Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Selligent, l’innovation à la belge

Eric de Bellefroid, consultant marketing chez Selligent.

Selligent, l’innovation à la belge

Rencontre avec l’éditeur belge de passage en France.

Selligent comptait parmi les exposants étrangers du salon e-Commerce Paris, en septembre dernier. Tout droit venu de Belgique, cet éditeur de logiciels de marketing et de e-commerce jouit d’une solide réputation de l’autre côté de la frontière. Sa plateforme intégrée de marketing relationnel destinée à favoriser la compréhension des besoins, et donc à faciliter le processus de vente, a notamment été adoptée par le groupe D’Ieteren, importateur du groupe Volkswagen. “Nous aidons les distributeurs à connaître leurs clients quand ils rentrent en concession, résumerait Eric de Bellefroid, consultant marketing chez Selligent. Les marques Premium sont particulièrement friandes de nos services, notamment pour accompagner la phase d’attente de livraison ou pour entretenir un contact privilégié à valeur ajoutée.”

En termes d’utilisation, l’outil marketing de Selligent scénarise la stratégie du distributeur selon un parcours client, en impliquant une surcouche de logique conditionnelle. Le schéma repose donc sur un jeu d’action/réaction dans une dimension multicanal. Le tout étant connecté en direct au DMS ou à la base de données centrale. Au rayon des services qui ont la cote, il évoque le QR code publicitaire qui renvoie vers un site Internet où le dialogue s’engage. “Les principaux avantages sont une augmentation de la valeur du lead et, surtout, une augmentation du taux de conversion”, annonce Eric de Bellefroid, sans étayer son propos de résultats. Il prévient que les outils de Selligent nécessitent une taille critique que seuls les grands groupes peuvent assurer. On parle ici de centaines de milliers de contacts par an, même si ce n’est pas foncièrement une question de tarif car à 0,50 euro/prospect/an de coût d’utilisation, les distributeurs s’en tirent à bon compte. Prenant Hyundai et Opel en exemple, le consultant explique que la stratégie du groupe Selligent sera de passer par les constructeurs pour engager une démarche fédératrice.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Audi table sur 65 000 VN en 2017

Dans un contexte de marché Premium légèrement moins dynamique, Audi France estime pouvoir totaliser entre 64000 et 65500 unités à la fin décembre.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page