Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault Mégane : dernière ligne droite

Après les berline, break et coupé en début d’année, la Mégane coupé-cabriolet est la dernière à recevoir une nouvelle face avant basée sur le nouveau langage stylistique de Renault.

Renault Mégane : dernière ligne droite

Bien que l’heure du renouvellement approche à grands pas, Renault a redonné un coup de jeune à sa famille Mégane. La compacte au losange gagne une face avant “Van den Acker” et de nouveaux groupes motopropulseurs pour rester dans la course.

Après les berline, break et coupé en début d’année, la Mégane coupé-cabriolet est la dernière de la famille à goûter à la joie du facelift. Ainsi, toutes les Mégane, pourtant déjà restylées en 2012, ont gagné une nouvelle face avant dans la droite ligne du langage stylistique développé par Laurens Van den Acker. Et ça lui va plutôt bien ! De quoi permettre à cette gamme du segment C de revenir dans la course, face principalement à la nouvelle 308, mais aussi la Citroën C4 et la Golf qui s’est offert, en 2013, le privilège de devancer toutes les Françaises avec 37 495 ventes. Ceci ne vaut que pour la silhouette berline, car la Mégane reprend le leadership si l’on ajoute les autres variantes et notamment le break. Un univers des breaks justement dominé par la compacte Renault avec près de 40 % de part de segment en 2013 avec plus de 11 200 unités. En 2014, la lutte avec la nouvelle 308 SW va être rude. Mais revenons à la famille Mégane (hors Scénic), qui a donc totalisé plus de 43 000 unités en 2013. Une petite année, puisque le repli a été de 29,7 % par rapport à 2012 quand Renault avait enregistré 61 274 immatriculations pour les Mégane berline, break, cabriolet et coupé.

En attendant le grand frère du Captur

Depuis le début de l’année 2014, facelift oblige, les chiffres s’améliorent. Disons que la baisse est moins forte. En effet, sur les quatre premiers mois de l’année, Renault a livré 15 685 véhicules de la famille Mégane, soit une baisse de 9,8 %. Il faut dire que les berlines traditionnelles du segment C n’ont de cesse de lutter contre de nouveaux entrants. En effet, après l’arrivée des monospaces compacts, tel le Scénic, c’est aujourd’hui le temps des SUV compacts. Ces derniers représentent maintenant 27 % du segment et, malheureusement pour Renault, il n’est pas vraiment présent sur ce segment de marché très porteur. Il y a certes le Koleos (4 084 ventes en 2013), mais la vraie réponse aux 3008, Qashqai et autres Tiguan arrivera avec la prochaine génération de produits qui reposera sur la nouvelle plate-forme CMF de l’Alliance Renault-Nissan, que le nouveau Qashqai a d’ailleurs inaugurée en début d’année. Quand on voit le succès du Qashqai, mais aussi celui du Captur, qui peut être considéré comme la vraie première interprétation du concept de SUV par Renault, il y a de quoi être optimiste. Parions que ce grand frère du Captur, que l’on peut imaginer pour 2015, donnera le coup d’envoi du renouvellement complet de la famille de compactes. Car il faut bien le dire, cette 3e génération de la berline au Losange est quasiment l’une des plus vieilles du marché puisqu’elle est apparue en 2008. En attendant ce futur, cette Mégane cuvée 2014 offre notamment de nouveaux moteurs et de nouvelles associations moteur/boîte pour tenter de tirer son épingle du jeu.

TCe 130 et boîte EDC

Inauguré sur le Scénic courant 2013, l’ensemble de la gamme peut maintenant compter sur le bloc 1.2 Energy TCe développant 130 chevaux, qui vient de débarquer sous le capot de la Mégane CC. Ce bloc quatre cylindres est un dérivé du TCe 115 qui recèle toutes les technologies modernes, avec notamment l’injection directe, le calage variable à l’échappement et à l’admission ainsi qu’un turbo placé dans le collecteur d’échappement. Il offre donc 130 chevaux comme le nouveau bloc 3 cylindres PSA qui dispose lui aussi de tous les raffinements technologiques. Mais, contrairement à ses concurrentes françaises, la Mégane peut offrir une boîte double embrayage avec cette mécanique. Jusqu’ici seulement disponible avec le dCi 110, cette boîte à 6 rapports, baptisée “EDC” et fournie par Getrag, amène un vrai plus en termes d’agrément. Pour le reste, les Diesel restent rois avec les blocs 1.5 et 1.6 dCi offrant une palette de puissances allant de 90 à 130 chevaux.

Ainsi revisitée, la Mégane est donc prête pour sa dernière ligne droite, afin de tenter de contrecarrer les plans d’une ambitieuse 308. Une rude mission car aussi réussi soit-il, ce coup de jeune n’efface pas complètement le poids des années.

-------------
La Mégane en bref

Date de lancement
Disponible
Segment de marché
Berline compacte
255 000 unités en 2013 (+ 1 %)
Objectif*
30 000 berlines Mégane
Principales concurrentes de la Mégane 1.2 TCe 130 Bose Edition : 25 200 €
• Peugeot 308 1.2 PureTech 130 Allure : 25 150 €
• Volkswagen Golf 1.2 TSi 105 Carat : 25 690 €
• Citroën C4 1.2 e-THP 130 Exclusive : 25 830 €
Prix Berline
Essence - de 20 400 à 26 700 €
Diesel - de 21 700 à 29 050 €

*Estimation JA
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page