Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
“L’objectif de VO 3000 est de commercialiser 5 000 voitures”

Dominique Prudent, Olivier Guala, Mathieu Bonnet, Olivier Pedretti de VO 3000, et Jean-Claude Marcantonio de L’Argus.

“L’objectif de VO 3000 est de commercialiser 5 000 voitures”

Implantée à Clermont-Ferrand (63) et Poligny (39), et spécialisée dans la vente à marchands, la société VO 3000 a séduit le jury grâce aux performances réalisées sur l’exercice 2012 et par le développement du projet Car & Cash, désormais décliné auprès des professionnels.

TROPHÉE VO NÉGOCIANT

JOURNAL DE L’AUTOMOBILE. Quels ont été les piliers de la performance enregistrée par la société en 2012 ?
OLIVIER PEDRETTI.
L’exercice 2012 a été marqué par une baisse de marché qui n’a pas été simple à appréhender. Et dans un contexte économique relativement difficile, VO 3000 a toujours continué à approvisionner les professionnels de façon quantitative et qualitative. Nous avons réussi à conserver l’an passé une offre aussi étoffée qu’en 2011, c’est la raison pour laquelle nous avons affiché de bons résultats. Ensuite, nous avons continué de nous appuyer sur nos valeurs de sérieux, qui se traduisent par une exigence et une remise en question quotidiennes. Je crois que notre réussite repose essentiellement sur ces valeurs.

JA. Vous avez lancé le site de reprises Car & Cash l’an passé. Qu’en attendiez-vous ? Les remontées sont-elles à la hauteur de vos attentes ?
Dominique Prudent.
Nous avons créé Car & Cash pour élargir le parc de nos véhicules d’occasion, en mettant notamment l’accent sur les véhicules plus anciens, plus kilométrés. A ce jour, nous sommes satisfaits des remontées, même si nous avions peut-être minimisé la charge de travail que représente l’activité à particuliers.

JA. Vous allez développer un site Car & Cash pour les professionnels. Pouvez-vous expliquer la nature du projet ?
D.P.
Il s’agit d’une copie conforme du Car & Cash développé à particuliers qui sera en ligne très prochainement. Cet outil, qui se destine à nos clients garagistes, a pour objectif de reprendre dans les 24 heures les véhicules d’occasion qu’ils ne souhaitent pas conserver.

JA. Quelles sont les ambitions que vous vous êtes fixées pour Car & Cash, et plus globalement pour VO 3000 ?
D. P.
Nous reprenons avec Car & Cash particuliers près de 600 voitures par an, et nous envisageons de racheter entre 1 000 et 1 200 VO par an avec les professionnels. Concernant VO 3000, notre objectif est de commercialiser 5 000 voitures par an.

-------------
FOCUS - Chiffres clés VO 3000

• 3 sites logistiques en France
• 17 % de progression du chiffre d’affaires de 2007 à 2012
• 53 millions d’euros de CA en 2012
• 1 500 clients référencés, dont 1 000 actifs
 

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page