Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Nouveau terrain de chasse

Nouveau terrain de chasse

Présenté pour la première fois lors de l'édition 2008 du salon IAA d'Hanovre, sous-forme de concept-car, le pick-up utilitaire de Volkswagen, Amarok, fera son entrée sur le marché français en fin d'année.Considéré...
...comme un produit de "conquête à fort potentiel", l'Amarok participera de la stratégie de croissance du groupe Volkswagen dans le monde. Le pick-up devrait notamment tenir une place significative sur les marchés nord et sud-américains ainsi qu'en Australie, en Afrique ou en Asie. En Europe, où il sera commercialisé en novembre/décembre, le véhicule affichera des ambitions plus modestes même si le constructeur allemand entend gagner des parts de marché grâce aux caractéristiques techniques et économiques du véhicule. Commercialisé sous l'étiquette "Volkswagen Utilitaires", en raison de la capacité de la division VUL à répondre au double positionnement utilitaire et loisir, le véhicule a déjà généré 25 000 commandes dans le monde. L'Amarok se situe sur le segment "taille moyenne" (véhicules dépassant les 5 mètres de longueur dans la catégorie 1 tonne) qui est le plus représentatif sur le marché du pick-up avec environ deux millions de véhicules immatriculés par an. Produit dans l'usine de Pacheco de Buenos Aires, l'Amarok représente une capacité annuelle de 100 000 unités sur un total de 140 000 véhicules, si l'on y ajoute le Suran (Spacefox) qui est distribué sur le marché sud-américain.

En France, l'Amarok va évoluer sur un segment qui représente entre 10 000 et 12 000 unités par an. Le constructeur allemand entend conquérir entre 15 et 20 % de ce marché avec l'Amarok, soit un total de 2 000 à 2 500 unités. Les flottes (EDF, les Eaux et Forêts…) devraient représenter 30 % du volume de vente en France.


En double cabine pour commencer


Le pick-up sera d'abord commercialisé en version double cabine avec une carrosserie quatre portes. La version simple cabine à deux portes sera lancée au cours du premier semestre 2011 et offrira une surface de chargement plus vaste. Dans un premier temps, la CargoBox de l'Amarok double cabine affiche une longueur de 1,55 m, une largeur de 1,62 m, soit une surface au sol de 2,52 m2, pour une charge utile de 1,15 tonne. Disponible en deux versions de suspension, confort et charge utile, le pick-up repose également sur trois concepts de transmission suivant les marchés : une propulsion 4x2 dans la version de base et deux transmissions intégrales 4Motion, l'une déconnectable et l'autre permanente. Cette dernière est réservée au modèle avec suspension confort de série. Les deux versions 4Motion déconnectables et permanentes affichent le même tarif et une différence de 1 900 euros (TTC) par rapport à la version propulsion 4x2. Si le mix de vente devrait pencher du côté des versions 4Motion en France, les responsables de Volkswagen reconnaissent manquer de visibilité pour déterminer laquelle de la transmission déconnectable ou permanente aura la faveur des clients.


Deux niveaux de puissance pour le moteur 2.0 TDI


Equipé de la motorisation 2.0 TDI bi-turbo, le pick-up développe une puissance de 163 ch et affiche une consommation moyenne de 7,6 litres/100 km (pour la version 4x2). La deuxième motorisation de l'Amarok est un autre quatre cylindres TDI qui affiche une puissance de 122 ch pour une consommation de 7,5 l/100 km (autonomie supérieure à 1 000 kilomètres). Il faut compter une différence de 2 800 euros (TTC) entre les deux mécaniques. La boîte manuelle de série dispose de six vitesses. Pour la version 4Motion permanente, une boîte automatique est prévue pour fin 2011-début 2012.

L'Amarok en bref



• Date de lancement : fin 2010
• Segment de marché : pick-up (taille moyenne)
• Objectif : 2 000 à 2 500
• Principaux concurrents :
Izuzu D-Max 4x4 Space Cab Tdi164 LS : 29 988 € ;
Mitsubishi L200 Club Cab 178 ch Intense 29 100 € ;
Nissan Navara 2.5 dCi190 Double Cab 34 790 €
• Prix (TTC) :
27 690 € 4x2 2,0 TDI 122 ch
29 590 € 4Motion déconnectable 2,0 TDI 122 ch
35 690 € 4Motion permanente Trendline 2,0 TDI 122 ch

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page