Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Skoda arrive en ville

Skoda arrive en ville

Avec la Citigo, Skoda débarque dans l’univers ultra-concurrencé des mini-citadines. C’est également le top départ d’une offensive produits devant conduire la marque tchèque à doubler ses ventes d’ici à 2018. Et la France devra naturellement apporter son écot.

“La Citigo nous permettra de consolider durablement notre bon positionnement sur les marchés de l’Europe de l’Ouest, de l’Europe centrale et dans les métropoles européennes.” Voilà donc résumées les ambitions de Winfried Vahland, le président de Skoda. “Grâce à elle, nous sommes aujourd’hui présents sur un segment de marché qui représente 10 % du marché mondial, et une citadine sur quatre est vendue en Europe”.

De quoi encore améliorer les chiffres de Skoda, qui vient d’enregistrer une année 2011 record. La marque tchèque du groupe Volkswagen a ainsi vu ses ventes mondiales progresser de 15,3 %, à plus de 879 200 unités. Son bénéfice a, quant à lui, bondi de 87 %, à plus de 783 millions d’euros. Tous les voyants sont donc au vert, une nécessité pour atteindre les objectifs fixés. En effet, Skoda doit doubler ses ventes d’ici à 2018 afin d’atteindre 1,5 million d’unités, et la Citigo symbolise le début d’une offensive produits jamais vaincue jusqu’ici. Le constructeur promet d’ailleurs une nouveauté tous les six mois dans les années à venir. La Citigo est l’une d’elles, le 6e modèle de la gamme, avant que n’arrive le 7e, que préfigure le concept Mission L et à qui on prête le nom de Rapid.

5 000 Citigo en 2013

A l’image de la maison mère, Skoda France progresse également même si la croissance est moins forte dans l’Hexagone. Cependant, la marque a dépassé pour la première fois le cap de 1 % de part de marché, avec 21 473 immatriculations enregistrées en 2011. Une satisfaction pour Luc Chausson, son président, qui n’oublie toutefois pas que ceci ne constitue qu’une étape intermédiaire avant les 2 % de pdm visées à l’horizon 2015. Dans cette optique, la Citigo jouera naturellement un rôle central. Dès 2012, le président envisage d’écouler 3 000 citadines avant de viser 5 000 unités en 2013, c’est-à-dire environ 2 à 2,5 % du segment. La citadine a ainsi pour mission de conduire Skoda à 1,2 % de pdm en France en 2012, ce qui représenterait environ 24 400 ventes annuelles. Un vecteur de croissance dans une gamme existante qui a pour principale mission de faire aussi bien qu’en 2011.

Un segment A00 très disputé

La Citigo et Skoda débarquent donc sur le segment des mini-citadines de plus en plus porteur en France. En effet, ce segment baptisé A00, qui se limitait à 6,9 % en 2006, a pesé 9,2 % en 2011 et pèsera peu ou prou 10 à 12 % du marché français dans les années à venir, soit environ 250 000 unités au total. Une valeur considérée comme “normale” après la parenthèse prime à la casse qui l’a fait grimper artificiellement à 14,5 % en 2009, soit plus de 328 700 unités. Skoda peut légitimement s’attendre à une croissance mécanique de ses ventes, mais cela n’a toutefois rien d’automatique car il s’agit aujourd’hui d’un des segments les plus disputés. Tous les constructeurs de la planète y sont présents avec, pour la plupart, des produits complètement revus en 2011. Puis, marché français oblige, les trois constructeurs français captent plus de la moitié de ce segment, 53,9 % en 2011 pour être précis. La Twingo demeure l’incontestable leader avec 33,7 % des ventes, devant la Citroën C1 (11,3 %) et la Peugeot 107 (8,9 %), à égalité avec la Fiat 500 (8,9 %). Cette année, il y aura aussi les cousines Volkswagen up! et la Seat Mii qui visent respectivement 15 000 et 4 000 ventes. Si, pour d’autres produits, les ventes flottes ont un rôle capital, ce ne sera pas vraiment le cas ici car 68,3 % des micro-citadines achetées en 2011 l’ont été par des particuliers, et à 87,6 % avec une mécanique essence. La compétition sera donc âpre, mais la Citigo, comme ses cousines d’ailleurs, a de sérieux arguments. D’autant que Skoda France a mis sur pied pour le lancement une offre “tout compris”, avec le financement et l’assurance, qui devrait se situer à environ 100 euros par mois sur quatre ans.

80 % du marché couvert d’ici fin 2012

Skoda couvre aujourd’hui 66 % du marché. En lançant dès le mois de juin les versions 3 et 5 portes de la Citigo, Skoda augmente sa couverture de 10 %, mais ce taux va atteindre 80 % d’ici la fin de l’année. En effet, avec la Rapid, Skoda veut jouer un rôle plus significatif sur le segment des berlines compactes, entre la Fabia et l’Octavia. Ce nouveau modèle, qui partage sa base technique avec la Seat Toledo qui sera, elle aussi, produite chez Skoda en République tchèque, sera présenté lors du prochain Mondial de Paris. Si cette meilleure couverture du marché est indispensable, celle du territoire l’est également. Et Skoda se montre actif en la matière puisque, d’ici 2015, la marque souhaite compter une quarantaine de nouvelles concessions dans son réseau. Un réseau qui devra également adopter les nouvelles normes du constructeur bâties autour du nouveau logo qui trône pour la première fois à l’avant de la Citigo.

-------------
La Citigo en bref

Date de lancement : Juin 2012
Segment de marché : Mini-citadines, A00, 202 600 unités en 2011
9,2 % du marché français
Objectif de ventes :
3 000 en 2102, 5 000 en 2013
Principales Concurrentes de la Citigo 1.0 MPI 60 ch 3p Active (9 140 €) :
Twingo 1.2 Lev 16V Access 75 ch (7 990 €) ; Picanto 1.0 Motion 3p 69 ch (9 040 €) ; C1 1.0i Attraction 3p 68 ch (9 450 €) ; Panda 1.2 Pop 69 ch (9 990 €)
Prix :
De 9 140 à 12 040 € - 3 portes
De 9 670 à 12 570 € - 5 portes


Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page