Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Coccinelle Cabriolet : Voilà l’été !

Coccinelle Cabriolet : Voilà l’été !

A l’image de la berline, le cabriolet Coccinelle cuvée 2013 ne manque pas d’atouts. Mais il vient surtout compléter une gamme qui permet à Volkswagen de proposer aujourd’hui trois cabriolets compacts. De quoi viser le leadership.

“ASAP”. Cet acronyme anglais bien connu résume finalement bien le concept que Volkswagen veut offrir avec cette nouvelle Coccinelle Cabriolet. Mais pour cela, un mot a été changé : “Sun” a remplacé “Soon”, et ASAP devient alors “As Sun As Possible”, autant de soleil que possible. Un sentiment renforcé par un pare-brise plus droit que sur le modèle précédent, comme sur la berline, qui permet à l’habitacle d’être complètement baigné de soleil. Il faut seulement 9,5 secondes pour que la capote disparaisse et 11 secondes pour faire le chemin inverse. Le tout jusqu’à 50 km/h. Basée sur la plate-forme de la Golf 6 et produite dans l’usine mexicaine de Puebla, cette nouvelle Coccinelle vient perpétuer une longue tradition. En effet, la première date de 1949 et, depuis, plus de 565 000 exemplaires ont roulé à travers le monde. Parmi ces cabriolets, la Beetle a séduit en France plus de 7 700 clients entre 2003 et 2011. La cuvée 2013 a intrinsèquement de quoi faire mieux tant les progrès sont nombreux, comme sur la berline. Le comportement, l’habitacle, le niveau de finition, les motorisations, tout est en très nette progression. Ses 114 kg supplémentaires ne viennent pas altérer le plaisir, d’autant qu’il est plus dans le cruising chevaux au vent que dans une conduite sportive. Cette Cox séduira, c’est sûr. Mais le nombre de ventes dépendra aussi du marché.

Avec la Coccinelle, VW propose 3 cabriolets compacts

Pour la marque Volkswagen qui vise 10 % du marché français à l’horizon 2015, les ambitions pour ce nouveau cabriolet n’ont rien d’extravagant puisque Arnaud Barral, le directeur de Volkswagen France, estime que cette Coccinelle Cabriolet pourrait représenter 1 000 à 1 200 immatriculations cette année. Mais le directeur est largement plus ambitieux pour sa gamme de cabriolets compacts puisqu’il vise 25 à 30 % du segment. En effet, cette nouvelle Cox n’est pas seule. Ainsi, à côté de cette nouveauté qui débute à 20 890 euros, Volkswagen propose également la Golf Cabriolet à partir de 24 650 euros et, enfin, l’EOS à partir de 27 990 euros. Trois modèles qui couvrent parfaitement le marché et pourraient représenter plus de 3 000 unités. Surtout qu’il y a des places à prendre face à des 308 CC et autres Mégane CC qui commencent à vieillir. Mais cette Coccinelle Cabriolet peut et doit également jouer les trouble-fête sur le marché plus “fashion” des Mini Cab, Fiat 500C ou Citroën DS3 Cabrio. Bien que toujours subjectif, son design pourra être un atout, comme les tarifs compétitifs, associés à une vraie polyvalence qui sait se faire chic au besoin.

Trois hommages à la Cox Cab originelle

La Coccinelle Cabriolet offre pas moins de 120 combinaisons possibles et une large palette de personnalisations, mais pour ceux qui ne souhaitent pas vraiment se plonger dans le catalogue, le constructeur propose durant la phase de lancement trois séries spéciales rendant hommage aux Cox des décennies 50, 60 et 70. Associée au 1.6 TDi 105, celle illustrant les 50’s fait la part belle au style, alors que celle des 60’s, équipée du 1.4 TSi 160, est la “cool” de la triplette, ramenant aux grandes heures californiennes du modèle originel. Enfin, celle des 70’s, avec le 2.0 TDi 140, veut mettre en avant l’élégance. La France dispose de 500 unités de ces trois modèles. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

--------------
La Coccinelle Cabriolet en bref

Date de lancement
15 mars
Segment de marché
Cabriolets Compacts
10 000 unités en 2012
Objectif 2013*
1 200 unités en France
Principales concurrentes
de la Coccinelle Cabriolet 1.6 TDi 105 : 24 260 €
• Mini Cabrio Cooper D 112 ch : 25 800 €
•Megane CC 1.5 dCi 110 : 29 870 €
Prix
Essence
de 20 890 à 33 390 €
Diesel
de 24 260 à 32 390 €
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page