Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ford Focus :  Plus qu'une héritière

Ford Focus : Plus qu'une héritière

Lancée durant le Mondial en 1998, la Focus première génération s'est avérée être l'un des plus beaux succès de Ford. Lourd héritage pour la 2e du nom. Basée sur la plate-forme C1 du groupe Ford, déjà utilisé sur le C-Max, la nouvelle Focus devrait représenter 30 000 ventes en 2005. "La...

...Focus aurait pu être une voiture fabriquée en France", plaisante Eric Saint-Frison, président du groupe FMC France et directeur général de Ford France, rappelant l'épisode de 1974 où Valery Giscard D'Estaing, alors Président de la République, avait refusé d'aider "le géant Ford" qui souhaitait implanter une nouvelle usine en Europe. Ford a donc choisi Saarlouis, en Allemagne, à quelques kilomètres de la frontière française. Mais la marque à l'ovale, qui fabrique également la Focus à Valence en Espagne, n'a cependant pas été rancunière puisque beaucoup de composants de la nouvelle Focus sont français. En effet, 40 % des boîtes mécaniques arrivent tout droit de l'usine du groupe à Bordeaux, les moteurs Diesel, eux, viennent des sites PSA de Témery et Douvrin et même la climatisation à des origines ardennaises. Sans oublier les 3 000 français qui passent la frontière chaque jour pour rejoindre l'usine de Saarlouis qui emploie plus de 12 000 personnes. Avec une tête américaine, un corps allemand ou Espagnol et des organes français, la nouvelle Focus capitalise à nouveau sur l'internationalisation de la première génération. De plus, cette dernière avait eu, parmi plus de 80 distinctions, le privilège d'avoir été élue Voiture de l'Année en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que Compacte la plus fiable par le redoutable ADAC, l'automobile club Allemand. Produite à plus de 4 millions d'exemplaires, la Focus 1, C170 dans le jargon du constructeur, aura été l'un des plus beaux succès de la marque. Vendue à plus de 212 000 exemplaires dans l'Hexagone, depuis son lancement sur le Mondial 1998, la Focus C170 a connu une carrière internationale remarquable. En effet, elle a été la voiture la plus vendue de la planète en 2000 et 2001 avec respectivement 942 000 et 917 000 unités. Mais tout cela appartient au passé, la C170 est morte, vive la C307 ! Non ce n'est pas une blague, le nom de code de la nouvelle Focus est bien C307 !

Véritable première plate-forme commune du groupe Ford

"Créer une nouvelle Ford Focus a constitué un grand défi à relever, affirme Derrick Kuzak, vice-président du développement produit de Ford Europe, nous devions réaliser un véhicule qui conserve véritablement les qualités que la Focus représente pour les millions d'automobilistes." Le comportement routier est sans doute l'un des éléments où cette nouvelle génération est très attendue tant celui de la première génération avait été mis en avant. La grosse nouveauté de cette Focus, sans en être toutefois une, est sa plate-forme. Bien que déjà largement utilisée dans le groupe Ford, avec les Mazda 3, les Volvo S40 et V50, mais aussi le C-Max, cette plate-forme C1 est en fait la première vraie base commune utilisée par le géant américain. Pour le reste, notamment dans les trains roulants, pas de révolutions mais des améliorations grâce à l'expérience acquise. Déjà avec cette nouvelle plate-forme, la Focus est plus généreuse sur toutes ses cotes, avec un empattement plus long de 25 mm et des voies élargies de 40 mm, ce qui lui donne une empreinte au sol plus importante pour une meilleure stabilité. Un travail sur le comportement dynamique réussi que les petites et sinueuses routes de Toscane n'auront fait que confirmer. Mais une Focus c'est aussi et surtout un design. En 1998, elle avait été l'annonciatrice du New Edge design, mais pour cette deuxième génération, s'il semble rester quelques traces, les designers sont revenus à des traits plus affinés, plus ronds, en un mot plus qualitatifs !

Le dernier trimestre va être chaud sur le segment M1

"Il nous fallait arriver à un dessin qui affirme instinctivement la filiation avec la Focus actuelle tout en lui donnant un petit peu plus de rondeur, explique Chris Bird, directeur du style de Ford Europe, afin qu'elle dégage une forte impression de qualité." Une volonté stylistique qui a également été traduite dans l'habitacle avec de petits rappels tels que les aérateurs. En plus très spacieux, l'habitacle gagne aussi en qualité avec l'apparition de nouveaux matériaux. A l'instar du C-Max, Ford a fait de la

FOCUS

Les principaux équipements

  • Ambiente : ABS, EBD, 6 airbags, volant réglable en hauteur et en profondeur, vitres électriques et fermeture centralisée, jantes 15'' etc.
  • Trend (en plus de Ambiente) : air conditionné, système audio 6000 CD avec commande au volant, commande à distance du verrouillage, rétroviseurs extérieurs électriques et chauffants etc. Sport (en plus de Trend) : ordinateur de bord, allumage automatique des phares, essuie-glaces automatiques à détecteur de pluie, antibrouillards, rétroviseurs intérieur électrochromique, suspensions sport, siège AV type sport, jantes 16'', volant 3 branches etc.
  • Ghia (en plus de Trend) : Air conditionné à régulation automatique 2 zones, régulateur de vitesse, ordinateur de bord, allumage automatique des phares, essuie-glaces automatiques à détecteur de pluie, antibrouillards, rétroviseurs intérieur électrochromique etc.
  • Titanium (en plus de Ghia) : sellerie cuir/tissu, jantes 16'', siège avant type sport, système audio Sony CD/MP3 avec commande au volant, volant 3 branches gainé de cuir etc.
  • qualité de fabrication de sa nouvelle Focus un élément majeur de l'argumentaire de vente. Ce qui ne sera pas du luxe sur un segment M1 où la concurrence fait rage. En effet, ce segment pèse encore 22 % du marché français et environ 37 % si l'on y ajoute les monospaces compacts, et demeure un incontournable où "la bataille va être sérieuse", comme l'a rappelé le directeur général de Ford France durant le Mondial. Elle le sera d'autant plus qu'en cette année 2004 la quasi totalité de l'offre s'est renouvelée ou va l'être d'ici la fin de l'année. La nouvelle Focus devra donc composer, au-delà des françaises 307, Megane et bientôt C4, avec la Golf, l'Astra ou encore la Corolla. Ford France a fixé à 30 000 l'objectif de vente pour 2005. Alors il est vrai que l'on est loin de la meilleure année dans l'Hexagone de la première Focus qui avait enregistré 49 395 unités en 1999, mais ce n'est en rien un manque d'ambition. Le marché des compactes a évolué notamment avec l'arrivée des monospaces et une berline ne peut plus, seule, satisfaire ce marché. Ainsi, Ford s'appuie sur le C-Max pour venir élargir la part de sa gamme Focus. Avec un objectif de 25 000 unités en 2005 pour le monospace compact et 30 000 unités de la gamme Focus (3, 4, 5 portes et le break) le total de la marque sur le segment atteindrait 55 000 unités soit plus que le record de 1999. Mais décembre 2005 est encore loin ! En attendant, pour atteindre ses objectifs annoncés par Eric Saint-Frison, la nouvelle Focus va s'appuyer sur ses mécaniques mais aussi sur une technologie utile et abordable.

    Une technologie utile et abordable

    Sous le capot pas de révolution mais des confirmations. En effet, la berline reprend les mécaniques, notamment Diesel (avec un filtre à particules en option à 700 €), inaugurées par le C-Max. Le 1.6 TDCi de 109 ch, devrait truster les ventes selon le constructeur. En effet, avec 55 % du mix moteur prévisionnel, il laisse loin derrière le 2.0 TDCi de 136 ch qui ne devrait représenter "que" 25 % des ventes. Deux mécaniques pour 80 % des ventes, laissant une fois de plus la gamme essence loin derrière. D'autant que cette dernière devrait être dominée par le nouveau 1.6 Ti-VCT avec 19 %. Cette nouvelle mécanique bénéficie du calage variable indépendant des deux arbres à cames permettant de voir augmenter sa puissance (115 ch) et son couple, le tout accompagné d'une réduction de la consommation de 5 %. Cette mécanique peut, comme le 1.6 TDCi, être associée à la nouvelle transmission à variation continue (CVT) que Ford a développé avec ZF. Pouvant fonctionner d'une manière totalement automatique ou en manuelle avec 7 rapports, cette nouveauté permet, pour 1 000 e en option, de voir réduire sa consommation de 8 % en comparaison des boîtes automatiques traditionnelles qui restent d'ailleurs au catalogue. Avec cette boîte CVT à 1 000€, Ford ouvre ainsi le chapitre d'une technologie utile et abordable. Le meilleur exemple étant sous doute les phares auto-directionnel. Souvent indissociable des phares au xénon, le tarif de cette option dépassait souvent la barre des 1 000 €, un montant jugé déraisonnable par Ford qui a choisi d'associer cette technologie utile à des lampes halogènes la rendant ainsi abordable à 350€. Voilà pour la raison, mais Ford ne doit pas oublier la passion pour autant. La Vignale en est l'exemple parfait et il y a fort à parier que cette Focus CC soit une réalité, d'autant que la concurrente de toujours, l'Astra, aura sa déclinaison CC d'ici peu. Quant à la Focus RS cuvée 2004, Eric Saint-Frison confie qu'il aimerait avoir une telle auto dans sa gamme, comme la Vignale d'ailleurs, mais la production de cette machine à sensations fortes ne débutera que si l'état-major a résolu l'équation financière d'un tel programme.

    Christophe Jaussaud

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Renault va lancer un label VO ZE

    A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page