Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Asteroid enrichit son univers

Asteroid enrichit son univers

Dix-huit mois après ses grands débuts, la gamme Asteroid, dont le démarrage commercial n’a pas forcément rencontré le succès escompté, se renforce de trois produits distincts. Sous peu arrivera également un magasin d’applications.

La rentrée médiatique de Parrot a été riche, c’est le moins que l’on puisse dire. En l’espace de quelques semaines, le fabricant français a tour à tour inauguré un Brand Store et lancé trois nouveaux produits. Prenons d’abord la boutique. Aménagée en plein cœur de Paris, elle propose sur un espace de quelque 60 m2 de découvrir l’ensemble de la gamme de Parrot – même l’A.R Drone – dans une ambiance résolument tournée vers la technologie. De la gamme, il était également question le 17 septembre dernier lorsque le président emblématique de Parrot, Henri Seydoux, a dévoilé les trois renforts de la famille Asteroid qui arriveront sur le marché le 15 octobre prochain.

Tout commence avec l’Asteroid Mini, un car-kit composé d’un écran (sous forme de PND) et d’une télécommande déportée, “soit le produit de la famille qui se rapproche le plus du métier historique de Parrot”, commentait le président. A 249 euros, il se positionnera en entrée de gamme.

Outil détourné de gestion de flotte

Au-dessus se trouvera le produit originaire, 1-DIN, à 299 euros, mais surtout les Asteroid Tablet et Smart. Pour le premier, il s’agit, comme son nom le sous-entend, d’un modèle fonctionnant comme une tablette sous Android, avec un écran 5”, qui vient se poser sur le tableau de bord de l’auto (349 euros). Il est également assorti d’une télécommande au volant. Pour le second, Parrot a retenu le format station multimédia 2-DIN (549 euros). “Tous ces produits sont capables de se connecter à Internet par tous les moyens possibles, par Bluetooth, par USB, par clé 3G/4G ou par Wi-Fi”, se félicite Henri Seydoux. “Nous parvenons à couvrir l’ensemble de la demande”, note quant à lui Frédéric Albinet, directeur marketing aftermarket de Parrot.

A la fin du mois d’octobre, le fabricant français attirera encore les regards. En effet, à cette échéance, il mettra en service son Asteroid Market, son magasin d’applications destinées aux produits Asteroid. Il y a une vingtaine de services déjà disponibles à fin septembre, mais cela va s’enrichir. Et parmi les sorties attendues, Frédéric Albinet compte sur des applications d’optimisation de la productivité. “Nous avons signé un partenariat avec un éditeur de solutions de géolocalisation et de gestion de flotte, révèle-t-il. Ce marché est porteur et Parrot se doit d’adresser des solutions B2B.”

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le marché européen au-dessus des 15 millions de VN

Il a fallu attendre 10 ans pour que le marché automobile européen approche de son niveau d’avant-crise. En 2017, la barre symbolique des 15 millions de véhicules neufs immatriculés a de nouveau été

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page