Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La réorganisation de Renault débute

La réorganisation de Renault débute

Les deux audits demandés par Renault pointent clairement des problèmes de discernement, dans le traitement de l'affaire d'espionnage. Dans un long communiqué, le constructeur annonce les mesures à venir. Ainsi, Patrick Pélata, directeur général et n°2 de la marque, quitte ses fonctions, mais reste au sein du groupe. De plus, Mouna Sepehri est nommée directeur déléguée à la présidence de Renault et entre au Comité Exécutif du groupe comme Marie-Françoise Damesin, directeur des ressources humaines.
Extrait de l'article :

Les sanctions tombent. Ou plutôt Renault tire les conséquences quant à la gestion désastreuse de la pseudo affaire d'espionnage qui a conduit...

Taille de l'article : 500 mots
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page