Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

"Maintenir notre part de marché flottes"

François Guionnet, directeur général de Renault Parc Entreprises - Renault s’attend à ce que le marché des ventes à professionnels VP + VU se contracte de 2 % en 2012, avec une stabilité en VU et une très légère baisse en VP. Dans ce contexte, le constructeur souhaite continuer à afficher une part de marché flottes de 30 à 31 %. Elle s’est élevée à 30 % en 2011.

JOURNAL DE L’AUTOMOBILE. Quel bilan tirez-vous des ventes à professionnels de Renault sur 2011 ?
FRANCOIS GUIONNET.
Un bilan globalement positif. En effet, nous dominons toujours le marché des flottes VP + VU hors LCD, avec de l’ordre de 220 000 VP + VU vendus à professionnels, toujours hors LCD. C’est d’autant plus satisfaisant que le marché des flottes a retrouvé son niveau d’avant-crise avec une croissance d’environ 7,5 %. Le marché des flottes VP + VU hors LCD a totalisé l’an dernier quelque 735 000 véhicules, contre 683 000 en 2010, 636 000 en 2009 et 710 000 en 2008. Renault a affiché au final une part de marché de 30 % (30,8 % pour Renault et Dacia), soit seulement 0,8 point de moins qu’en 2010. Notre part de marché était de 30,3 % en 2009 et de 29,1 % en 2008. Cela étant dit, nous n’avons pas fait que maintenir globalement notre part de marché entre 2010 et 2011. Nous avons aussi surperformé dans le seul domaine du VU. Ici, notre taux de pénétration a atteint les 36 %, une percée due en grande partie aux succès du Trafic et du Master.

JA. Comment expliquez-vous néanmoins le “petit” recul de votre part de marché entre 2010 et 2011 ?
FG.
Nous l’expliquons à la fois par les quelques difficultés d’approvisionnement que nous avons connues avec le tsunami japonais, la fin du segment N1 et, enfin, le fait que nous n’ayons pas souhaité surenchérir sur toutes les offres commerciales de certains de nos concurrents afin de maintenir nos VR. Ce dernier point nous a d’ailleurs permis de lancer le label occasion “Prix Futé” et donc, au final, d’afficher de bons résultats VO. Côté segment N1, il convient de ne pas oublier que Renault participait à ce marché à hauteur de 40 %.

JA. A l’inverse, quels éléments vous ont-ils permis de continuer à afficher une part de marché d’au moins 30 % ?
FG.
A la fois nos produits, notre réseau de distribution, nos agents, nos partenaires garagistes et carrossiers, et nos points d’expertise flottes “Pro+”. Côté produits, nous avons notamment assisté à un bon maintien de la Laguna sur le segment C et au succès de la Clio III sur le segment B. La Clio III rejette 89 grammes de CO2/km, consomme 3,4 l/100 km et affiche une TVS de 178 euros dans sa version Business Eco2 1,5 l dCi 90. Nous en sommes d’autant plus satisfaits que notre gamme Business Eco2 a participé à nos ventes de VP à professionnels à hauteur de 25 % en 2011.

JA. Quels objectifs vous êtes-vous fixés sur 2012 ?
FG.
Sur un marché des ventes à professionnels VP + VU que nous voyons en baisse d’environ 2 % (N.D.L.R. : stabilité attendue en VU et très légère baisse anticipée en VP), nous souhaitons d’abord et avant tout continuer à afficher une part de marché flottes comprise entre 30 et 31 %. Pour ce faire, nous misons entre autres sur la Twingo II restylée, les lancements de nos VE Twizy et Zoé, et enfin sur tous les modèles mis récemment en exergue dans une campagne de communication centrée sur la TVS (“TVS Ready”). Cette année devrait par ailleurs marquer le véritable lancement commercial de nos services connectés aux conducteurs et gestionnaires de flottes “Pack Connected” et “Fleet Asset Management”.

 

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page