Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
DS3 Cabrio : Sans toit ni loi

DS3 Cabrio : Sans toit ni loi

A quelques semaines d’un printemps qui se fait attendre, Citroën propose une version découvrable de sa DS3. De quoi renouveler l’intérêt de la citadine Premium française.

Depuis quelques semaines, on le sait (JA n° 1176), Citroën va repenser sa traditionnelle gamme C tout en développant son offre sur la ligne DS. Cette dernière est depuis son lancement un véritable succès : en l’espace de trente mois, 300 000 unités ont été commercialisées à travers le monde, dont deux tiers pour la DS3 (200 000 unités). Ce n’est donc pas un hasard si la marque veut poursuivre dans la voie du “Premium à la française” en élargissant la gamme. La ligne DS n’a pas pour seule vocation de séduire le continent européen, sa destinée est mondiale puisque Citroën souhaite, plus que jamais, “internationaliser” ses ventes. Le succès en Chine sera à ce titre prépondérant. Dans l’Empire du Milieu, Citroën va développer son réseau de distribution avec son partenaire local Chang’an pour compter, à terme, les 200 représentations. Un réseau qui aura tout le loisir de lancer commercialement cette année les DS3, 4 et 5, et même la DS3 Cabrio.

Le plaisir avant tout

Une version de la citadine chic “faite pour participer à l’essor de DS à l’international et qui rassemble en elle les notions de voiture plaisir, à forte personnalité, décrivant ce qu’est aujourd’hui le savoir-faire à la française”, a ainsi résumé le constructeur. Le décor est planté et la personnalité confirmée. Ou plutôt mise à nu puisqu’il convient, ici, de parler d’une version “Cabrio”, qui est en fait une version découvrable. La marque s’est en effet refusée à trop bouleverser un modèle qui fonctionne et a opté pour une toile décapotable sans ôter les montants latéraux et tout en conservant les ailerons de requin qui ont fait la personnalité de la berline.

10 000 à 15 000 ventes

Un toit automatisé qui se décline en trois coloris différents et qui se manœuvre en tout juste seize secondes, et ce jusqu’à 120 km/heure. Toutefois, si la marque se targue de posséder en la DS3 Cabrio une “véritable 5 places sur le segment”, on espère que ses occupants monteront à bord délestés de bagages. En effet, avec un volume de 245 litres, l’ouverture de malle reste restreinte, et que dire en version découvrable ! D’une part, le coffre se réduit comme peau de chagrin et, d’autre part, la visibilité arrière est nulle. Mais cela reste le seul bémol de cette Cabrio.

En effet, et ne l’oublions pas, la DS3 Cabrio reste un véhicule plaisir. Le renforcement de la structure n’alourdit la voiture que de 25 kg et son comportement reste très similaire à celui de la berline. Une différenciation qui se paie en revanche entre 2 500 et 3 000 euros. Pour autant, et malgré la toile, la voiture demeure parfaitement insonorisée à haute vitesse et ne souffre d’aucune vibration. En somme, elle reste très proche de la berline – et c’est tant mieux –, à laquelle elle reprend la plupart des motorisations : un Diesel e-Hdi 90 ch et trois essence : le 1,2 VTi de 82 ch pour l’entrée de gamme, le 1,6 VTi 120 ch et, surtout, le THP 155 en finition Sport Chic la plus huppée et la plus séduisante. Citroën estime que 10 000 à 15 000 DS3 Cabrio devraient prendre la route cette année dont 4 500 en France.

---------
DS3 CABRIO EN BREF

Segment de marché
Citadine Premium
Date de lancement
19 janvier
Objectif 2013
4 500 unités
Principales Concurrentes de la 1.6 THP 155 Sport Chic DS3 Cabrio 24 250 €
• Mini Cooper S Cabrio 184 ch : 28 950 €
• Fiat 500C Rock 1.4 16v 100 ch : 20 500 €
Prix :
Essence
de 18 800 à 24 250 €
Diesel
de 23 450 à 25 300 €


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Top 10 des pays producteurs de véhicules en 2017

En 2017, environ 80 millions de véhicules particuliers ont été produits dans le monde. La Chine est restée le premier producteur mondial, suivie de l'Europe où près de 21 % des VP ont été fabriqués.

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page