Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Appel à la normalisation

Appel à la normalisation

Sous la pression des coûts, de multiples idées émergent. Constructeurs et éditeurs sont appelés à imposer des standards de communication.

Et si la réduction des coûts passait par une normalisation ? Dans le microcosme ultra-concurrentiel et secret de l’édition de DMS, certaines voix s’élèvent et l’idée fait son chemin. Tout doucement. Cette tendance n’est pas à l’initiative des éditeurs, mais certains d’entre eux la défendent avec énergie. Alors, l’arrivée de nouveaux entrants ambitieux, armés de technologies disruptives, est perçue comme salutaire.

C’est notamment le cas de Christian Demenais. Depuis quelques semaines, l’ancien membre du directoire de Dekra devenu consultant, épaulé par Olivier Guigou, ex-responsable chez PSA, fait jouer son carnet d’adresses pour démarcher les constructeurs avec une solution innovante développée par l’éditeur Insigma. Il s’agit d’un portail virtuel par lequel les éditeurs de DMS accèdent aux cahiers des charges des marques automobiles et évaluer ensuite la qualité de leur travail.

Pour les constructeurs, cela conduit à une simplification des échanges avec les éditeurs. Pour ces derniers, une plate-forme comme celle d’IVSG représenterait un gain de temps. Pour Olivier Guigou, ancien directeur des systèmes d’information de PSA Peugeot Citroën, devenu consultant à son compte, cette plate-forme est un “moyen pour les constructeurs de communiquer de manière formelle, sans avoir à dépenser des fortunes”.

Ford semble y croire puisqu’il a adopté cette stratégie à l’échelle mondiale depuis deux ans environ. En Europe, l’Américain opère d’ailleurs avec… Insigma ! L’aventure d’IVSG devrait se concrétiser d’ici à 2015, par le lancement d’un pilote conduit par un grand constructeur français, engagé dans une logique d’optimisation.

Inspiration américaine

En réalité, aussi brillante soit cette démarche, elle n’est pas inédite. Aux Etats-Unis, il existe un acteur similaire, connu sous le nom de Motive Retail. Là encore, il s’agit d’un prestataire indépendant qui se positionne comme interlocuteur privilégié des éditeurs, dans la mesure où il récupère toutes les informations des marques pour apporter des réponses aux développeurs, en moins de deux heures (en 24/7). Mercedes y a déjà recours et les rumeurs font état d’un intérêt croissant chez PSA Peugeot Citroën.

Mais la véritable question demeure : à quand une normalisation chez les constructeurs ? C’est l’appel que lancent ICar Systems. Incadea, Reynolds&Reynolds et Fiducial n’y seraient pas opposés non plus. Aux Etats-Unis, l’association des distributeurs – seule autorité de certification des interfaces – a soutenu la norme STAR (Standard Automotive Retail), qui pousse à uniformiser les aspects techniques et le nommage des champs dans les interfaces. Les constructeurs sont invités à y penser, d’autant plus en Europe. Opel a déjà adhéré au mouvement et, sous l’impulsion de Sergio Marchionne, son président, le groupe Fiat-Chrysler y réfléchirait. Les Français, qui ont saisi l’intérêt, se montrent plus réservés. “Le problème étant que cela les pousserait à reconsidérer tout ce qui a été fait et à investir de nouveau”, commente un éditeur, convaincu qu’une fois cette étape passée, le gain serait évident pour chacun d’entre eux.
 

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page