Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Financés, déposés, achevés

Financés, déposés, achevés

Du concret. Dans le cadre des appels à projets du Fonds unique interministériel, plus de 1 000 projets de R&D collaboratifs ont émergé. La plupart sont à l’origine de dépôts de brevets, parfois de créations d’emplois. En voici trois, qui reflètent les différents champs d’application, et que l’on peut retrouver dans un recueil mis en ligne sur le portail gouvernemental de la compétitivité.

EATS’Future

Domaine : Impact environnemental des véhicules
Pôle : Mov’eo (Haute et Basse-Normandie, Ile-de-France)
Porteur du projet : Renault
Objectifs : Anticiper la réglementation européenne en termes de respect de l’environnement. Les constructeurs automobiles sont confrontés au défi de la réduction des émissions polluantes et des gaz à effet de serre de leurs véhicules. Le projet Eats’Future visait à rechercher des solutions en rupture avec les technologies traditionnelles pour le post-traitement des gaz d’échappement des moteurs Diesel à combustion homogène.
Premières retombées : Une réduction significative du volume du piège à NOx devient possible grâce à l’augmentation de la fréquence de purge. Le projet a également permis le développement d’un outil scientifique expérimental pour quantifier de nombreuses espèces hydrocarbonées au cours de la combustion. Eats’Future est aussi à l’origine de la création d’un emploi. Enfin, les perspectives commerciales et les mises sur le marché sont menées parallèlement.
 

Déc’autex

Domaine : Décoration automobile
Pôle : Véhicule du futur (Alsace, Franche-Comté)
Porteur du projet : Protechnic
Objectifs : Développer des procédés innovants autour de l’assemblage et la décoration de pièces multi-matières, combinant plastique et textile, pour le décor intérieur des automobiles. L’innovation repose ici sur l’application d’un film plastique ou d’un textile sur une pièce de plastique ou autre ; une méthode qui permet de décorer des pièces telles que les pommeaux de leviers de vitesses, dont la forme ne permet pas un mode de décoration traditionnel.
Premières retombées : Déc’autex a permis de mettre au point la technologie de décor par film dans le domaine de l’intérieur automobile. Sur le volet social, Protechnic a pu retrouver ses effectifs d’avant juillet 2009. Quant à Profiline, autre PME associée au projet, elle a réussi à maintenir son effectif dans un contexte difficile. Deux postes de doctorants ont par ailleurs été créés. Ces entreprises peuvent désormais voir plus loin, puisque plusieurs constructeurs ont signé des commandes. Une école de design de l’intérieur des véhicules a également ouvert au sein de l’Université de Haute-Alsace à Mulhouse, en avril, en partenariat avec la Domus Academy de Milan.
 

IHS 10

Domaine : Information et communication
Pôle : Systematic Paris-Région (Ile-de-France)
Porteur du projet : Visteon
Objectifs : Avec cette plate-forme de simulation pour la conception des postes de conduite, Visteon s’engage en faveur du confort et de la sécurité des automobilistes et, surtout, d’un gain de temps pour les constructeurs pendant les cycles de développement des gammes de véhicules. Véritable “maquette numérique”, IHS 10 permet de prendre en compte les problématiques fonctionnelles, géométriques, ergonomiques et stylistiques.
Premières retombées : Le projet a permis la simulation du fonctionnement du poste de conduite plus en amont dans le cycle de développement. Des gains de temps et de coûts sont à attendre pour le constructeur. PSA Peugeot Citroën a déjà intégré cette innovation dans sa salle immersive cubique, “Cave”, de son centre de Vélizy, dans les Yvelines. Les partenaires du projet continuent de travailler dans ce domaine, en intégrant notamment de nouvelles technologies, comme un écran plat haute résolution de grande dimension.


 

Copyright photo : competitivite.gouv.fr

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Brexit : une opportunité pour l’industrie automobile française ?

A l’occasion du FEAL 2018, congrès sur l’industrie automobile du futur, la question du Brexit sur les activités industrielles britannique et européenne a été posée. Pour plusieurs intervenants,

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page