Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L’ix35, un succès à entretenir

L’ix35, un succès à entretenir

Après la rupture de 2010, introduisant le ix35 en lieu et place du Tucson, le constructeur coréen a souhaité privilégier la continuité et capitaliser sur le succès de son SUV compact, devenu l’un des fers de lance de la marque en Europe.

Le constructeur coréen joue gros en cette fin d’année. Après le lancement au premier semestre de l’i30 trois portes, les choses vraiment sérieuses commencent avec l’arrivée successive des nouveaux ix35 et de l’i10. Deux modèles qui devraient jouer les premiers rôles dans la quête des 5 % de parts de marché envisagées par le groupe à l’horizon 2020. Ils ne seront d’ailleurs pas les seuls puisque Hyundai annonce pas moins de 22 nouveaux produits d’ici 2017. Introduit sur le marché en mars 2010, l’ix35 affiche déjà quelques belles certitudes, s’imposant rapidement comme l’un des fers de lance de la marque en Europe. Vice-champion des ventes de Hyundai sur le Vieux Continent, derrière l’i20, le modèle s’est vendu à 250 000 unités en trois ans et demi. En France, le modèle reste le best-seller de Hyundai avec 25 % des ventes. Entrée en production le 1er août 2013 dans l’usine de Nosovice, en République tchèque, la deuxième génération d’ix35 aura pour objectif d’asseoir la position de Hyundai sur le segment des SUV compacts, qui pèse 9 % du marché français et qui accuse, pour la première fois depuis longtemps, une baisse de 10 % depuis janvier.

Entre 8 000 et 10 000 en année pleine

En France, les versions deux roues motrices pèsent 71 % des ventes. Depuis son introduction sur le marché hexagonal, 22 000 unités du véhicule ont été commercialisées. A fin septembre, Hyundai a commercialisé un volume de 5 135 ix35, soit une progression de 9,4 % par rapport à 2012 et une part de marché de 4,5 %, la 6e position du segment. Le constructeur coréen s’est fixé pour objectif de commercialiser un volume de 8 000 à 10 000 ix35 en France sur une année pleine.

En 2010, le SUV était le premier modèle de la gamme à adopter le nouveau langage stylistique de la marque, baptisé “fluidic sculpture” et cette nouvelle mouture conserve ce design caractéristique. Il se distingue surtout de son prédécesseur par l’intégration de nouveaux équipements et options (écran LCD de 4,2’’ pour les instruments de supervision, caméra de recul, système multimédia 3e génération…), confortant ainsi la montée en gamme de la marque. Le véhicule intègre ainsi, pour la première fois, le système Flex Steer, qui permet de faire varier le degré d’assistance et la réactivité de la direction en fonction des conditions de conduite.

Le SUV Compact est notamment animé par un moteur Diesel 2.0 litres (136 et 184 ch), qui est désormais équipé d’un système de recirculation des gaz d’échappement basse pression (LP-EGR). Ainsi, le bloc de 136 ch, boîte manuelle, deux roues motrices, affiche des émissions réduites à 141 g de CO2 par kilomètre. La motorisation Diesel 1,7 litre est équipée du système Blue Drive avec Stop&Go de série, ce qui permet d’abaisser son niveau d’émission à 135 g de CO2. Hyundai propose également une motorisation essence 1,6 litre de 135 ch, renforcée également du système Blue Drive avec Stop&Go, qui émet que 149 g de CO2 par kilomètre. Mais pas sûr qu’il puisse faire évoluer un mix dominé par les Diesel avec 93 % des ventes.

-------------
FOCUS - 1 000 ix35 Fuel Cell d’ici 2015

La production de série du Hyundai ix35 Fuel Cell a débuté en janvier dans l’usine de production d’Ulsan, en Corée, et le premier exemplaire est sorti des chaînes d’assemblage le 26 février. Selon le constructeur, cette troisième génération de véhicules à pile à combustible assure une autonomie accrue de plus de 50 % et un rendement énergétique en hausse de plus de 15 %. Hyundai envisage de fabriquer 1 000 unités de son ix35 Fuel Cell alimenté à l’hydrogène d’ici 2015, ciblant principalement les flottes publiques et privées. Le constructeur s’adaptera ensuite à la demande, mais se limitera à 10 000 unités. Les deux premiers modèles ix35 Fuel Cell devraient arriver prochainement sur le marché français.

--------------
ix35 en bref

Date de lancement
Disponible
Segment de marché
SUV compact
Objectif 2014
8 000 à 10 000 unités
Principales concurrentes d’ix35 2.0 CRDI 136 Pack Premium : 31 650 €
• Ford Kuga 2.0 TDci 140 FAP Titanium : 29 350 €
• Mitsubishi ASX 1.8 DI-D 150 ch Instyle 2 WD : 30 200 €
• Nissan Qashqai 1.6 dCi 130 FAP Tekna S&S : 29 940 €
Prix
Essence : de 21 950 à 27 750 €
Diesel : de 26 150 à 36 550 €


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page