Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Cayenne et Panamera GTS : Plus que du Grand Tourisme

En France, Porsche pense que la version GTS pourrait représenter 10 % des ventes du Cayenne et 15 % de celles de la Panamera.

Cayenne et Panamera GTS : Plus que du Grand Tourisme

Avec les Cayenne et Panamera GTS, Porsche élargit son offre en jouant la carte du grand tourisme sportif. Positionnées entre les versions S et Turbo, ces deux nouveautés ne manquent pas de caractère et d’ambitions.

Bien que les GTS ne soient pas les Porsche les plus connues, elles font bel et bien partie de l’ADN de la marque puisque la première date de 1963. Ce n’était pas à l’époque la naissante 911, mais la 904 GTS, un bolide de course équipé d’un flat-4 délivrant 198 ch, capable d’atteindre 258 km/h. Il y eut ensuite la 928 GTS, entre 1992 et 1995, ou la 911 997 GTS l’année dernière. Toutefois, avant la 911 en 2011, le Cayenne avait été la première Porsche à remettre le blason GTS au goût du jour. En effet, durant les années 2008 et 2009, le Cayenne GTS a été vendu à 15 766 unités à travers le monde. En 2009, il fut même le deuxième plus gros volume du modèle ! Un succès, donc, qui a naturellement ouvert les portes d’une diffusion plus large. En attendant la 911 991 GTS ou, pourquoi pas, un Boxster GTS, voici donc les Cayenne et Panamera GTS. Trois lettres, au service du grand tourisme sportif, qui ont pour caractéristique de proposer les motorisations atmosphériques les plus puissantes de la gamme. Ainsi, le bloc 4.8 V8 du Cayenne GTS développe 420 ch, soit 15 de plus que la précédente version GTS (20 ch de plus que le Cayenne S actuel). Ajoutez à cela 160 kg de moins sur la balance, et vous comprendrez que l’engin, même s’il dépasse 2 tonnes, est encore plus performant. Le 0 à 100 km/h est ainsi abattu en 5,7 s contre 6,5 s auparavant et la vitesse de pointe passe de 251 à 261 km/h. Ce SUV dispose également d’un châssis légèrement revu, plus raide, avec notamment des suspensions plus basses de 24 mm que le S et une voie arrière élargie de 2 mm. De plus, il bénéficie, en série, du PASM (la suspension active) et peut même disposer, en option cette fois-ci, du PDCC, un système de gestion active du roulis, et du PTV Plus, c’est-à-dire d’une répartition du couple entre les roues arrière pour encore plus de dynamisme. On ne choisit pas une Porsche GTS par hasard ou par défaut. Même le grand Walter Röhrl, ancien pilote de rallye et aujourd’hui metteur au point des modèles de la marque, a une préférence pour ces versions plus sportives lorsqu’il doit s’attaquer à la boucle Nord du Nürburgring.

Les clients ne choisissent pas une GTS par hasard

Jugée très sage à l’époque de son lancement, la grande berline de Zuffenhausen se libère encore un peu plus dans cette version GTS qui devient la 9e offre de la gamme. Une gamme Panamera qui a d’ailleurs terminé l’année 2011 en tête des ventes de son segment en Allemagne, devant les Classe S, BMW Série 7 et Audi A8. A l’échelle mondiale, 28 218 Panamera ont été immatriculées l’an passé, soit une croissance de 20 %. Sur le premier semestre 2012, les chiffres sont encore meilleurs avec une croissance de 30,6 %. Lancée en juillet dernier, cette Panamera GTS devra naturellement apporter son écot dans une proportion qui pourrait atteindre 15 % des volumes. Si cette part est visée en France, dans de nombreux pays, notamment aux Etats-Unis et en Chine, la gamme GTS pourrait prendre encore plus d’importance, à l’image du Cayenne GTS de première génération qui, comme on l’a vu, a été le deuxième volume de la gamme durant un temps. Pour faire aussi bien, cette Panamera GTS ne manque pas d’atouts avec, en premier lieu, son V8 atmosphérique offrant 430 ch, soit 30 de plus que la version 4S. Un supplément d’âme atteint à un régime plus haut de 200 tr/min, soit 7 100 tr/min. Naturellement le couple suit la même tendance avec 520 Nm à la clé (+ 20 Nm), et ce nouvel ensemble permet à la berline de franchir la barre des 100 km/h en seulement 4,5 s, contre 4,7 s pour la 4S. Ce chrono doit beaucoup à la fonction Launch Control de la boîte double embrayage PDK montée en série. Quant à celui qui voudrait faire une pointe de vitesse sur une autoroute allemande, il pourra atteindre 288 km/h !

Des gammes toujours plus larges

Si, sans surprise, la performance est au rendez-vous, les GTS se distinguent également par une personnalité subtilement soulignée. Ainsi le Cayenne GTS emprunte au Turbo, en plus du système de freinage, ses entrées d’air élargies, le bosselage du capot ou encore des seuils de portes couleur carrosserie. Une carrosserie qui peut devenir encore plus exclusive avec les coloris vert Péridot ou rouge Carmin qui sont réservés à ce SUV. Même traitement pour la Panamera avec, là encore, le rouge Carmin mais aussi un Argent GT. Enfin, des matériaux noirs utilisés pour l’encadrement des vitres des deux modèles ou sur la partie basse du bouclier de la Panamera viennent confirmer que ces GTS sont bien des modèles spécifiques.

Avec ce 6e modèle de la gamme Cayenne, avant que n’arrive le 7e en janvier prochain, le Diesel S, et ce 9e de la gamme Panamera, Porsche entend bien poursuivre sa croissance. A l’image des résultats mondiaux (+ 21 % à fin août), Porsche France progresse de 17,7 % à fin septembre. Naturellement, la 911 nouvelle génération explique en partie ces chiffres (+ 35 %), mais le Cayenne et la Panamera affichent aussi de belles performances avec des croissances respectives de 25,5 % et 16,9 %. Toutefois, le festival de nouveautés n’est pas terminé puisque, après le Boxster au printemps, le nouveau Cayman sera présenté dans quelques jours au salon de Los Angeles, avant que n’arrive, en 2013, le Macan. Ce petit SUV, produit dans l’usine de Leipzig, va marquer une nouvelle étape dans le développement de la marque. En effet, le constructeur envisagerait 45 000 ventes dès l’année prochaine. Ce qui le rapprocherait fortement de son objectif de 200 000 unités à l’horizon 2018.

---------------
Les GTS en bref

Date de lancement : Juillet 2012
Objectifs (en année pleine)* : Panamera GTS : 100 unités - Cayenne GTS : 140 unités
Principales Concurrentes des GTS :
- Cayenne

Mercedes ML 500 4Matic V8 408 ch : 81 900 €
BMW X5 xDrive 50i V8 407 ch : 85 450 €
- Panamera
Mercedes S 500 V8 388 ch : 115 100 €
Audi A8 FSi V8 420 ch : 105 880 €
BMW 750i V8 407 ch : 102 300 €
Prix :
119 575 € - Panamera GTS V8 430 ch
92 294 € - Cayenne GTS V8 420 ch

* Estimation JA


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page