Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Une nouvelle étape pour la Prius

Une nouvelle étape pour la Prius

Le modèle phare de Toyota est désormais proposé en version rechargeable (plug-in Hybrid). Dotée d’une batterie lithium-ion autorisant une autonomie de 25 km en tout électrique, la Prius rechargeable devrait séduire, l’an prochain, de 500 à 1 000 clients en France et les professionnels doivent y participer à 75 %.

Toyota souhaite relever plusieurs défis avec sa Prius rechargeable, un véhicule qui vient compléter une gamme qui comprend déjà la Prius classique et le monospace Prius+. Avec cette nouvelle version de son modèle phare, le constructeur désire à la fois séduire des automobilistes encore réticents à l’acquisition de véhicules tout électrique et commercialiser sa dernière-née auprès des professionnels à hauteur de 75 % (58 % à ce jour pour la Prius classique et 44 % pour la Prius+). Et le constructeur pourrait bien réussir ce double défi, relativement modeste quant à ses objectifs ventes sur le court terme en France (500 unités en 2012 et de 500 à 1 000 unités en 2013) : la Prius rechargeable affiche une autonomie globale de plus de 1 200 km et peut rouler en tout électrique sur une distance de 25 km grâce à sa batterie lithium-ion (Ni-MH pour la Prius classique).

Rechargée en 1 h 30

Cette dernière affiche une capacité de 4,4 kWh – presque quatre fois celle de la Prius III – et se recharge complètement en une heure trente sur une prise secteur domestique standard de 230 V/16 A. “Elle pèse moitié moins que celle qui a servi de prototype, et la Prius rechargeable est, au final, plus légère de quelque 200 kg par rapport à l’Opel Ampera et à la Chevrolet Volt”, a indiqué un responsable de Toyota. Elle affiche tout de même 1 425 kg sur la balance, soit 55 kg de plus que la Prius classique. Mais cela ne l’empêche pas d’afficher une grande sobriété et, bien sûr, d’être très respectueuse de l’environnement. La Prius rechargeable affiche en cycle mixte une consommation de seulement 2,1 l/100 km et ne rejette que 49 g de CO2/km (3,7 l/100 km et 85 g de CO2/km au-delà de l’autonomie VE).

Chaussée de pneus à faible résistance au roulement, elle offre en outre trois modes de conduite : EV, EV-City et HV (EV correspond au mode tout électrique, EV-City au mode tout électrique adapté à la conduite en ville et, enfin, HV au mode hybride). Et tous ces modes sont compatibles avec la commande Eco, une commande qui permet une économie supplémentaire de carburant en limitant la réponse du papillon des gaz aux sollicitations de l’accélérateur ainsi que le fonctionnement de la climatisation. Le tout aussi bien dans les finitions Dynamic que Lounge, les deux niveaux de finition proposés avec la Prius rechargeable.

Reste à savoir si l’ensemble de ces caractéristiques permettront au constructeur d’atteindre ses objectifs de ventes en France. Vraisemblablement oui, car en plus cette Prius se négocie à des tarifs compétitifs. En effet, elle est accessible à partir de 37 000 euros, hors bonus écologique de 5 000 euros, alors que la Chevrolet Volt débute à 43 500 euros et l’Opel Ampera à 47 500 euros.

-----------
LA PRIUS RECHARGEABLE EN BREF

Date de lancement : Disponible
Segment de marché : Compactes hybrides plug-in
Objectif : 500 en 2012, 500 à 1 000 en 2013
Principales concurrentes de la Prius rechargeable 136h Dynamic (37 000 €) :
Chevrolet Volt 151 ch 43 500 € ;
Opel Ampera Cosmo 47 500 €
Prix : de 37 000 à 43 100 €


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page