Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Opel Meriva : Plus qu’une mise aux normes

Opel Meriva : Plus qu’une mise aux normes

Après trois ans de service, le minispace Opel seconde génération connaît non seulement un inévitable facelift esthétique, mais également technique avec l’apparition d’un nouveau bloc Diesel conforme aux normes Euro 6.

Après le Mokka, l’Adam, le Cascada et l’Insignia, le plan d’investissement de 4 milliards annoncé, synonyme de 13 nouvelles mécaniques et 23 nouveaux modèles d’ici 2016, se poursuit. C’est au tour du Meriva d’en profiter désormais. C’est somme toute normal compte tenu de la place du véhicule au sein de la gamme : avec le Meriva première génération (2003), Opel avait donné naissance au segment du minispace, ouvrant ainsi une nouvelle voie aussi bien pour les constructeurs que pour les clients, qui voyaient en lui une opportunité de s’offrir un véhicule pratique et modulable sans viser forcément un véhicule du segment supérieur.

Relancer les ventes

Le Meriva revêt également une importance capitale pour la marque compte tenu du succès du véhicule dans sa courte histoire. En effet, la première génération avait été plébiscitée en Europe entre 2003 et 2010, avec plus d’un million d’exemplaires écoulés. Pour la génération suivante (2010-2013), le Meriva a autant subi la concurrence que la chute du marché européen pour atteindre un niveau de ventes plus modeste, avec 330 000 unités. En France, où il s’est écoulé 49 300 exemplaires entre 2010 et 2013 et seulement 6 491 unités pour le dernier exercice, ce Meriva restylé aura donc logiquement une importance déterminante pour la marque, qui compte en faire le troisième pilier de son offensive sur le segment B. En effet, avec 59 620 unités commercialisées en 2013 en recul de 16,8 %, Opel compte sur ce segment pour redorer son blason. Avec le Mokka, le Meriva donc, mais surtout la nouvelle Corsa d’ici la fin de l’année, Opel possédera une offre des plus complètes sur ce terrain.

Beaucoup de FLEX-ibilité

Aux côtés de sa citadine et du SUV, le Meriva version 2014 aura donc un rôle à jouer auprès des jeunes familles et autres “baby makers”. Pour ce faire, le minispace a ainsi subi un restylage discret, mais nécessaire à en croire la marque : enrichi en chrome, calandre et bouclier revus, blocs optiques à LED. Surtout, Opel a souhaité insister sur l’ergonomie et la modularité du Meriva, ses véritables points forts : ce dernier a bien entendu conservé son originale ouverture de portes antagonistes à 84 degrés (FlexDoor) pour faciliter l’accès à bord. Par ailleurs, le véhicule dit compter pas moins de 32 rangements de toutes sortes (système FlexRail), quand les passagers avant comme arrière peuvent manier avec une grande amplitude leurs assises à bord selon leurs envies (Flex­Space). On retrouvera aussi l’original et innovant système porte-vélo arrière FlexFix.

Conformes aux normes Euro 6

En dépit d’un restylage évident, la véritable nouveauté se trouve sous le capot. En effet, exit les 1.3 et 1.7 CDTI qui laissent la place au 1.6 CDTI de nouvelle génération également disponible sur le Zafira Tourer. Un moteur qui devient finalement le véritable atout du Meriva. Développant 136 ch avec un couple de 320 Nm, ce Diesel ne consomme que 4,4 l/100 km en n’émettant que 116 g de CO2/km. Un Diesel plus souple, déjà conforme aux normes Euro 6, et qui s’exprime mieux grâce aux nouvelles boîtes de vitesses dans lesquelles GM a investi 50 millions d’euros. Cerise sur le gâteau : une version 110 ch émettant 99 g de CO2/km et consommant 3,8 l/100 km est prévue dès le mois de mai.

--------------
Opel Meriva en bref

Date de lancement
Disponible
Segment de marché
Monospace urbain
Objectif 2014
7 200
Principales concurrentes de l’Opel Meriva 136 ch Cosmo : 22 880 €
• Citroën C3 Picasso 1.6 HDi 115 Exclusive : 23 750 €
• Ford B-Max 1.6 TDCI 95 Titanium : 21 550 €
• Kia Venga 1.6 CRDI 115 Premium : 22 100 €
Prix
Essence : de 15 690 à 23 130 €
Diesel : de 19 880 à 24 780 €
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Pautric investit à Rennes

L'opérateur vient de consentir un investissement de 8 millions d'euros pour une nouvelle concession BMW/Mini dans la capitale bretonne.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page