Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ford Transit : Le Courier pour boucler la boucle

Au même titre que les Nemo, Bipper et Fiorino, le Transit Courier est également fabriqué en Turquie, dans l’usine de Kocaeli.

Ford Transit : Le Courier pour boucler la boucle

Ford va parachever son plan de renouvellement de sa gamme de véhicules utilitaires avec le lancement du Transit Courier, un nouveau modèle qui viendra batailler sur le segment des petits utilitaires urbains.

Voilà, c’est fini. Deux ans après le lancement du Transit Custom, le Courier a mis un terme au déploiement de la nouvelle gamme Transit du constructeur américain. L’introduction de ce nouveau modèle, sur un segment de marché créé par le groupe PSA et Fiat, représente indéniablement un atout supplémentaire pour la marque, qui récolte depuis plusieurs mois les fruits de ses développements. Ainsi, sur le premier trimestre 2014, Ford a réalisé sa meilleure performance depuis seize ans sur le Vieux Continent, avec une part de marché de 10,4 %. Au cumul, Ford a vendu plus de 50 000 utilitaires en Europe, soit une hausse de 10 % par rapport au premier trimestre 2013. En France, naturellement, avec les volumes additionnels générés, le Courier devrait renforcer, ou tout au moins entretenir, la dynamique actuelle, même si des incertitudes pèsent toujours lorsque l’on introduit un nouveau modèle, surtout sur un marché encore peu mature et qui a souffert l’an passé des fortes remises accordées sur le segment supérieur. Ainsi, Citroën a préféré soutenir commercialement les ventes du Berlingo au détriment du Nemo, dont les ventes se sont effondrées en 2013. Ce dernier reste toutefois leader sur le marché en France, avec une part de 37 %, devant le Bipper (30 %), le Fiorino (17 %) et le Kangoo Compact (16 %). Ford n’exclut pas non plus du lot le Dokker Van, dont le tarif se rapproche de ces véhicules.

Ford mise sur le m3

Tout l’enjeu réside donc dans le positionnement du véhicule. Face aux produits concurrents, qu’elle a largement eu le temps de scruter, la marque américaine a choisi de se démarquer en optant pour un volume utile et une charge utile supérieurs, respectivement de 2,7 m3 et de 660 kg, quand les Nemo, Bipper et Fiorino affichent 2,5 m3. “Notre véhicule est davantage en ligne avec les attentes réelles des artisans et des sociétés, car certains produits concurrents souffraient d’un déficit de volume utile”, affirme Philippe Flon, directeur ventes sociétés et VU de Ford. Evidemment, le Courier affiche également une longueur de chargement et une largeur utile plus importantes que ses concurrents directs (1 620 mm/1 488 mm). Proposé en une seule longueur, une seule hauteur (1 747 mm) et un PTAC unique (1 795 kg), le Transit Courier sera décliné en deux niveaux de finition : Ambiente (10 à 15 % du mix de ventes) et Trend (85 à 90 %). Trois moteurs seront proposés sur le véhicule : le 1,0 litre EcoBoost de 100 ch, le 1,6 litre TDCi de 95 ch et le 1,5 litre TDCi de 75 ch. Le système de coupure du moteur à l’arrêt Auto-Start-Stop est disponible en option sur l’ensemble de la gamme. Le moteur 1,5 litre TDCi devrait représenter 74 % des ventes, suivi du 1,6 TDCi (23 %) et du 1,0 l EcoBoost (3 %). “Mais nous espérons une bonne surprise sur les ventes du Courier essence”, annonce Philippe Flon.

2 800 unités en France

Après un pré-lancement en avril, le Transit Courier sera déployé dans les points de vente à la mi-juin. Au regard des tendances du marché, Ford entend cibler les professionnels de la construction (25 %), du commerce (15 %), des services (12 %), de l’industrie manufacturière (11 %) ou encore de l’agriculture (11 %). Le constructeur, qui affichera un prix visuel ainsi qu’un rapport prix/équipement 2 % inférieurs au Nemo, devrait maintenir un tarif compétitif par rapport au Connect, suffisamment récent pour ne pas être trop fortement remisé. Ford se fixe pour objectif de commercialiser 2 800 unités de son véhicule par an en France, dont les trois quarts en version utilitaire, soit une part de marché de 20 %.

------------
Le Transit Courier en bref

Date de lancement
Mi-juin
Segment de marché
Petit utilitaire
Objectif
2 800 unités
Principales concurrentes du Transit Courier 1,5 TDCi 75 Trend à 14 790 € :
• Citroën Nemo HDi75 Club 14 700 €
• Fiat Fiorino Mjt 75 Pack CD Clim 13 765 €
• Peugeot Bipper HDi 75 Pack CD Clim Plus 15 450 €
Prix
Essence - de 13 090 à 14 290 €
Diesel - de 13 590 à 15 190 €
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page