Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

"La garantie sur les batteries des VE d’occasion sera identique à celle des VE neufs"

Christophe Chevreton, Renault.

JOURNAL DE L’AUTOMOBILE. Le lancement, l’an passé, de l’offre Prix Futé s’est-il révélé concluant ?
Christophe Chevreton.
L’offre a été déployée en juin dernier et il a fallu, dans un premier temps, expliquer au réseau l’offre elle-même, les garanties, la signalétique. Aujourd’hui, c’est fait : 73 % de nos distributeurs proposent l’offre Prix Futé et nous sommes à 100 % pour le réseau Renault Retail Group.

La volonté de Renault est de renforcer son positionnement sur le segment des voitures de 2 à 5 ans, qui évolue beaucoup et qui, à notre sens, devrait augmenter en 2012. Des récentes études ont démontré une appétence des clients pour ces véhicules. Auparavant, nous ne pouvions pas répondre à cette demande, aujourd’hui nous sommes armés, avec une offre qualifiée. En 2011, le segment des VO de moins de 5 ans a représenté 1,98 million d’unités, et Renault a cumulé 420 360 immatriculations, soit une pénétration de 21,2 %, et Dacia 23 500 unités.

JA. Tout l’enjeu de Prix Futé réside sur le sourcing. Parvenez-vous à alimenter cette offre ?
CC.
En 2012, nous allons alimenter Prix Futé avec les retours de buybacks longue durée que nous revendions auparavant aux enchères. Nous avons déjà avancé en ce sens l’an passé puisque nous avons recommercialisé 50 % de nos buybacks au réseau et 50 % en salles de vente, alors que la balance était autrefois de 70/30 en faveur des enchères. En 2012, notre ambition est d’inverser ce ratio pour revendre 70 % de nos voitures aux distributeurs de la marque, via notre outil RVO-Direct*. Il faut du temps pour s’approprier cet outil qui représentera un axe de progression pour cette année. Nous lancerons également notre label Dacia Occasion au premier semestre 2012.

JA. La réflexion concernant la revente des voitures électriques est-elle déjà entamée ?
CC.
Nous travaillons déjà dessus, c’est clairement un chantier identifié car cela va arriver très vite. Nous ne proposerons pas forcément un label dédié aux VO électriques, mais plutôt une offre au sein de notre label Renault Occasion. Le VE d’occasion se revendra comme un VE neuf aujourd’hui, c’est-à-dire que la garantie sur les batteries sera identique.

*Créé en 2004, cet outil de revente destiné au réseau Renault a généré plus de 10 000 transactions l’an passé. Depuis novembre 2011, un nouveau processus de restitution, dit “en cascade”, permet de revendre les véhicules en trois étapes.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Renault renforce ses positions hors d'Europe

Le groupe Renault a annoncé des résultats records pour 2017 avec des ventes en hausse de 8,5%. Une croissance à mettre au crédit de l’internationalisation du groupe, conformément à son plan Drive

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page