Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Festool globalise la préparation peinture

Festool globalise la préparation peinture

Faire de son atelier carrosserie une zone de profits à long terme n’est pas toujours chose aisée. Parmi les postes qu’il convient de toujours optimiser pour augmenter la rentabilité et la profitabilité, l’équipement de l’atelier occupe un rôle primordial. Exemple avec Festool, qui décline des concepts complets de réparation autour de ses outils électriques et pneumatiques.

L’Allemand Festool Automotive Systems développe des solutions depuis près de quatre-vingt-dix ans pour accompagner et assister les professionnels de la carrosserie automobile. En ligne de mire, toujours les mêmes fils rouges : accélérer les processus de production, réduire les coûts et exploiter toutes les ressources d’un atelier. Ces solutions englobent le montage et le démontage de pièces de véhicules, le traitement de la laque, les travaux de finition, le poste de travail et les aspirateurs.

En regardant de plus près la structure des coûts d’un atelier de peinture automobile, il apparaît régulièrement des coûts faciles à réduire, sur l’équipement, le service et les frais courants (par exemple sur l’électricité). Or, ces coûts généralement élevés (et acceptés au quotidien) peuvent avoir des conséquences importantes sur la viabilité d’un atelier. D’où la présentation du concept de ponçage en 4 étapes de Festool, qui garantit des processus de production plus rapides et sûrs.

Un système qui inclut tout d’abord la nouvelle génération de ponceuses pneumatiques “LEX”. Celle-ci se caractérise par une faible consommation d’air comprimé pour un gain immédiat (30 %), des moteurs sans huile pour moins d’entretien, un faible niveau de vibrations et un faible niveau sonore pour plus de confort et moins de TMS, ainsi qu’un système d’aspiration breveté et intégré. Les abrasifs “maison” viennent compléter le dispositif.

Dans un atelier de carrosserie et de peinture automobile, la majeure partie du temps est consacrée à la préparation de la peinture. Empiriquement, 5 étapes de ponçage ou plus sont nécessaires avant que la surface puisse être peinte. Néanmoins, il est fréquent qu’une seule à deux étapes de ponçage seulement soient réalisées pendant la phase de préparation. Avec le nouveau système de ponçage en 4 étapes, Festool aboutit à la qualité de surface souhaitée, tout en réduisant considérablement la consommation d’abrasifs. Les opérations débutent avec l’abrasif Granat P80, constitué de grains d’oxyde d’aluminium et de céramique. Du fait de sa très faible usure, cet abrasif permet des travaux de dégrossissage rapides, avec une durée de vie élevée. Cette endurance constitue un avantage certain, notamment lorsque l’abrasif entre en contact avec le métal pendant le ponçage. Vient ensuite le Granat P180, utilisé pour l’élimination des rayures survenues lors du ponçage dégrossissant. Lors de la troisième étape de ponçage, l’abrasif Granat P280 permet d’obtenir une surface quasiment exempte de rayures. Avant l’application de l’apprêt, on réduira la profondeur de rugosité au moyen de l’abrasif Granat P400, avec une course excentrique de 5 mm. Après l’application et le durcissement de l’apprêt, Festool recommande enfin d’effectuer un ponçage supplémentaire à l’aide de l’abrasif Granat P400 et d’une ponceuse excentrique avec une course de 3 mm. Les éléments du véhicule peuvent alors être acheminés vers la cabine de peinture.

L’essentiel toujours à portée de main

Les peintres automobiles adoptant le système de ponçage Festool disposent d’un rangement en mallette spécifique. Elle contient les abrasifs de rechange convenant au processus en 4 étapes, bien rangés et toujours identifiables. Si l’abrasif usagé est réutilisable, un espace de rangement prévu à cet effet est disponible dans la servante à côté des abrasifs neufs. Un poste de travail mobile pour finitions permet en outre de réduire les déplacements, doté de nombreux rangements avec système de verrouillage et de grandes roues. Chacun peut s’organiser selon ses besoins et emporter avec lui tous les outils nécessaires sur son lieu de travail, par exemple la solution 1500-Finish, les ponceuses, la mallette d’abrasifs…

------------
ZOOM - La qualité en question

Chez Festool, un centre d’essais, ou plutôt de tortures, se charge d’évaluer la durabilité des produits maison. Les ponceuses LEX ont, par exemple, fait l’objet de tests draconiens dans des enceintes à poussières. Pendant des heures, on soumet l’engin en fonctionnement à des projections de poussière d’Arizona, connue pour être particulièrement agressive. L’appareil doit réussir ce test, ou les ingénieurs analysent l’avarie et statuent sur les modifications à apporter. Puis on pratique des essais de chutes sur le sol. Les machines au corps composite sont lâchées de près de deux mètres et ne doivent ni casser ni présenter d’anomalies de fonctionnement. Du côté des abrasifs, rien non plus n’est laissé au hasard. Festool a même mis au point un robot spécifique et unique, qui reproduit la pression nécessaire au ponçage sur la ponceuse, afin de pouvoir reproduire les conditions de tests de manière identique sur plusieurs échantillons.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Pautric investit à Rennes

L'opérateur vient de consentir un investissement de 8 millions d'euros pour une nouvelle concession BMW/Mini dans la capitale bretonne.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page