envier à ses concurrentes en matière de sécurité : elle est toujours dotée de série d'un ABS et de systèmes d'antipatinage (TCS), de contrôle de la stabilité (DSC) et d'aide au freinage d'urgence (EBA), solutions auxquelles s'ajoute un système de signalisation d'arrêt d'urgence (ESS). A compter du deuxième niveau de finition, elle comprend un système d'aide au démarrage en côte (HLA).

La Mazda 6 restylée en bref


• Date de lancement : juin
• Segment de marché : M2
• Objectif : 700
• Principales concurrentes de la Mazda 6 MZR CD 2,2 l 129 ch 25 400 € :
Citroën C5 II 2.0 HDi 140 FAP Dynamique (28 500 €) ;
Ford Mondeo 2.0 TDCi 140 DPF Titanium X 5p (30 000 €) ;
Renault Laguna 2.0 dCi 130 Carminat (27 600 €)
• Prix :
de 23 500 € à 28 600 € - Essence
de 25 400 € à 32 000 € -Diesel

ZOOM


Mazda France affiche ses ambitions

Faire passer la part de ses ventes à professionnels de 13 % en 2010 à 18 % en 2015, c'est l'objectif recherché par Mazda en France. Pour y parvenir, la marque mise à la fois sur la formation du réseau et le développement de partenariats avec des loueurs longue durée. "Nous souhaitons accroître notre part de marché flotte dans l'Hexagone", indique Thierry Guillemot, président de Mazda Automobiles France. L'an dernier, elle s'est établie à moins de 10 %. La marque mise en tout cas sur la Mazda 6 et sa nouvelle mouture, même si la troisième génération de ce modèle est appelée à franchir un pas important en matière de baisse de CO2 (elle devrait dégager 105 grammes de CO2/km). "Le segment D devrait moins souffrir en 2010 et la Mazda 6 restylée comprend une version émettant 138 grammes de CO2/km", poursuit Thierry Guillemot. Les ventes de ce modèle ont, en effet, quelque peu souffert en 2010 : tous segments de clientèle confondus, elles sont passées de 2 546 unités en 2008 à 1 823 en 2009. La marque table cette année sur 1 600 ventes de Mazda 6 en France, dont 700 en version restylée. "Nous allons soutenir la version restylée via une offre commerciale à destination de nos clients", conclut Thierry Guillemot. Elle inclura une garantie de six ans.

Photo : Les ingénieurs japonais ont recensé 400 modifications entre l'ancienne version de la Mazda 6 et la nouvelle.
 
Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page