Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L’ambassadeur idéal

Le CL cuvée 2010 présente un comportement tout à fait en adéquation avec son positionnement. Confortable sur autoroute, et relativement agile en conduite dynamique… Seuls souffrent les freins, manquants de mordant. La masse de l’ensemble n’y est sans doute pas étrangère…

L’ambassadeur idéal

Au premier contact avec la belle, on intègre le statut de vitrine dont dispose le CL. Mercedes semble avoir compilé l’ensemble de ses valeurs en termes de design, technologie et performances, pour l’offrir à son nouveau coupé de prestige.

Bien sûr, depuis 1995, le CL fait déjà figure de référence sur le segment des coupés 4 places haut de gamme, un segment de plus en plus porteur pour les constructeurs premium. Mais la version 2010, disponible depuis un mois en concession, pose les jalons d’un nouveau standard, avec, pour commencer, des lignes extérieures plus dynamiques et statutaires, disons… plus proches de l’esprit de la gamme actuelle commercialisée par le constructeur de Stuttgart. Il faut dire qu’avec le rythme de renouvellement actuel des modèles, les restylages se multiplient chez tous les constructeurs, afin de ranimer la flamme dans le cœur des futurs clients, sans toutefois dépenser plus que de raison en développements… La silhouette extérieure du CL 2010 a donc bénéficié d’un relooking réel, lui conférant une attitude plus agressive. On remarquera notamment un capot étiré, tout comme les projecteurs, plus effilés et qui donnent du dynamisme à l’ensemble. Des ouïes latérales apparaissent également sur le bouclier pour le refroidissement des freins. Elles intègrent par ailleurs des feux de jour à LED, qui “signent” l’auto, à la nuit tombée. A l’arrière, les feux s’offrent un nouveau style, là encore, plus allongé. Mais la vraie nouveauté se situe dans les feux de recul, placés de part et d’autre de la plaque d’immatriculation. Discutable, mais ça fait parler. A l’intérieur, pas de flagrants délires. Les recettes du succès sont conservées. Peu de changements donc, si ce n’est de nouvelles ambiances, comprenez des couleurs qui s’ajoutent au catalogue et d’autres qui disparaissent.

Beau… et technologique !

Pour autant, le CL 2010 n’est pas qu’une bête de showroom. Certes, il décorera votre hall, créera du trafic, mais fera surtout blêmir de plaisir les aficionados de la marque, lors de son essai. Car les principales innovations se trouvent sous le capot… L’engin a pris de l’embonpoint, mais le confort et la sécurité premium sont à ce prix. Du coup, il a fallu adjoindre au CL 2010 des mécaniques en adéquation avec les 2 tonnes de la bête. Deux blocs sont donc disponibles depuis le lancement. Sous le capot des CL 500 BlueEFFICIENCY et CL 500 4MATIC BlueEFFICIENCY, les ingénieurs Mercedes-Benz ont eu la folie des grandeurs ! Au V8 athmo déjà loin d’être ridicule, ils ont préféré loger un nouveau V8 biturbo à technologie BlueDIRECT, qui affiche des caractéristiques particulièrement impressionnantes. Avec une cylindrée de 4 663 cm2, il développe 485 ch et affiche ainsi un gain de puissance de l’ordre de 100 ch par rapport à son prédécesseur et ce, malgré une cylindrée réduite. Dans le même temps, le couple passe de 530 Nm à 700 Nm, soit 32 % de plus. Le confort s’en ressent, tout comme la consommation, puisque, dans sa version deux roues motrices, elle diminue de 23 %. Il en va de même pour les émissions de CO2 qui sont passées de 288 à 224 g/km.
Le second moteur est le désormais connu mais très réussi V12 biturbo, qui prend place dans les dessous du viril CL 600, l’accessit ultime aux encore plus musclés modèles AMG…

Equipement digne de son rang

Nous le disions, le nouveau CL est la vitrine technologique du groupe. Rien d’étonnant alors à ce que la version 2010 intègre autant d’équipements de confort et de sécurité. De la simple surveillance d’état, les ingénieurs sont passés à la vitesse supérieure, et le véhicule se veut désormais proactif. Il peut ainsi intervenir de manière autonome, et éviter les accidents, ou en minimiser les conséquences. Le modèle dispose notamment de l’avertisseur de franchissement de ligne actif, un système qui déclenche une vibration dans le volant quand il détecte un franchissement involontaire (sans clignotant) de ligne discontinue. Dans le cas d’une ligne continue, le système pilote également une légère intervention sur les freins du côté opposé à la ligne, afin de maintenir le véhicule sur sa voie. On citera également l’assistant de feux de route. Utilisant une caméra, ce système régule la portée des phares en temps réel, pour assurer la meilleure visibilité, sans gêner les autres usagers de la route. Bref, vous l’aurez compris, le nouveau CL est plutôt un véhicule “bien sous tous rapports”. Il présente fièrement son statut de porte-drapeau, notamment grâce à des motorisations plus valorisantes et plus en phase avec leur époque. Sans oublier des finitions et des équipements pléthoriques, qui montrent l’expertise de leur créateur en matière de luxe et de prestige. 

----------------------
Le CL 500 en bref

Date de lancement : septembre 2010
Segment de marché : Coupés de prestige
Concurrentes de la CL 500 4 Matic V8 biturbo 435 ch, 133 000 € :
BMW 650Ci 89 600 €,
Bentley Continental 172 300 € GT,
Jaguar XK 5.0 V8 105 400 €
Prix : de 130 000 à 238 000 €


 


Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page