Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mercedes Classe C : descendante d’une star planétaire

Mercedes Classe C : descendante d’une star planétaire

La Classe C de Mercedes se pose résolument en best-seller de la marque à l’étoile, avec près de 2,5 millions d’unités vendues depuis 2007. C’est tout simplement le véhicule le plus vendu de la gamme. Son renouvellement a donc fait l’objet de toutes les attentions à Stuttgart.

Lors des premiers sketchs, la volonté de Mercedes consistait à faire entrer la Classe C dans l’univers de la marque de façon plus évidente. Pour y parvenir, quoi de mieux que jouer la ressemblance avec son fleuron, sa majesté Classe S qui symbolise à elle seule tout l’ADN du constructeur : le luxe, la qualité, le confort et le dynamisme. Les designers ont donc très vite fait leur choix, et l’analogie est flagrante, à l’avant comme à l’arrière ! Si d’aucuns apprécieront de se retrouver dans une Classe S “modèle réduit”, les possesseurs du vaisseau amiral verront peut-être d’un mauvais œil que l’on ait osé démocratiser l’image de leur précieux signe extérieur de richesse. Mais ne supputons pas, un client aime, a priori, se retrouver au sein d’une famille unie et gageons que les distributeurs de la marque sauront exploiter le filon.

Depuis le lancement de la 190, la “Baby-Benz” de 1982, qui constituait déjà une révolution pour la marque, Mercedes-Benz a vendu plus de 8,5 millions de véhicules sur ce segment. Cette fois, la plus attractive de toutes les Classe C propose, une fois de plus, un surclassement à son propriétaire, que la marque espère ainsi rajeunir et fidéliser. Toujours le même discours, entretenu depuis maintenant quelques années par la direction de MB France, Marc Langenbrinck en tête, à qui l’on doit ce regain de dynamisme dans l’Hexagone. Sans oublier le réseau, qui “joue le jeu”, selon le directeur général. Et si la distribution se sent impliquée dans le renouveau de la marque, c’est qu’elle s’estime soutenue par un plan produit particulièrement dense et de qualité. La nouvelle Classe C s’inclut parfaitement dans ce schéma, et offre tout d’abord un intérieur des plus statutaires à son conducteur. Sur le modèle de la Classe A et ses sœurs CLA, GLA, E, etc. qui constituent le portfolio automobile le plus jeune du monde, on retrouve les lignes galbées qui font désormais partie de l’identité de la marque. Les équipements viennent parachever ce sentiment d’exclusivité cher à Mercedes. Diffuseur de parfum aux fragrances délicates, système hi-fi Burmester, large écran couleur et commandes tactiles de l’IHM maison “Command”. Ce fameux “Touchpad”, qui pilote désormais l’ensemble des fonctions multimédia, permet également de réduire le nombre de commandes, une véritable bouffée d’air sur la console centrale. Autre nouveauté sur la Classe C : un affichage tête haute, qui reprend les informations importantes du combiné du bord en surimpression sur le pare-brise dans le champ de vision direct du conducteur, évitant ainsi de détourner l’attention de ce dernier. Trois lignes de design symbolisent les trois axes de travail de Mercedes, les leitmotivs de la marque. La ligne “AvantGarde” personnalise le véhicule pour les amateurs de berlines sportives, tandis que la ligne “Exclusive” se focalise sur l’élégance et le luxe. Enfin, l’AMG Line confère à la Classe C une allure exclusive et encore plus dynamique.

Toujours plus d’aluminium et d’équipements

L’allégement reste le terrain de jeu favori des ingénieurs de nos jours. A ce sujet, ils s’en sont donné à cœur joie sur la nouvelle Classe C, puisque le véhicule, au final, affiche 100 kg de moins sur la balance ! En cause, une proportion d’aluminium qui avoisine aujourd’hui 50 % alors qu’il ne dépassait pas 10 % sur l’ancienne Classe C. Dernière innovation à souligner, la régulation de la climatisation, très largement perfectionnée. Le système a été doté d’une détection de tunnel via le GPS. La climatisation se met en mode recyclage dès l’entrée du tunnel, pour éviter de faire entrer de l’air vicié dans l’habitacle. La connectivité permet décidément toutes les fantaisies aux ingénieurs créatifs. Lors de son lancement, la nouvelle Classe C est proposée avec trois motorisations. Une version Diesel C 220 BlueTEC et deux variantes essence C 180 et C 200. En septembre prochain, la C 180 BlueTEC, motorisée par le Diesel issu de la collaboration avec Renault, viendra enrichir l’offre, en 115 et 136 ch.

------------
La Mercedes Classe C en bref

Date de lancement
Avril 2014
Segment de marché
Berlines compactes
Principales concurrentes de la Classe C 220 Bluetec 170 ch : 38 450 €
• BMW 320d 163 ch : 36 700 €
• Audi A4 2.0 TDI 150 ch : 31 250 €
• Volvo S60 D3 136 ch : 36 620 €
Prix
de 33 950 à 50 850 €
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page