Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Citroën Grand C4 Picasso : Pour voir plus grand

Le Grand C4 Picasso précédent a représenté environ la moitié des ventes de la gamme Picasso.

Citroën Grand C4 Picasso : Pour voir plus grand

En attendant la future ligne C, Citroën poursuit le renouvellement de son incontournable monospace compact. Avec l’arrivée du Grand C4 Picasso, la marque vise le leadership européen du segment.

49,75 % de croissance en septembre dernier ! On peut donc affirmer sans crainte que le lancement du C4 Picasso, en juin dernier, est un succès en France, mais aussi en Europe avec déjà plus de 25 000 commandes enregistrées par la marque. De quoi retrouver un léger sourire en cette période difficile pour Citroën en Europe, mais aussi l’accentuer avec l’arrivée voilà quelques semaines du Grand C4 Picasso. Il ne s’agit pas d’une simple variante supplémentaire censée répondre à une niche de marché, mais vraiment d’un modèle à part entière qui a représenté sur la génération précédente plus de 50 % des ventes continentales. Ainsi armée, Citroën veut reprendre le leadership du segment en Europe en visant une part de segment de 18 %, a indiqué Frédéric Banzet, le directeur général de Citroën. Un chiffre déjà atteint à l’époque où les C4 Picasso étaient aidés en entrée de gamme par le Xsara Picasso. L’objectif est ambitieux, d’autant que l’environnement concurrentiel a largement évolué, dont le périmètre même de ce segment qui a souffert de la montée en puissance des SUV et autres crossovers.

Déjà le nouveau Citroën

Si Citroën souhaite se réinventer, comme en témoignent actuellement la gamme DS et bientôt la future ligne C dont on découvrira le premier opus le 5 février prochain, concernant le Grand C4 Picasso, comme le petit d’ailleurs, la marque a réussi à allier cette modernité nécessaire à la tradition. Même si, pour le Picasso, cette tradition ne s’appuie que sur une quinzaine d’années, mais 3 millions de ventes tout de même. L’un des marqueurs forts de l’identité Picasso est le bien-être à bord que les équipes du style avaient sans cesse en tête. Un esprit cocooning qui se traduit par le confort de l’habitacle, baigné de lumière grâce à 5,2 m2 de vitrage, ou encore nombre d’astuces pour faciliter la vie comme les sièges du rang 2 qui coulissent de 15 cm pour un meilleur accès aux places 6 et 7. La technologie embarquée est également au service des occupants avec, pêle-mêle, les deux écrans dont un tactile, la vision 360°, le Park Assist, le hayon électrique ou l’Afil. Même si ce C4 n’est pas un représentant direct de la nouvelle synthèse automobile que Citroën va proposer avec le C4 Cactus, il s’inscrit néanmoins dans cette volonté de changement avec des éléments de ce futur comme des coûts d’utilisation maîtrisés.

Le Blue HDi : NOx qui peut !

Sous le capot, bien que le e-HDi 115 (105 g/km) chevaux devrait remporter la majorité des suffrages, le Grand C4 Picasso inaugure un nouveau 2.0 HDi 150 chevaux répondant déjà aux normes Euro 6 et même Euro 6.2 qui ne sont pas attendues avant trois ans. Baptisé “Blue HDi”, ce bloc que l’on retrouvera d’ici quelques jours sur la DS5 et la 508 n’est pas une simple évolution, comme en témoignent les 7 kg perdus sur la balance et, surtout, sa capacité à réduire les NOx de 90 % tout en faisant baisser la consommation de 4 %. PSA a choisi un catalyseur SCR (avec ajout d’urée, d’AdBlue) pour réduire ce polluant, mais l’a placé en amont du FAP pour une meilleure efficacité. Ainsi, le grand monospace affiche une consommation mixte de 4,2 l, soit 110 g/km en boîte mécanique. Mais c’est avec la nouvelle boîte automatique que les progrès sont les plus spectaculaires. En effet, alors que le groupe motopropulseur (150 ch BVA) de la précédente génération affichait 175 g de CO2/km, les émissions sont aujourd’hui tombées à 117 g/km ! Ainsi armé, gageons que ce moteur Diesel plus en phase avec les capacités de transport du modèle verra son mix s’améliorer. Cela étant, si le critère principal est le CO2 – c’est notamment le cas pour les entreprises –, le Grand C4 Picasso peut faire encore mieux lorsqu’il est équipé du moteur e-HDi 90 associé à la boîte robotisée ETG6. La consommation moyenne tombe alors à 3,8 l, pour 98 g/km. Au global, les émissions et les consommations de la gamme ont été réduites de 30 g/km, soit d’environ 1 l. Si les mécaniques expliquent une grande partie de cette amélioration, l’arrivée de la plate-forme EMP2 est également salvatrice avec notamment un gain sur la masse de 100 kg.

Ce C4 Picasso est donc un véritable atout dans la reconquête annoncée par la marque. Car si Citroën l’international gagne du terrain avec des ventes multipliées par deux en cinq ans, Citroën l’européen est en difficulté avec une chute des ventes de 13,2 % dans l’Union depuis le début de l’année.

-------------
EN BREF - Le Grand C4 Picasso

Date de lancement
Disponible
Segment de marché
Monospace Compact 7 places
Objectifs
Une part de segment de 18 % en Europe
Principaux concurrents du Grand C4 Picasso 1.6 e-HDi 115 ch Confort : 28 150 €
• Opel Zafira Tourer 2.0 CDTi 110 ch Cosmo : 27 400 €
• Renault Grand Scenic 1.5 dCi 110 ch Expression : 27 950 €
Prix
Essence : de 24 250 à 32 350 €
Diesel : de 26 600 à 36 770 €
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page