Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Première de cordée

Première de cordée

Première des grandes nouveautés Seat de l’année, l’Ibiza cuvée 2012 marque le début d’une offensive produits devant conduire la marque espagnole vers la rentabilité. En France, l’enjeu est tout aussi important puisqu’en 2011, l’Ibiza a représenté 63 % des ventes de Seat.

Ibiza, le modèle emblématique de Seat. Tellement emblématique d’ailleurs que le modèle est même plus connu que la marque ! L’histoire a débuté lors du Mondial de Paris en 1984 pour devenir une success story totalisant plus de 4 millions de ventes depuis. En France, la petite ibère totalise déjà plus de 540 000 ventes et l’équipe de Seat France compte, bien sûr, sur ce nouvel opus pour asseoir encore un peu plus sa présence tout en la rééquilibrant. En effet, l’Ibiza a représenté entre 45 et 55 % des ventes du constructeur en France et même plus de 60 % ces trois dernières années. Une part qui peut être dangereuse si l’Ibiza séduisait moins un jour. Ce rééquilibrage passera donc par la prochaine Leon et ses déclinaisons, qui devront prendre davantage d’importance dans la gamme pour faire redescendre l’Ibiza vers les 50 %. Cela étant, en volume, Seat compte bien voir sa citadine gagner encore du terrain puisque Marc de Laitre, le directeur français de la marque, escompte une croissance de 20 % du modèle sur cet exercice, ce qui pourrait représenter environ 24 000 unités.

“Plus qu’un simple facelift”

Tout en ayant redéfini son ADN, symbolisé par le slogan Enjoyneering, qui marie le style latin et le plaisir de conduire à l’ingénierie du groupe Volkswagen, synonyme de qualité et fiabilité, Seat compte toutefois sur sa clientèle historique pour progresser. En effet, contrairement à toute l’industrie automobile, le constructeur possède une clientèle extrêmement jeune : 38 ans en moyenne, alors que celle du marché global est à 51 ans. Avec l’Ibiza, la marque souhaite naturellement conserver ces jeunes aficionados, mais aussi leur faire découvrir un univers technologique qu’elle est aujourd’hui capable de leur proposer tout au long de leur vie automobile. Car tout le défi de Seat est là, réussir à fidéliser ces clients en les faisant évoluer dans la gamme. Difficile il y a encore quelques années. Mais le constructeur dispose aujourd’hui, ou disposera sous peu, d’une offre capable de répondre à cet impératif.

En attendant, retour sur l’Ibiza cuvée 2012. “Plus qu’un simple facelift.” Voilà comment Seat considère sa nouvelle Ibiza. Si, techniquement, cela reste la quatrième génération de la citadine sortie en 2002, pour le reste, les changements sont nombreux, à commencer par le design plus en phase avec le langage développé ces derniers mois par la série de concepts IB. Elle y gagne un nouveau regard, qui peut être souligné de LED en option, et des lignes plus tendues, comme en témoigne le capot moteur. Et c’est justement sous ce dernier que les plus grosses évolutions ont eu lieu, avec l’arrivée de nouveaux blocs tels le 1.4 TSi 150 DSG et le 1.2 60 ch. Cependant le gros des ventes françaises se fera en Diesel pour lequel la gamme dispose des 1.6 TDi 90 et 105 ch, et du 2.0 TDi 143 ch. Une offre mécanique totalement neutre au bonus/malus écologique, voire “bonussée” avec le 1.2 TDi75 dont la variante e-Ecomotive ne rejettera que 89 g de CO2.

Quatre lancements majeurs en 2012

Seat veut également que son Ibiza, à l’image du “nouveau Seat”, soit accessible en prix sans pour autant lésiner sur la technologie. Une volonté marquée dans la constitution d’une gamme plus simple, avec seulement trois niveaux de finitions (Reference, Style et FR, la Cupra arrivera plus tard), mais surtout grâce à des packs. Ainsi, Seat France propose pour la finition Reference un pack Confort Clim (600 à 900 euros) qui devrait, selon lui, être choisi par la quasi-totalité des clients qui opteront pour ce niveau de finition. De la même manière, le pack Gran Via (300 à 600 euros), proposé sur la finition Style, devrait équiper 80 % de ces modèles. Dans la même logique, la finition FR peut être accompagnée des packs Techno ou Look (400 et 600 euros).

Avec l’Ibiza, Seat débute réellement une année 2012 cruciale pour son avenir. La marque, et donc le groupe Volkswagen, a investi plus de 2,6 milliards depuis 2008, dont 555 millions en 2011, afin de préparer cette offensive produits qui se matérialisera par une nouveauté tous les trimestres de l’exercice. L’Ibiza est dans les showrooms depuis le 5 avril, la Mii le sera le 29 mai prochain, avant, à l’automne, la troisième génération de la Leon et la Toledo. Ainsi armée, Seat doit revenir dans le vert dès 2013, la première année pleine de toutes ces nouveautés.

---------------
L'Ibiza en bref

Date de lancement : 5 avril
Segment de marché : Citadines. Environ 700 000 unités par an en France
Objectif de ventes *: 24 000 unités en 2012
Principales Concurrentes de l’Ibiza 1.6 TDi 90 Style 5p (17 200 €) :
Fiat Punto 1.3 JTD85 ch Pop 5p (15 890 €) ;
Kia Rio 1.4 CRDi Active 90 ch 5p (17 990 €) ;
Peugeot 208 1.6 e-Hdi 92 ch Allure 5p (18 850 €) ;
Renault Clio 1.5 dCi 90 ch Expression Clim 5p (18 900 €)
Prix :
De 11 350 à 19 555 € - Essence 3 portes
De 14 375 à 20 480 € - Diesel 3 portes
5p : + 600 euros
ST : + 600 euros
* Estimations JA


Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page