Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La “lettre à un jeune Italien”,  de Sergio Marchionne

Sergio Marchionne estime que le marché italien sera à son niveau le plus bas depuis 1996, autour de 1,7 million de véhicules, et que les perspectives européennes n’ont rien d’emballant pour 2011 et 2012. Mais pour l’heure, il confirme les objectifs commerciaux de son groupe.

La “lettre à un jeune Italien”, de Sergio Marchionne

Sergio Marchionne, le charismatique administrateur délégué du groupe Fiat, qui fut élu Homme de l’Année de votre journal il y a quatre ans, a prononcé un discours engagé devant un parterre d’étudiants réunis à Rimini. Encore secoué par les turbulences de “l’affaire” Melfi, il a changé son discours à la dernière minute, choisissant de se focaliser sur l’Italie, qu’il exhorte au changement et à l’ouverture, sur le modèle de la Fiat. Morceaux choisis.
Extrait de l'article :

Dans le cadre d’un meeting sur l’amitié entre les peuples organisé à Rimini, Sergio Marchionne...

Taille de l'article : 1198 mots
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page