Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le palmarès des prix “pub”

Le palmarès des prix “pub”

Le palmarès des prix “pub”

Renault Captur - Vivez l’instant

“DVD, carte mémoire… Notre soif de souvenirs est sans limite. Mais avant de les conserver, il faut les vivre.”
Alternance dynamique entre souvenirs inoubliables et vues du véhicule, la campagne de lancement du nouveau Captur marque l’entrée fracassante de Renault dans le segment B-SUV. Grâce au titre enivrant “Midnight City” du groupe français M83 (pour la French Touch ?) et au design particulièrement audacieux du crossover, le spot a ‘capturé’ toute l’attention et tout le succès !
Très bonne visibilité, fort lien au modèle et ce, dès les premières diffusions, enthousiasme, désir d’en savoir plus…, ce spot est le plus performant de l’année.
Cette nouvelle campagne s’inscrit au cœur d’une nouvelle stratégie publicitaire qui crée le buzz pour Renault.
Fière de “conduire le changement” attendu par tous, la marque se renouvelle avec cette tonalité chargée d’émotions qui lui apporte un nouveau souffle.
 

Renault Clio - La première fois

Pour le lancement particulièrement stratégique de sa nouvelle Clio IV, Renault a choisi l’émotion et le suspens.
Construit telle une bande-annonce, le mini-film regorge de mystère et de passion. Différents personnages se succèdent et racontent, comme envoûtés, la première fois qu’ils ont vu la nouvelle Clio partageant le coup de foudre ressenti lors de cette première rencontre.
Au final, un scénario puissant, qui met singulièrement en lumière le modèle phare de Renault pour un spot qui trône à la deuxième place.
En effet, celui-ci enregistre un très bon niveau de reconnaissance, un bon lien à la marque et au modèle et surtout il donne envie d’en savoir plus sur la nouvelle Renault Clio IV.
La marque nous prouve qu’elle sait (encore) parfaitement susciter envie et désir…


VW Coccinelle - Ses plus belles années

Comme chaque année, VW se fait une place de choix sur le podium BAIT.
Après “Dark Vador” en 2011 et “Joies d’enfants” en 2012, c’est au tour de “Ses plus belles années” d’être couronné en 2013.
Pour promouvoir sa nouvelle Coccinelle version 21e siècle, VW joue la carte de la nostalgie en s’appuyant sur le tube indémodable “Sunny” de Bobby Hebb.
Flirtant avec les décennies sans prendre une ride, la nouvelle Coccinelle Cabriolet fait son show en séries limitées 50’s, 60’s et 70’s.
L’idée clé du scénario est en parfait accord avec le positionnement de ce modèle, véritable icône de la marque à travers l’histoire.
Constance dans le ton et le style, cohérence dans les messages délivrés, créativité hors-pair : le style publicitaire VW est tout simplement unique et inimitable.


Lyndell Rouzaire, Account Director et Camille Mouton, Senior Research Executive
Brand and Ad International Tracking, TNS Sofres

 

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page