Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Peugeot 308 : La promesse

La nouvelle 308 est la première Peugeot à conserver le même nom d’une génération à l’autre, et celle-ci devrait marquer les esprits.

Peugeot 308 : La promesse

Avec sa toute nouvelle berline compacte, Peugeot veut côtoyer les sommets du segment et rivaliser avec les meilleures en liant haut de gamme et succès commercial. La 308 a tout pour réussir.

En lançant cette nouvelle 308, Peugeot a l’air de tout sauf d’un constructeur en convalescence. En effet, le lion affiche résolument de nouvelles ambitions qui ont commencé, avec une certaine réussite d’ailleurs, à pointer le bout de leur nez avec les 208 et 2008. Pour ce troisième atout sorti des usines de Sochaux, la première nouveauté réside déjà dans le nom même puisqu’il s’agit de la première Peugeot à conserver, d’une génération à l’autre, le même numéro. Car pour le reste, tout est inédit puisque rien n’est gardé de la devancière.

“Cette 308 mérite toutes nos attentions dans la mesure où elle représente la montée en gamme souhaitée par la marque”, a sobrement résumé Maxime Picat, directeur général de Peugeot. Le message est clair, la lionne doit tout simplement “bouleverser la hiérarchie établie et partir à la conquête de nouveaux clients sur le segment C en Europe, pour lequel nous souhaitons revenir sur le podium”, a également martelé le dirigeant. Un segment C qui demeure le plus important sur le Vieux Continent, où il pèse un tiers des ventes (dont 43 % de berlines). En France, le segment C reste toujours le deuxième en termes d’importance avec 251 000 unités écoulées en 2012 pour les compactes, auxquelles il convient d’ajouter 45 000 breaks et 180 000 SUV. Si, chez nous, les Françaises sont en tête des ventes, en Europe, c’est la Golf qui reste l’indétrônable reine de la catégorie. Et c’est bien la compacte allemande que Peugeot a décidé d’aller chercher avec cette nouvelle 308.

Sobriété et qualité

En suivant un cahier des charges strict composé de quatre piliers (efficience, design, expérience de conduite et qualité) et bénéficiant de la nouvelle plateforme EMP2, Peugeot a réussi à faire de la 308 une voiture plus économe et moins polluante : avec la nouvelle génération de moteurs Diesel prévue pour 2014, la lionne ne rejettera pour son modèle le plus sobre que 82 g de CO2/km. Plus légère et compacte aussi : la plateforme modulaire a ainsi permis de revoir à la baisse les dimensions de la 308 en raccourcissant la longueur de 2 cm (4,25 m), la hauteur de 5 cm (1,46 m) et de baisser son poids de 140 kg, soit 50 kg de moins que sa rivale allemande. Pour la carrosserie comme pour l’habitacle, les impressions de sobriété et de qualité sont présentes, à condition toutefois d’opter pour les finitions supérieures. Luxe et volupté sont au goût du jour à l’intérieur de la voiture, ce qui demeure rare pour une voiture française de ce segment. Rien n’est en trop, au contraire, et les matériaux, de qualité, accentuent cette impression de sobriété, à l’image de la planche de bord. A noter que la 308 reprend à sa petite sœur 208 ce petit volant qui facilite la prise en main du véhicule, sans oublier un original compte-tours inversé.

Succès attendu

Au volant justement, la surprise est totale. Légère, maniable à souhait, la berline compacte est aussi agile qu’une citadine et les sensations de conduite sont excellentes, dignes des plus belles heures de la marque. Dès son lancement, la 308 sera équipée de cinq motorisations : 3 essence (1,2 VTi 82 ch, 1,6 THP 125 et 155 ch) et 2 Diesel (1,6 l HDi 92 et e-HDi 115 – cette dernière devrait constituer le gros des ventes). A celles-ci s’ajouteront au printemps 2014 un inédit 3 cylindres essence turbo (1,2 e-THP), deux autres Diesel 1,6 l Blue HDI 120 ch et 2,0 l Blue HDi 150 ch, et des versions plus sportives comme un essence GT de 200 ch et un Diesel de 180 ch, voire une autre plus musclée, histoire de compléter la montée en gamme et titiller la concurrence allemande, maîtresse en la matière. C’est dire si les ambitions et la prise de position de Peugeot sur le sujet sont claires : la 308 doit tutoyer les sommets. A commencer par la France, où Xavier Duchemin, directeur du commerce, n’attend rien moins d’elle qu’elle “occupe la première place du segment dès 2014”. Si c’est le cas, la 308 symbolisera alors le retour au premier plan de Peugeot, qui aura réussi à lier montée en gamme et succès commercial.

--------------
EN BREF - Peugeot 308

Date de lancement
12 septembre
Segment de marché
Berlines compactes (M1)
250 000 unités en France en 2012
Objectif 2014
60 000* en France
150 000 en Europe
Principales Concurrentes de la Peugeot 308 1,6 l e-HDi 115 ch Allure (26 250 €) :
• Renault Megane 1,5 l dCi 110 Energy Bose (27 250 €)
• Volkswagen Golf 1,6 l TDi 110 Confortline (26 570 €)
• Citroën C4 1,6 HDi 115 Exclusive (26 950 €)
Prix
Essence : de 17 800 à 27 500 €
Diesel : de 21 225 à 28 350 €
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page