Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L’innovation comme leitmotiv

L’innovation comme leitmotiv

Après un exercice 2011 compliqué, Opel met l’innovation et la créativité au centre de ses préoccupations pour réussir l’année 2012. Sur un marché estimé à environ 2 millions d’unités, la marque veut immatriculer 100 000 VP et 11 000 VUL. Explications.

“Sur un marché difficile, mouvant de mois en mois, nous avons maintenu nos positions”, a indiqué Yves Pasquier-Desvignes, le président de GM France, avant de poursuivre : “Même si nous n’avons pas complètement rempli notre objectif, qui était de 100 000 VP, nous sommes toutefois satisfaits.”

En effet, Opel a immatriculé 94 080 VP, soit 0,8 % de moins que sur l’année 2010. Un volume qui lui a toutefois permis de grignoter quelques centièmes de parts de marché, passant de 4,21 à 4,27 %. Une performance qui fait à nouveau de la marque la 3e des importées du marché français. Parmi les belles évolutions de l’année 2011, le président a relevé la performance de la Corsa qui s’est adjugée 6,3 % de Pdm sur le marché des particuliers. Au global, avec une croissance de 1,75 %, celle-ci a représenté 38 680 immatriculations, soit le best-seller de la gamme. Vient ensuite le Meriva qui, avec 16 881 immatriculations, affiche une croissance de 22,4 %. Dans la gamme utilitaire, la Movano a gagné 20 % et Opel Business Service a vu les commandes des flottes progresser de 40 %.

Un travail de fond sur l’image

“La vision que nous avions du marché en janvier 2011 s’est finalement révélée juste. Pour cette année, nous imaginons un marché voisin des 2 millions d’unités après un début d’exercice difficile, voire inquiétant. Dans ce contexte, nous nous sommes fixé le même objectif.” Opel vise ainsi à nouveau 100 000 VP et 11 000 VUL. Selon son plan, les ventes VP se répartiront ainsi : 55 000 à particuliers, 20 000 à flottes, 13 000 à loueurs courte durée et 12 000 VD. Pourquoi donc un tel optimisme sur un marché dont il est acté aujourd’hui qu’il sera à la baisse ? En attendant le Mokka, dernier-né de la gamme Opel qui sera présenté à Genève et commercialisé en fin d’année, la marque va notamment pouvoir compter sur le Zafira Tourer et l’Astra GTC (jusqu’à 30 % des ventes de l’Astra) qui vivront en 2012 leur première année pleine de commercialisation.

Si les volumes sont certes importants, Opel souhaite aussi faire évoluer son image. Au service de cela, il va pouvoir compter sur deux produits pourtant très différents. En effet, l’Ampera a pour mission de valoriser le savoir-faire de la marque alors que l’Astra GTC, puis l’OPC qui, apparaîtra à la fin du premier semestre, joueront clairement la carte de la passion. Mais comme l’a lancé Yves Pasquier-Desvignes, “les nouveaux produits ne vont pas faire le boulot tout seuls !” Pour les “aider”, Opel a donc imaginé comment améliorer l’ensemble de la chaîne de valeur en révisant ou reformatant le financement, l’après-vente ou les services. Aussi bien à destination des particuliers que des professionnels. Ainsi, la marque a mis sur pied avec Cetelem Renting une offre de LLD innovante sur laquelle nous reviendrons bientôt. Au chapitre de l’après-vente, le constructeur mise sur la proximité avec les Rencontres Opel, durant lesquelles les concessionnaires vont faire découvrir l’envers du décor. En effet, un mois après la livraison d’un VN, le concessionnaire invite ses clients à visiter l’atelier, donne des explications sur les programmes d’entretien et leur nécessité… Bref, faire découvrir en toute transparence l’après-vente, mais aussi la valeur ajoutée et la compétence de l’atelier du concessionnaire. Le but étant évidemment de regagner du terrain sur l’entretien et de fidéliser la clientèle.

Les ventes aux entreprises et le VUL seront la clé

Pour séduire davantage les entreprises, l’un des enjeux majeurs pour faire de cette année 2012 une réussite, Opel va déployer tout un arsenal de nouveautés. Déjà, depuis janvier, le Blitz propose une gamme dédiée baptisée Business Connect. L’offre de services va également évoluer avec une déclinaison entreprise du concept OpelMulti. Ainsi, une entreprise remplaçant, par exemple, un Zafira par une nouvelle Astra Business Connect pourra ajouter l’option OpelMulti permettant au collaborateur équipé de l’Astra de pouvoir disposer durant 20 ou 35 jours, selon la formule choisie, d’un autre véhicule de la gamme Opel pour un usage privé. Citons également la refonte du label Opel Entreprises pour toujours mieux servir cette si chère clientèle professionnelle. Enfin, dans l’univers du VUL, que le constructeur envisage stable, les ambitions sont encore plus grandes puisque la marque vise 2,6 % de Pdm contre 1,76 % en 2011. Soit 11 000 unités contre 7 500 un an plus tôt. Le retour du Combo soutient naturellement cette ambition, mais pas seulement, car ce modèle devrait représenter 2 000 exemplaires sur une année qu’il débutera en mars prochain.

En guise de conclusion, Yves Pasquier-Desvignes a tenu à rappeler “que nous allons nous battre pour rester à un bon niveau en 2012, mais surtout nous montrer réactifs. Puis, en 2013, nous allons arriver sur des segments de poids sur lesquels nous ne sommes pas présents aujourd’hui”. Opel est donc loin d’avoir dit son dernier mot.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page