Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Un CR-V mieux armé

L’arrivée du 1.6 i-DTEC et la disparition de la transmission intégrale sont synonymes d’une baisse de 30 g/km de CO2.

Un CR-V mieux armé

Avec seulement deux roues motrices, associées au bloc Diesel 1.6, le CR-V s’ouvre de nouvelles perspectives en couvrant plus de 80 % du marché des SUV compacts en France. Il sera dans les showrooms le 10 octobre prochain.

L’arrivée du petit bloc Diesel 1.6 i-DTEC sous le capot de la Civic avait fait des merveilles. En effet, la compacte nippone, tout en conservant sa personnalité, avait ainsi vu passer ses émissions de CO2 de 110 à 94 g/km. Il est donc logique que le constructeur applique cette même recette à son SUV compact qui passe ainsi de 149 g/km à 119 g/km ! Pour arriver à un tel résultat, en plus du bloc 1.6 Diesel développant 120 chevaux, le CR-V a également abandonné sa transmission intégrale. Deux changements qui expliquent en grande partie ses bonnes performances avec notamment une consommation moyenne annoncée de 4,5 litres aux 100 km. L’arrivée de ce moteur d’une cylindrée moindre a permis de réduire le poids de 47 kg. Si l’on prend en compte la nouvelle boîte, issue de la Civic, ainsi que la disparition de la transmission vers l’arrière, le gain de poids est de 116 kg. Une relative légèreté qui a conduit les ingénieurs de la marque à revoir de nombreux éléments comme les suspensions, avec notamment des amortisseurs et ressorts différents, ou encore une barre antiroulis de plus gros diamètre et plus raide à l’arrière, mais aussi les freins avant avec des disques d’un diamètre plus faible. Au final, sur la route, ce “petit” CR-V se montre parfaitement à l’aise. Le bloc de 120 chevaux est suffisamment généreux, bien aidé dans les relances par 300 Nm de couple. Il sait aussi se montrer discret dans un habitacle qui fait toujours la part belle à l’espace et à la modularité.

De 21 à 83 % de couverture du segment

Ainsi armé, le CR-V vient donc se positionner idéalement sur un marché qui plébiscite les modèles deux roues motrices équipés de mécaniques dont la puissance n’excède pas 120 chevaux. En effet, ce SUV représentera plus de 70 % des 200 000 ventes de ce segment en 2013. Ainsi, Honda voit sa couverture du marché passer de 23 à 81 %. De quoi naturellement être plus ambitieux et encore accélérer le redressement des ventes. A fin août, Honda affiche une croissance de 8,6 % avec un total de 5 864 immatriculations, sous l’impulsion, déjà, du CR-V qui a plus que doublé ses ventes avec 1 785 unités. Avec le lancement le 10 octobre prochain de cette motorisation dans la gamme, Honda vise un total de 3 000 immatriculations annuelles, puis 4 000 en 2014, la première année pleine du modèle avec cette gamme plus large. “Il s’agit d’un objectif réaliste, qui peut certes paraître conservateur, explique Christophe Decultot, le patron de Honda France, mais dans le contexte actuel, il faut rester raisonnable.” Ce modèle, comme la Civic équipée du même moteur d’ailleurs, sera aussi et surtout l’occasion de développer significativement les ventes flottes. Car il faut bien reconnaître que, pour l’heure, il ne s’agit pas d’un des points forts de Honda, qui réalise 63 % de ses ventes à particuliers. Durant le premier semestre 2013, les ventes flottes (LCD, LLD, sociétés et professions libérales) se sont limitées à 337 unités. Mais la tendance est positive puisque cela représente une croissance de 43,5 %. Enfin, le dernier atout de ce CR-V 1.6 i-DTEC 120 chevaux sera son tarif positionné environ 4 000 euros inférieur à celui de la version 2.2 i-DTEC 150 chevaux. De quoi envisager une fin d’année plus dynamique dans le réseau Honda et boucler l’année 2013 en faisant mieux que les 8 406 immatriculations de 2012.

---------------
Honda CR-V en bref

Date de lancement
10 octobre 2013
Segment de marché
SUV Compacts
Objectif 2013
Gamme CR-V : 3 000 en 2013 ; 4 000 en 2014
Principaux concurrents du CR-V 1.6 i-DTEC 120 ch 4x2 Elegance : 29 350 €
• Kia Sportage 1.7 CRDi 115 ch 4x2 Active : 27 300 €
• Mazda CX-5 2.2 SkyActiv-D 150 ch 4x2 Elegance : 29 500 €
• Volkswagen Tiguan 2.0 TDi 110 BM 4x2 Sportline : 30 200 €
Prix Diesel
1.6 4x2 : de 27 100 à 33 100 €
2.2 4x4 : de 33 800 à 41 850 €


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page