Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La Focus parée pour confirmer

En France, la version 5 portes devrait représenter 84 % des ventes, contre 16 % pour le modèle break.

La Focus parée pour confirmer

Nouvelle gamme de moteurs, nouvelles technologies de sécurité, console centrale allégée, intégration du système de connectivité Sync2… La Focus possède tous les ingrédients pour entretenir la success-story et rivaliser avec les ténors du segment en Europe.

Sur le Mondial de l’Automobile, le stand de la marque américaine avait fière allure. La “griffe” Vignale et la Mustang cohabitaient avec les nouvelles Focus et Mondeo, toutes deux lancées en cette fin d’année 2014. Commercialisée dans 140 marchés et fabriquée dans 8 usines, pour une capacité de 1,5 million de véhicules par an, la Focus a déjà séduit plus de 12 millions de clients à travers le monde depuis son introduction en 1998, dont 6,9 millions sur le Vieux Continent. Le véhicule est même considéré, selon l’analyse du cabinet d’étude Polk datée de 2013 et rapportée par Ford, comme le véhicule le plus commercialisé dans le monde. Les ventes globales de la Focus ont ainsi représenté un volume de 1 097 618 d’unités l’an passé, soit une croissance de 8,1 % par rapport à 2012.

6 % de part de marché en France

Avec 317 110 immatriculations enregistrées en 2013, l’Europe a représenté 29 % des ventes globales de Focus. A fin septembre, la berline compacte avait cumulé un total de 174 557 unités (- 1,1 %) en Europe des 28, ce qui en fait le sixième véhicule le plus vendu. Incontestablement, la Focus sera l’une des pierres angulaires du plan de croissance de la marque à l’horizon 2020 sur le Vieux Continent. En France, avec une part de 4,6 %, la berline compacte arrive également en sixième position sur un segment C de plus en plus riche et disputé, qui pèse environ 235 000 unités annuellement (à particuliers). Ainsi, 6 374 Focus ont été immatriculées au cumul des neuf premiers mois (- 4 %), dont 5 069 en version berline et 1 305 en version break. Avec la nouvelle mouture, le constructeur américain vise une part de segment de 6 % sur la cible des particuliers, soit un volume d’environ 14 000 unités.

Trois technologies font leur introduction

Fabriquée sur la même plate-forme que le C-MAX et le Grand C-MAX, la nouvelle Focus se distingue à l’extérieur par sa nouvelle face avant et, à l’intérieur, par la disposition des commandes “plus intuitive”, une console centrale allégée et simplifiée, en réponse à la demande des clients, l’intégration de nouveaux équipements ou encore l’inauguration du nouveau système connecté Sync2. Ford revendique dans sa Focus pas moins de 18 systèmes d’aide à la conduite nouveaux ou évolués. La berline compacte est notamment le premier modèle de la gamme à proposer le système ETS (Enhanced Transitional Stability), qui permet d’anticiper une éventuelle perte de contrôle du conducteur, le système de stationnement semi-automatique à la perpendiculaire ou encore l’assistance pré-collision.

Arrivée de deux nouveaux moteurs

Ford annonce également douze combinaisons de motorisations, contre cinq lors de son lancement en 1998. Le moteur 1,0 litre EcoBoost (100 ch et 125 ch), qui accompagnait un tiers des ventes sur le premier semestre 2014, reste au catalogue. Il est complété par les versions 150 ch et 182 ch du nouveau bloc essence 1,5 litre EcoBoost ainsi que par le nouveau moteur Diesel 1,5 litre TDCi (95 et 120 ch). Par ailleurs, le véhicule propose une version évoluée du moteur Diesel 2,0 litres TDCi (150 ch). En France, les motorisations Diesel devraient s’octroyer 60 % du mix contre 40 % pour les moteurs EcoBoost. Disponible en 5 portes et en version SW, la nouvelle Focus se décline en trois niveaux de finition : Trend, Titanium et ST (qui arrivera plus tard). Même si la marque semble privilégier la vente aux particuliers, la Focus propose également une série Business Nav pour les entreprises.

-----------
La Ford Focus en bref

Date de lancement
Novembre 2014
Segment de marché
Berline compacte
Objectif
14 000 unités (à particuliers)
Principales concurrentes de la Ford Focus 1.5 TDCi 115 Titanium : 25 400 €
• Toyota Auris 124 D-4D Feel! : 25 050 €
• Peugeot 308 1.6 e-HDi 115 Sensation : 25 400 €
• Volkswagen Golf 1.6 TDI 105 Confortline : 26 590 €
Prix
Essence - de 18 400 à 29 000 €
Diesel - de 22 200 à 30 500 €
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page