Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L’ASX fait peau neuve

Malgré quelques changements stylistiques, les grandes nouveautés concernent surtout la nouvelle boîte automatique et le nouveau moteur Diesel de 150 ch.

L’ASX fait peau neuve

Le best-seller de la gamme Mitsubishi, 40 % des ventes, se refait une beauté et réapparaît avec un style plus doux et, surtout, une boîte automatique et un nouveau moteur plus puissant. S’il ne manque pas d’atouts, l’ASX doit désormais convaincre.

L’ASX est plus que jamais LE modèle de Mitsubishi. Depuis son lancement en 2010, il s’en est écoulé 340 000 unités dans le monde, dont la moitié en Europe. Dès sa commercialisation, le SUV compact japonais constituait la pierre angulaire du constructeur pour son “Project Global”, programme regroupant l’ASX donc, l’Outlander et la Lancer, soutenu depuis cette année par un second programme, le “Global Small” et la commercialisation de la petite Space Star. Deux programmes devant amener le constructeur aux trois diamants à écouler d’ici 2015 1,5 million d’unités dans le monde contre 960 000 en 2009.

Pilier de la marque

En France, l’ASX est tout aussi important pour la marque qu’au niveau mondial. En effet, si Mitsubishi peine à s’en sortir dans l’Hexagone avec 3 969 VP immatriculés en 2012 pour une part de marché de 0,19 % et quelque 2 055 unités à fin août (- 5,4 %), le SUV compact représente toutefois plus de 40 % de ce total, bien loin de ses autres modèles (L200 : 24,15 %, Outlander : 18,44 %, Space Star : 8,48 %, Pajero : 7,08 %, i-MiEV : 0,5 %). C’est dire si l’ASX est d’importance pour la marque, laquelle a donc tout naturellement décidé de revoir sa copie. Un bain de jouvence qui avait déjà commencé l’an passé au salon de New York, où la nouvelle version de l’ASX avait été dévoilée. En somme, le modèle se présente avec une face avant retravaillée plus douce et un nouveau bouclier arrière. Mais passons sur ces caractéristiques stylistiques, puisque la vraie nouveauté réside dans l’apparition d’une boîte automatique, élément absent de la première version lancée en 2010.

Plus de puissance

Erreur réparée par la marque, mais aussi grâce au réseau, lequel aurait fortement insisté pour voir apparaître cette boîte automatique. Mitsubishi rappelant d’ailleurs que “le mix entre BVA et BVM reste historiquement élevé dans la gamme puisque les boîtes automatiques représentent encore 50 % des Pajero et 30 % des Outlander”. Outre cette nouvelle boîte automatique, l’ASX se voit aussi affublé d’une nouvelle motorisation avec le 2.2 Di-D de 150 ch déjà existant sur l’Outlander. “Une cylindrée voulue plus puissante que la concurrence”, a souhaité préciser Mitsubishi, ajoutant aussi que “cette version sera uniquement disponible en transmission intégrale (AWD), qui représente de toutes façons 50 % des ventes de l’ASX depuis son lancement”. Une bonne idée ? Peut-être, mais cette montée en puissance n’est pas sans risque non plus puisque les émissions de CO2 passent de 147 g/km à 153 g/km et obligeront donc les clients à s’acquitter d’un malus. Un défaut que les distributeurs Mitsubishi pourront rapidement gommer en rappelant aussi que l’ASX est le seul véhicule à bénéficier d’une garantie de 10 ans. Un argument de vente efficace et essentiel à l’heure qu’il est pour consolider l’importance du SUV nippon, qui devrait représenter dans cette nouvelle version 8 % des ventes totales de l’ASX. Un petit bol d’air frais pour les 118 points de vente de la marque.

---------------
Mitsubishi ASX en bref

Date de lancement
Septembre
Segment de marché
Crossovers Compacts
Objectif 2014
2 100* en France
Principales Concurrentes du Mitsubishi ASX 4WD 2.2 Di-D 150 ch Instyle : 33 900 €
• Hyundai ix35 2.0 CRDI 136 Pk Premium Limit 4WD : 34 000 €
• Nissan Qashqai 2.0 dCi 150 FAP Tekna 4x4 BVA ES : 33 900 €
Prix
Essence : de 19 900 à 22 490 €
Diesel : de 23 200 à 33 900 €

*Estimations JA


 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page