Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Audi SQ5 : SUV Express

Depuis son lancement en 2008, Audi a écoulé plus de 430 000 unités de son SUV compact, dont plus de 20 600 en France.

Audi SQ5 : SUV Express

Afin de prolonger le succès, Audi revisite en douceur son Q5, mais lui offre également une version S, une première pour un SUV, animée par un moteur TDi. Une autre première. Il faudra toutefois patienter jusqu’en janvier 2013 pour profiter des 313 chevaux de ce SQ5. Les premières livraisons de la gamme traditionnelle sont attendues pour le 20 septembre.

Un succès ! L’Audi Q5 est bel et bien un succès et quelques chiffres le confirment, comme ses 430 000 unités vendues depuis son lancement en 2008 ou encore les délais de livraison. De fait, les clients ont dû patienter jusqu’à 51 semaines pour enfin prendre la route. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, mais les attentes sont encore de 6 mois. Ils auront cependant la satisfaction de découvrir un Q5 rajeuni, grâce à quelques retouches stylistiques sur les optiques, les feux ou dans l’habitacle, mais aussi plus efficace avec une optimisation des réglages et de nouvelles mécaniques. Audi annonce en effet des réductions de consommation pouvant atteindre 17 %. Mais ce n’est pas sur ce point que nous allons nous concentrer : avec cette nouvelle mouture du SUV compact d’Audi débarque sa version S. Une double première, car il s’agit du premier SUV de la marque à être affublé de cette lettre et le premier modèle S à être équipé du moteur Diesel.

Premier modèle S Diesel

Le SQ5 ouvre donc une nouvelle voie dans la famille S avec son 3.0 BiTDi. Bien que rien ne soit encore officiel, il est toutefois probable que ce coup d’essai laisse place à d’autres S TDi dans la gamme. Naturellement, il faut que le SQ5 “rencontre son public”, mais aussi qu’Audi analyse les succès, ou non, de la concurrence car, par exemple, BMW vient de lancer les M550d, avec leur Diesel épaulé par trois turbos. Quant à Mercedes, il avait associé Diesel et AMG en 2003 avec le Coupé Sport C 30 CDi AMG, mais sans véritable succès. Or, les choses et les mécaniques Diesel ont bien changé depuis et le SQ5 le prouve. Les 313 ch de cette mécanique BiTDi, déjà aperçue dans la gamme, autorisent de vraies performances, comme notamment un 0 à 100 km/h franchi en seulement 5,1 s. Mais le plus surprenant est que cette performance s’accompagne finalement d’un son et non d’un bruit. En effet, les ingénieurs de la marque ont imaginé un système de membranes et de clapets qui permet de moduler, en fonction du programme choisi, le son à l’échappement. Ainsi, en mode dynamique, le Q5 devient plus S que TDi. Une modularité valable également pour les suspensions dont la garde au sol est plus basse de 30 mm par rapport à une version standard. Audi n’a donc pas raté cette double première. Ne vous attendez toutefois pas à voir une vague de gazole sur les gammes sportives d’Audi, notamment dans la famille Q, car le prochain jouet extraordinaire de Quattro GmbH sera le RS Q3 qui devrait être propulsé par le 5 cylindres TFSi des RS3 ou TTRS, comme le laisse pressentir le concept dévoilé lors du dernier salon de Pékin. Rendez-vous à Genève, en mars prochain, pour en savoir plus.

Plaisir d’essence

Quant au Q5 “classique”, il évolue tout en douceur pour conserver son leadership dans le segment. Et notamment en France où il a mis fin au règne du X3 (voir graphe). Audi France vise ainsi 5 000 à 6 000 unités en année pleine pour confirmer cette position. Pour cela, pas de bouleversements à l’extérieur, où Audi a procédé, comme souvent, à de petites retouches comme sur les optiques et les feux, ou encore les canules d’échappement. A l’intérieur, où de nouveaux matériaux et de nouvelles ambiances apparaissent, pas de révolution non plus, mais des évolutions pour plus de confort et d’ergonomie, comme en témoigne la simplification de l’interface du MMI. En revanche, sous le capot, les modifications sont plus nombreuses et permettent des réductions de consommations pouvant atteindre 17 %. Mais principalement dans la gamme essence. En effet, le Q5 inaugure le nouveau 2.0 TFSi de 225 ch. Ce bloc reprend le package technologique que nous avions déjà découvert sur le nouveau 1.8 TFSi 180 ch tels la bi-injection, le Valvelift ou encore un collecteur d’échappement intégré à la culasse. Une réussite qui se marie parfaitement avec le Q5. Toutefois, cela ne devrait pas changer le mix toujours ultra-dominé par la gamme Diesel avec les 2.0 TDI (143 ch et 177 ch) et le V6 TDi de 245 ch.
Quant au Q5 Hybrid, il intègre l’ensemble des modifications esthétiques, mais aucune modification technique ne lui a été apportée. Il demeure propulsé par le 2.0 TFSi de 211 ch et un moteur électrique (54 ch), lui offrant une puissance combinée de 245 ch pour une consommation de 6,9 l et des émissions de 159 g de CO2. La seule offre “essence” réellement vendue en France aujourd’hui puisqu’elle représente jusqu’à 7 % des ventes.

--------------
Le Q5 en bref

Date de lancement : Septembre 2012, SQ5 en janvier 2013
Objectif : 5 000 à 6 000 unités en année pleine dont 500 unités du SQ5
Principaux Concurrents du Q5 2.0 TDi 177 ch Quattro Ambition Luxe : 46 700 € :
Mercedes GLK 220 CDi 4Matic 170 ch : 42 700 €
Range Rover Evoque 2.2 Td4 150 ch Prestige : 44 150 €
Volvo XC60 D4 AWD R-Design 163 ch : 44 950 €
BMW X3 xDrive 20d 184 ch Excellis : 45 900 €
Prix :
de 39 900 à 61 500 € - Q5 TFSi
de 36 700 à 62 400 € - Q5 TDi
68 000 €* - SQ5
* Estimations
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page