Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Priorité à la stabilité chez Citroën

Priorité à la stabilité chez Citroën

Citroën va d’abord s’attacher à conserver ses parts de marché VP et VU chez les professionnels en 2012. Citroën n’en a pas moins l’intention d’imposer sa ligne Executive DS. Elle a récemment fait l’objet d’une commande importante de la part du groupe Orange.

La marque aux chevrons devrait encore faire parler d’elle en matière de ventes à professionnels sur 2012. Si elle s’attend au mieux à une stabilisation du marché des ventes à professionnels VP + VU hors LCD, elle a aussi l’intention de faire monter en puissance sa ligne Executive DS. Cette dernière est actuellement disponible sur la DS3, la DS4 et la DS5 et elle regroupe des modèles susceptibles d’intéresser tous les professionnels car dotés de certains équipements type limiteur et régulateur de vitesse et système de navigation MyWay. “Le rythme de commandes de cette ligne de produits est satisfaisant”, indique Arnaud Duchemin, le directeur de Citroën Business. La gamme DS vient en outre de faire l’objet d’une très belle commande de la part du groupe Orange. Pour preuve : plus de 200 DS3 préparées par Durisotti doivent intégrer la flotte de l’opérateur historique, ce dernier venant tout juste d’en réceptionner 70. Citroën n’en continuera pas moins de miser sur d’autres technologies, d’autres modèles et d’autres gammes.

“Tout notre réseau est aujourd’hui constitué en Business Centers”

Le constructeur souhaite aussi se distinguer avec la DS5 équipée de la technologie full-hybrid Diesel HYbrid4, le crossover C4 Aircross qui sera commercialisé en cours d’année et, bien sûr, la gamme Airdream Business lancée courant 2009. “Cette dernière participe aux volumes de ventes des modèles concernés à hauteur de 33 %”, rappelle Arnaud Duchemin. Last but not least, la marque aux chevrons a l’intention de continuer à engranger des commandes auprès de professionnels avec ses VE C-Zéro et Berlingo “Powered by Venturi”. Bref, toutes ces annonces et nouveautés devraient lui permettre de faire face avec sérénité à l’exercice 2012, et ce d’autant plus que ses trois niveaux de réseaux dédiés au monde de l’entreprise lui ont déjà donné entière satisfaction sur 2011. Il y a actuellement 155 Citroën Business Centers de niveau 1 ; 94 Citroën Business Centers de niveau 2 ; 36 Citroën Business Centers de niveau 3. “Tout notre réseau est aujourd’hui constitué en Business Centers et ces derniers participent à quasiment 100 % de nos ventes à professionnels”, indique Arnaud Duchemin.

“Nous souhaitons conserver notre deuxième place en VU”

Ils joueront donc un rôle majeur dans les principaux objectifs que s’est fixés le constructeur sur 2012, à savoir d’abord et avant tout stabiliser ses parts de marché auprès des professionnels tant en VP qu’en VU. Sa part de marché globale s’est élevée l’an dernier à 17,8 %, avec 16,6 % côté VP et 19,2 % côté VU, hors LCD. “Nous avons gagné des parts de marché entre 2010 et 2011”, précise le directeur de Citroën Business. Et cela a notamment été le cas en VU : ici, le constructeur a gagné un point, redevenant par là même le deuxième acteur du marché VU en France. “Nous souhaitons bien évidemment conserver la même part en 2012”, souligne Arnaud Duchemin. Les ventes à professionnels de la marque auprès des professionnels se sont équitablement réparties entre les VP et les VU en 2011. Sur cet exercice, ont été comptabilisées quelque 128 500 ventes à professionnels VP + VU hors LCD, soit une hausse de 13,5 % par rapport à 2010 (+ 13,2 % à la fin novembre 2011 avec un marché en progression de l’ordre de 7,5 %). “Nous avons progressé auprès de tous les segments de marché et notamment auprès des grands comptes”, conclut le directeur de Citroën Business. A la fin novembre, les volumes de ventes de la marque enregistrés avec cette clientèle avaient augmenté de 30 % !
 

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le marché européen au-dessus des 15 millions de VN

Il a fallu attendre 10 ans pour que le marché automobile européen approche de son niveau d’avant-crise. En 2017, la barre symbolique des 15 millions de véhicules neufs immatriculés a de nouveau été

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page