Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

"Le marché est surtout très versatile"

Vincent Muyllaert, directeur des opérations Alphabet Fleet Management.

JOURNAL DE L’AUTOMOBILE. Quel regard portez-vous sur le développement de la récente entité Alphabet Fleet Management* ?
Vincent Muyllaert.
Nous sommes en ligne avec la feuille de route qui a été construite sur un an et demi. Nous avons procédé à l’harmonisation des produits et des tarifs ou encore à l’aménagement de nos canaux de revente. La dynamique est en marche. Nous capitalisons sur nos forces respectives et notre complémentarité avec, pour Alphabet Fleet Management, une approche directe longue durée et, pour Alphabet, un positionnement auprès des réseaux BMW et MINI. Nous devrions respecter notre objectif d’un parc roulant de 65 000 unités et recommercialiser aux alentours de 11 500 VO à marchands et à particuliers en 2012. Naturellement, du fait de la fusion des deux entités, ce volume va croître dans les prochaines années.

JA. Quel regard portez-vous sur le marché de l’occasion ? Dans quelle disposition vos clients marchands sont-ils ?
V.M.
Grâce à notre stratégie axée sur le Web, nous étions relativement épargnés par la crise ces dernières années, mais il faut bien reconnaître que le marché est devenu compliqué en 2012. Il est surtout très versatile. Nous manquons de visibilité et nous le ressentons dans nos ventes. Les professionnels sont frileux et achètent des produits sur lesquels ils ont déjà un débouché, rares sont ceux qui achètent des VO pour composer leur stock. Les banques aussi sont craintives pour accompagner les entreprises. Dès lors, je doute que le marché de l’occasion retrouve ces prochains mois et début 2013 le dynamisme qui était le sien l’an passé.

JA. Dans ce contexte, quels sont les potentiels de développement envisagés ?
V.M.
A nous d’être réactifs, de bien travailler les cibles ou encore de dynamiser le canal export afin de toucher de nouveaux professionnels. La part de nos ventes à l’export avoisine les 10/12 % et évolue selon notre mix produits, les pays de l’Est étant essentiellement en quête de petits prix. Nous ciblons particulièrement les “petits” marchands qui ont la capacité de toucher rapidement le client final, ce qui nous permet de réduire le nombre d’intermédiaires, et ainsi d’optimiser nos prix.

*La nouvelle entité Alphabet Fleet Management est née du rachat d’ING Car Lease en fin d’année dernière par BMW.
 

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page