Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Toyota : à la recherche des volumes perdus

Alors que la Yaris hybride arrive bientôt en Europe, les Etats-Unis vont également pouvoir compter sur une citadine hybride avec la Prius C. Son prix d’entrée aux US sera de moins de 19 000 dollars.

Toyota : à la recherche des volumes perdus

Après deux années difficiles, Toyota North America veut rattraper le temps perdu et renouer avec la croissance. La famille Prius, toujours plus fournie, aura un rôle important, comme Lexus qui veut retrouver sa place.

Petit retour en arrière. En 2008, Toyota avait immatriculé plus de 2,2 millions de véhicules aux Etats-Unis. En 2011, ce chiffre s’est limité à 1 644 661 unités ! Entre ces deux dates, celui qui était numéro 1 mondial a dû faire face à une phénoménale campagne de rappel, le constructeur ayant ensuite été blanchi par les autorités américaines, et à une crise économique majeure avec les subprimes. Enfin, alors que la croissance revenait outre-Atlantique, le tsunami japonais est venu perturber sa production, et donc ses ventes dans le monde entier. Même les usines américaines ont été contraintes de revoir leur plan. Il est donc aisé de comprendre la relative contre-performance de Toyota sur le marché US en 2011 avec un recul de 6,7 %. Pour autant, le constructeur nippon n’a jamais abdiqué, comme en témoignent les nouveautés et les concepts présentés à Detroit. Toyota veut rattraper les volumes perdus et la marque semble en prendre le chemin car les mois de novembre et décembre 2011 ont été très bons.

Dans cette reconquête, les hybrides joueront un rôle important. En effet, Jim Lentz, directeur général du constructeur japonais aux Etats-Unis, attend des ventes en hausse de 50 % pour sa famille Prius, soit environ 220 000 unités. Après la Prius V (Prius + en Europe) en 2011, cette année verra la Prius C arriver sur le marché ainsi que la Prius Plug-in. La petite Prius C (l’équivalent américain de la Yaris hybride) est vraiment taillée pour la ville et pour les jeunes car elle sera vendue moins de 19 000 dollars aux Etats-Unis. Avec son groupe motopropulseur hybride fournissant une puissance cumulée de 99 ch, la Prius C affiche une consommation voisine de 4,4 l pour 100 km (53 mpg).

Au moins 15 000 Prius plug-in cette année

En plus de cette entrée dans la famille Prius, la gamme hybride Toyota va pouvoir compter sur la Prius Plug-in, capable de rouler 15 à 25 km en tout électrique. Toyota annonce ensuite, selon le mode, des consommations pouvant varier de 2,7 l/100 km (87 mpg) à 4,7 l/100 km (49 mpg). Cette performance aura un prix, 4 000 dollars de plus. Jim Lentz estime que 15 000 unités de cette nouvelle Prius devraient être vendues cette année, “soit 10 000 de plus que les ventes de la première année de la Prius aux US, en 2000”. Un petit clin d’œil du responsable pour rappeler que Toyota a été le pionnier et entend bien le rester. Et pour enfoncer le clou, il rappelle : “Il y a dix ans, à Detroit, il y avait deux hybrides, aujourd’hui il y en a dans tous les coins !” Même le stand Toyota en cachait une nouvelle avec le concept NS4 que le constructeur imagine sur le marché en 2015. Ce concept préfigure la berline hybride Plug-in que l’on imaginerait bien aux côtés d’une Camry tant le gabarit est finalement assez proche. D’autant que Jim Lentz a précisé qu’une telle berline n’intégrerait pas la famille Prius. En Europe, l’Avensis serait sans doute celle qui pourrait recevoir une telle technologie à cette même date. Cette NS4 était aussi l’occasion de matérialiser une partie des solutions futures en termes d’interface ou de sécurité. Cela étant, le programme hybrides est donc chargé pour les années à venir, mais Toyota a plus d’une corde “verte” à son arc avec des modèles 100 % électriques ou équipés d’une pile à combustible, qui étaient également à l’honneur avec le Rav4 EV ou le concept FCV-R.

L’annus horribilis de Lexus

Quant à Lexus, Mark Templin, le directeur général de la marque, n’imagine que la croissance, faisant de l’année 2011, où Lexus a été seulement 3e du marché Premium US, un simple accident. En effet, Lexus était en tête depuis onze années avant que BMW et Mercedes viennent la déloger. Si les constructeurs allemands ont incontestablement progressé, comme pour Toyota, Lexus a largement été pénalisée par les catastrophes japonaises de 2011. Cela nous promet donc une belle lutte pour 2012. Lexus pourra compter, dès janvier, sur la nouvelle GS 350 puis, au printemps, sur sa version hybride, la GS 450h. Le concept LF-LC, lui, ne sera pas dans la rue avant longtemps, s’il y va un jour d’ailleurs, mais il indique les codes stylistiques que la marque va développer dans le futur.

Enfin, Bob Carter, vice-président de Toyota Motor USA, a annoncé une surprise pour l’année 2012 : “Nous allons lancer, plus tard dans l’année, un véhicule hybride plus spacieux qu’un BMW X5, plus rapide qu’une Volkswagen TDi et affichant une meilleure consommation que la Fiat 500, le tout dans une atmosphère luxueuse, mais avec un rapport prix/ prestations Toyota. Je ne peux pas vous en dire plus aujourd’hui, mais ce véhicule arrive et il va faire des vagues !”
 

Copyright photo : UnitedPictures

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page