Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Cruze SW : Chevrolet veut faire le break

Cruze SW : Chevrolet veut faire le break

Après trois années passées en berline, et plus d’un million d’unités écoulées à travers le monde, la Cruze s’affiche comme l’auto la plus populaire de Chevrolet. Elle a également eu le temps de peaufiner sa silhouette de break.

Les compactes représentent toujours le plus gros segment automobile en Europe, avec environ 17 % des ventes totales. Dans cette catégorie reine, les breaks constituent environ 22 % du mix. Et les constructeurs ne s’y trompent pas. Face aux Mégane Estate, Focus SW ou Astra Sports Tourer…, la Cruze SW arrive dans un environnement concurrentiel plutôt hostile. Néanmoins, nous avons pu constater qu’elle ne manquait pas d’arguments, et pourrait séduire de nombreux clients de plus en plus soucieux de préserver un certain pouvoir d’achat, quitte à sacrifier quelque peu les valeurs chères à certains autres généralistes, comme la qualité des plastiques, la modernité esthétique… La tendance de la voiture plaisir serait-elle désormais révolue ? En tout cas, avec la Chevrolet Cruze SW, le constructeur mise sur l’achat malin, la voiture utile et rationnelle, l’outil pour mener la famille d’un point A à un point B en toute sécurité, et pour le moins cher possible.

A l’extérieur, peu de surprises. La Cruze profite de sa livrée SW pour s’enrichir des codes qui seront communs à tous les véhicules de la marque d’ici 2013. Comprenez un avant plus anguleux et une calandre à lamelles horizontales. Le pare-chocs a été redessiné, et prend désormais une allure mieux finie, notamment grâce à une plus heureuse intégration des projecteurs antibrouillard.

L’intérieur reste identique ou presque à celui de la berline apparue en 2009. L’organisation en double alcôve, soi-disant inspirée par celle de l’emblématique Corvette, flatte toujours l’œil, même si les finitions et les assemblages plastiques laissent parfois à désirer, et pourraient décevoir un client habitué aux standards du segment. Sans être tout de même une insulte à la qualité perçue, nous soulignons juste que Chevrolet nous a déjà montré mieux.

Un Diesel 1,7 l si attendu

Deux nouveaux moteurs font leur apparition, en complément des 1,6 l essence et Diesel 2,0 l 163 ch existants. En essence, le petit nouveau est un 1,4 l turbo de 140 ch qui ne démérite pas, mais dont la vaillance pourrait se révéler plus tôt. Il convient de faire monter l’aiguille du compte-tours pour déplacer avec agilité les 1 475 kg de l’auto.

Le cœur des ventes devrait plutôt se situer sur le nouveau 1,7 l de 131 ch et 300 Nm. Une mécanique héritée de l’Opel Astra et que l’on attendait chez Chevrolet, tant ses spécifications techniques semblaient adaptées au marché du constructeur. Une conso mixte affichée à 4,5 l aux 100 km, des émissions de 117 g CO2/km et un Start & Stop de série (sur tous les moteurs Diesel) font de cette motorisation la plus sobre jamais montée dans une Cruze.

MyLink, l’infotainement à la portée de tous

Dès 2013, Chevrolet proposera à ses clients le nouveau système d’infodivertissement MyLink sur la Cruze SW. MyLink permet tout d’abord de piloter le contenu de son smartphone à l’aide de l’écran couleurs tactile 7 pouces haute résolution. La connexion se fait via le port USB ou par Bluetooth pour tous les appareils ayant une mémoire de stockage, comme les lecteurs Mp3, les iPod, les iPad, etc. La technologie, fournie par LG, permet notamment d’appeler sans numéroter, en sélectionnant simplement un nom dans le répertoire automatiquement transféré. La conversation est ensuite diffusée via les haut-parleurs du véhicule. Bien entendu, l’automobiliste accède également à toutes ses playlists personnelles, ses galeries photo, ses vidéos ainsi qu’à tous ses autres médias archivés. Enfin, il est prévu de donner accès à des applications dédiées, comme la navigation, dont le téléchargement sera proposé au cours de l’année.

-------------
La Cruze SW en bref

Date de lancement : Disponible
Segment de marché : Berlines compactes
Principales concurrentes de la Cruze SW 1,7 I D LT (21 000 €) :
Renault Mégane Estate 1.6 dCi 130 eco2 (27 550 €) ;
Ford Focus SW 1.6 TDCi 95 FAP : (22 450 €)
Prix :
de 17 800 à 23 900 € - Essence
de 19 800 à 25 900 € - Diesel


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page