Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mercedes GLA : De quoi être ambitieux

En attendant le 5e modèle de la famille des compactes, qui devrait être un CLA Shooting Brake, le GLA sera l’un des piliers de la croissance en 2014.

Mercedes GLA : De quoi être ambitieux

Portée par les compactes durant l’année 2013, Mercedes n’entend pas faire autrement cette année. Avec l’arrivée du GLA, quatrième modèle de cette famille, la marque s’ouvre de nouveaux horizons.

Mercedes veut devenir le leader mondial du Premium et les véhicules compacts joueront un grand rôle dans cette quête. Les résultats de la nouvelle Classe A, de la Classe B, mais aussi du CLA en témoignent. En effet ces modèles plaisent puisque Mercedes en a immatriculé 371 399 exemplaires dans le monde en 2013, soit une croissance de 64 %. En France, le total est de 29 336 unités. Place aujourd’hui au 4e membre de cette famille de compactes, le GLA, en attendant une dernière variante qui devrait être un Shooting Brake sur la base du CLA. Avec ce SUV, le constructeur va élargir son potentiel en entrant sur le segment des SUV Premium qui représente entre 22 000 à 24 000 unités par an en France. Quelle part Mercedes souhaite-t-elle atteindre ? Marc Langenbrinck, président de Mercedes-Benz France, n’a donné aucun chiffre. On se doute cependant que la première place peut être considérée comme un objectif vu les résultats enregistrés par la nouvelle classe A qui a totalisé 14 061 immatriculations (+ 276 %). La petite berline étoilée se classe ainsi 2e du segment des berlines Premium, l’Audi A3 ayant terminé l’année à 14 400 unités et la BMW Série 1 à 12 577 unités.

65 % de conquête

Cette famille de compactes permet aussi à Mercedes de séduire de nouveaux clients, bien souvent plus jeunes. Ainsi, en France, la Classe A affiche un taux conquête de 53 % et une clientèle plus jeune de dix ans (48-49 ans contre 58-59 ans en moyenne). Avec le GLA, Marc Langenbrinck espère faire encore mieux avec une volonté de 65 % de conquête. Les principales cibles sont d’ailleurs connues avec les possesseurs de BMW X1 (7 330 unités en 2013, + 5,6 %) ou d’Audi Q3 (8 101, + 6 %). Pour atteindre cet objectif, le dirigeant a insisté auprès de son réseau et des vendeurs afin de solliciter encore plus qu’à l’habitude ceux qui ne connaissent pas l’univers Mercedes. Preuve que cette conquête est possible, aux Etats-Unis, le CLA affiche un taux de 80 % ! Le GLA sera donc dans les showrooms français le 15 mars prochain avec l’ambition de devenir la référence, comme le répète à l’envi Dieter Zetsche à chaque lancement, promettant “des produits de première classe dans toutes les classes”. Partageant près de 70 % de ses pièces avec la berline, le petit SUV étoilé s’appuie ainsi sur un ADN connu, notamment synonyme d’efficience avec encore une fois un Cx record de 0,29. Malgré des dimensions plus généreuses que la berline, 12,5 cm de plus en longueur mais aussi 60 kg de plus sur la balance, le crossover Mercedes affiche des consommations moyennes, et donc des émissions de CO2 très compétitives. Ainsi, le GLA 200 CDi (136 ch) deux roues motrices, qui devrait sans doute être l’une des versions les plus vendues en France, se limite à 4,3 l et 114 g/km. Pour la version 220 CDi (170 ch) 4Matic, qui coiffe pour l’heure la gamme Diesel, les chiffres sont de 4,9 l et 129 g/km. Une fois à bord, pas ou peu de surprises puisque le GLA, plus haut de 6 cm que la berline, en reprend l’essentiel, comme la planche de bord par exemple, tout en offrant davantage d’espace.

Répondre au mieux à la demande

Le GLA semble donc bien né et il y a fort à parier que les états-majors des différents pays auront à gérer une pénurie relative. En effet, le GLA sera fabriqué, comme les autres compactes, sur les sites de Rastatt en Allemagne et de Kecskemét en Hongrie, où les cadences sont déjà élevées. Le site finlandais de Valmet complétant le dispositif en produisant des berlines. L’Europe sera la seule région approvisionnée à partir du mois de mars avant que le GLA ne débarque aux Etats-Unis, en septembre prochain, puis en Chine, en novembre. Pour ce dernier pays, où les volumes peuvent vite devenir conséquents, Mercedes pourra compter sur une production locale à partir du printemps 2015, libérant ainsi des capacités pour les autres régions du monde et notamment l’Europe, qui devrait rester le premier marché de ce véhicule.

Ces dix derniers mois, Mercedes a considérablement rajeuni sa gamme et cela s’est traduit dans les ventes l’année dernière. L’exercice 2014 s’annonce tout aussi porteur avec le GLA, mais aussi avec la nouvelle Classe C. Une volonté de croissance largement partagée par le réseau hexagonal, qui devrait toutefois afficher une rentabilité moyenne 2013 légèrement inférieure au 1,4 % de 2012. Le président de Mercedes-Benz France précise toutefois que ce léger repli est “principalement lié aux événements de l’été 2013 qui nous ont fait perdre environ 1 500 ventes”.

------------
Le GLA en bref

Date de lancement
15 mars
Segment de marché
SUV/Crossover compact en France : 191 000 unités en 2013 (-12 %) dont environ 23 000 unités Premium
Objectif*
8 000 unités
Principaux concurrents du GLA 200 CDi 136 ch Sensation : 36 900 €
• Audi Q3 2.0 TDi 140 S-Line : 36 140 €
• BMW X1 sDrive 18d 143 ch Lounge Plus : 36 650 €
• Volvo V40 Cross Country D3 150 ch Summun : 34 020 €
Prix
Essence : de 30 400 à 47 450 €
Diesel : de 32 900 à 48 550 €

*Estimation JA


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page