Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Cee’d SW : envie de volume

Cee’d SW : envie de volume

Kia commercialise depuis peu la version break de la nouvelle Cee’d. Plus longue et plus basse que son aînée, elle doit représenter 40 % des ventes du modèle en France. Elle doit aussi permettre au constructeur d’atteindre ses objectifs de production dans son usine slovaque de Zilina.

La version break de la nouvelle Cee’d est très importante pour Kia. Le constructeur considère, d’une part, que ce véhicule lui permettra d’atteindre ses objectifs de production dans son usine slovaque de Zilina et, d’autre part, qu’il participera à hauteur de 40 % aux 6 400 Cee’d qu’il compte écouler l’an prochain en France (40 % avec la version 5 portes et 20 % avec la version 3 portes). Le constructeur ne devrait pourtant pas avoir de problème pour atteindre ce double objectif : la précédente génération de la Cee’d SW contribuait déjà à la production de l’usine de Zilina à plus de 20 % et les ventes françaises du constructeur se portent plutôt très bien depuis début 2012 (avec une croissance de 19,6 % à fin novembre). “La Kia Cee’d a été vendue à plus de 430 000 unités en Europe de l’Ouest depuis 2007 et à plus de 25 000 exemplaires dans le seul Hexagone”, nous a aussi fait savoir un responsable de Kia. Et autant dire que sa dernière création a peu de chances de l’empêcher de continuer à gagner du terrain, tant en Europe qu’en France.

De nouvelles dimensions

La Cee’d SW affiche une silhouette dynamique sans être agressive, et si, par rapport à sa devancière, elle est moins large de 15 mm et plus basse de 40 mm, elle est aussi plus longue de 15 mm et présente une garde au toit plus haute de 4 mm (+ 16 mm de hauteur sous plafond pour les passagers arrière). Affichant le même empattement que son aînée, elle se distingue en outre par un habitable de meilleure facture et une insonorisation qui en surprendra plus d’un, quel que soit le bloc moteur utilisé. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses futurs acquéreurs auront le choix : la Cee’d SW est disponible, d’une part, avec un bloc essence 1,6 l GDi de 135 ch associé à une boîte manuelle ou à une transmission à double embrayage DCT, et d’autre part, avec des blocs Diesel de 1.4 ou 1,6 l CRDi développant des puissances de 90, 110 ou 128 ch. L’essentiel des ventes devrait néanmoins se faire avec le bloc Diesel 1,6 CRDi développant 128 ch.

Consommation maîtrisée

Associé à une boîte manuelle ou à une transmission automatique, ce moteur affiche en effet une consommation en cycle mixte de 4,5 l/100 km et rejette 117 g de CO2/km (les mêmes niveaux de consommation et d’émissions de CO2 sont atteints avec le bloc Diesel 1,4 l CRDi de 90 ch). Il est par ailleurs directement associé aux deuxième ou troisième niveaux de finition, à savoir Active ou Premium. Dès la finition Active, les automobilistes ont accès à des équipements de série tels que la climatisation automatique bizone, l’éclairage statique d’intersection et des feux avant diurnes et feux arrière à LED. Ils s’ajoutent aux éléments de la finition Style (le premier niveau) qui comprennent quant à eux divers systèmes de sécurité et de communication (airbags, régulateur/limiteur de vitesse, ABS, kit Bluetooth, système Flex Steer…). Ajoutez à cela les 7 ans de garantie de la marque et il y a de fortes chances pour que le constructeur réussisse son double pari en 2013.

-------------
La Kia Cee’d en bref

Date de lancement : Disponible
Segment de marché : Break compact
Objectif de vente 2013 : 2 100
Principales Concurrentes de la Cee’d SW 1,6 l Diesel CRDI 128 ch BVM 6 Active 23 490 € :
Ford Focus SW 1.6 TDCi 115 FAP Trend S&S 23 450 € ;
Renault Mégane Estate 1.6 dCi 130 FAP Energy Dynamique eco2 27 550 € ; Opel Astra Sports Tourer 1.7 CDTI 130 FAP Cosmo S&S 26 700 € ;
Citroën C5 Tourer 1.6 HDi 115 FAP Attraction 26 350 €
Prix :
de 20 390 à 24 590 € - Essence
de 20 990 à 26 690 € - Diesel


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Renault renforce ses positions hors d'Europe

Le groupe Renault a annoncé des résultats records pour 2017 avec des ventes en hausse de 8,5%. Une croissance à mettre au crédit de l’internationalisation du groupe, conformément à son plan Drive

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page