Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Opel fait coup double avec le nouveau Combo

Opel fait coup double avec le nouveau Combo

Issu de la coopération industrielle entre Fiat et Opel, le nouvel Opel Combo est le cousin germanique du Doblo. Si le produit ne vient pas révolutionner le marché, il représente, néanmoins, pour Opel une vraie promesse de croissance puisque son prédécesseur commençait à montrer des signes de faiblesses sur le plan commercial. Avec ce véhicule, Opel signe également son retour sur le marché des ludospaces.

Fabriquée sur une base de Corsa, la dernière version du Combo, lancée en 2002, commençait sérieusement à dater et à souffrir de la comparaison face à l’offre récente des autres constructeurs. Sur un segment qui a représenté 115 000 unités en France l’an passé (+ 5 %), les constructeurs français ont pesé 77 % du marché, le Doblo, le Caddy et le Connect se partageant le reste du gâteau. Avec un total de 971 Combo, soit une chute de 23 % liée en partie à l’arrêt de la production à partir de juillet, et une part de marché de 0,9 %, Opel n’a pas pesé lourd sur ce segment en 2011. Une mauvaise performance pour un véhicule, qui a représenté dans sa meilleure année un total de 2 800 unités. Pour repartir en reconquête sur ce segment qui pourrait peser 30 % de l’ensemble du secteur du VUL en France en 2014, le constructeur allemand a décidé de s’appuyer sur l’outil industriel de Fiat. L’usine turque de Tofas, coentreprise entre Fiat et le turc Koç Holding, qui conçoit le nouveau Doblo depuis fin 2009, a, en effet, entamé il y a quelques mois la production du Combo troisième génération.

2 000 Combo pour commencer, 3 000 en 2012

De 2002 à 2011, la version précédente du Combo avait représenté un volume de 600 000 unités en Europe dont 20 000 en France. Avec ce nouveau produit, le constructeur allemand, qui ciblera en premier lieu des TPE/PME, entend atteindre un volume de 2 000 unités et doubler sa part de marché sur le segment des fourgonnettes en 2012 (1,8 % contre 0,9 % en 2011). En 2013, Opel vise même un volume de 3 000 véhicules, soit 2,5 % de pénétration. Afin de se démarquer du Fiat Doblo et de la concurrence en général, la marque privilégiera l’approche clientèle, le relationnel et la proximité, au détriment d’une politique tarifaire agressive.

Le nouvel Opel Combo est désormais disponible en deux niveaux de finition : Combo et Pack Clim. La version de base, qui affiche un prix de départ de 15 460 euros avec le moteur 1.3 CDTI 90 ch, devrait représenter entre 20 et 25 % du mix de ventes, tandis que le modèle Pack Clim, à partir de 16 320 euros, devrait peser le gros des immatriculations. Le nouvel Opel Combo est proposé avec quatre moteurs Diesel (1.3 CDTI et 1.6 CDTI de 90 ch, 1.6 CDTI 105 ch, et 135 et 2.0 CDTI de 135 ch), un bloc essence (1,4 litre 95 ch) et une version GNV, qui développe 120 ch et un couple maxi de 206 Nm à 2 000 tr/min. La motorisation Diesel d’accès 1.3 CDTI ainsi que le Combo GNV portent tous deux le label ecoFLEX, option déclinable sur tous les moteurs.

Enfin, avec la version Combo Tour (5 et 7 places), la marque au blitz peut entrevoir de nouvelles opportunités de croissance sur le segment des ludospaces. Disponible en deux finitions, Enjoy et Cosmo, le véhicule affiche un prix de départ de 17 340 euros. Sur un marché français qui a représenté 60 000 unités en 2011 (- 17 %), grandement dominé par les marques françaises (70 % des immatriculations), Opel affiche un objectif “modeste” de 1 000 unités pour 2012. En France, 70 % des ventes globales de Combo se feront en version fourgonnette de livraison et 30 % en version VP Tour.

------------
FOCUS - Opel vise 2,5 % de part de marché du VUL en France

Fort du lancement du nouveau Combo, associé au potentiel de croissance du Movano et aux bons et stables résultats du Vivaro, le constructeur allemand entrevoit un objectif de 10 400 unités en 2012, soit un bond de 37,5 % par rapport à 2011 sur un marché français qu’il prévoit en baisse de 5 %. Il vise notamment un total de 3 100 Movano, 3 100 Vivaro, 2 200 véhicules Affaires et 2 000 Combo, ce qui situerait la marque aux alentours des 2,5 % de part de marché. En 2011, Opel avait commercialisé 7 560 véhicules utilitaires en France, soit une progression de 5,1 %.

----------
Le Combo en bref

Date de lancement : Octobre 2012
Segment de marché : Fourgonnette
Objectif de ventes : 2 000
Principaux concurrents du 1.3CDTI (15 460 €) : Renault Kangoo express Extra dCi90 (17 100 €) ; Citroën Berlingo HDI 90 Confort (16 350 €) ; Peugeot Partner HDI 90 Confort (15 750 €) ; Fiat Doblo Mjt 90 Pack (15 250 €) ; VW Caddy TDI 102 (16200 €) ; Ford Connect T200 TDCi90 (15 900 €)
Prix :
De 15 460 à 20 370 € - Diesel
De 19 520 à 21 310 € - Gaz naturel

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page