Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Selligent, l’innovation à la belge

Eric de Bellefroid, consultant marketing chez Selligent.

Selligent, l’innovation à la belge

Rencontre avec l’éditeur belge de passage en France.

Selligent comptait parmi les exposants étrangers du salon e-Commerce Paris, en septembre dernier. Tout droit venu de Belgique, cet éditeur de logiciels de marketing et de e-commerce jouit d’une solide réputation de l’autre côté de la frontière. Sa plateforme intégrée de marketing relationnel destinée à favoriser la compréhension des besoins, et donc à faciliter le processus de vente, a notamment été adoptée par le groupe D’Ieteren, importateur du groupe Volkswagen. “Nous aidons les distributeurs à connaître leurs clients quand ils rentrent en concession, résumerait Eric de Bellefroid, consultant marketing chez Selligent. Les marques Premium sont particulièrement friandes de nos services, notamment pour accompagner la phase d’attente de livraison ou pour entretenir un contact privilégié à valeur ajoutée.”

En termes d’utilisation, l’outil marketing de Selligent scénarise la stratégie du distributeur selon un parcours client, en impliquant une surcouche de logique conditionnelle. Le schéma repose donc sur un jeu d’action/réaction dans une dimension multicanal. Le tout étant connecté en direct au DMS ou à la base de données centrale. Au rayon des services qui ont la cote, il évoque le QR code publicitaire qui renvoie vers un site Internet où le dialogue s’engage. “Les principaux avantages sont une augmentation de la valeur du lead et, surtout, une augmentation du taux de conversion”, annonce Eric de Bellefroid, sans étayer son propos de résultats. Il prévient que les outils de Selligent nécessitent une taille critique que seuls les grands groupes peuvent assurer. On parle ici de centaines de milliers de contacts par an, même si ce n’est pas foncièrement une question de tarif car à 0,50 euro/prospect/an de coût d’utilisation, les distributeurs s’en tirent à bon compte. Prenant Hyundai et Opel en exemple, le consultant explique que la stratégie du groupe Selligent sera de passer par les constructeurs pour engager une démarche fédératrice.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Renault renforce ses positions hors d'Europe

Le groupe Renault a annoncé des résultats records pour 2017 avec des ventes en hausse de 8,5%. Une croissance à mettre au crédit de l’internationalisation du groupe, conformément à son plan Drive

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page