Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mini 5 portes : Aux bonheurs des dames

Mini 5 portes : Aux bonheurs des dames

En gagnant 16 cm et deux portes, la Mini devient plus pratique, mais se positionne surtout sur le marché des citadines 5 portes, qui représente aujourd’hui 2/3 des ventes du segment. Avec ce 8e modèle dans la gamme, Mini voit naturellement plus grand.

Citadine par excellence, très appréciée par la gent féminine, la Mini n’était cependant pas un modèle de praticité pour tous les défis du quotidien. Avec cette version 5 portes, les choses s’améliorent. En effet, en gagnant 16 cm en longueur et 2 portes, tout devient plus facile. Naturellement, l’accessibilité y gagne, comme le coffre, plus généreux de 67 litres pour atteindre maintenant 278 litres. Avec ce 8e modèle, Mini améliore ainsi sa couverture du marché puisque, aujourd’hui, les variantes 5 portes représentent 2/3 des ventes du segment. Alors, Mini ne s’attend pas à atteindre ce ratio à l’avenir, mais Serge Naudin, le président de BMW Group France, estime que les ventes des modèles 3 et 5 portes pourraient s’équilibrer. Si la marque Mini est en léger repli à fin octobre avec - 6,5 % (14 087 immatriculations), la tendance est inversée depuis ces derniers mois avec la montée en puissance de la Mini Hatch qui, elle, progresse de 16,1 % depuis janvier, à 6 439 unités. Certes, ce n’est pas le volume des grandes années, qui représentait quasiment le double, mais le marché a changé et la gamme Mini aussi avec, entre autres, la prise de pouvoir du Countryman. Cela étant, la citadine britannique peut renouer, grâce à ces deux carrosseries (il y aura bientôt le nouveau Cabrio), avec un volume proche de ses débuts.

4 mètres de Mini

Dans les showrooms depuis le 5 octobre dernier, ce nouvel opus repose sur la plate-forme UKL qui est en train de refaçonner la marque Mini, mais aussi les “petites” BMW puisque le monospace Série 2 Active Tourer l’utilise lui aussi. Capable jusqu’ici d’être la base de modèles mesurant entre 3,80 et 4,50 m, cette plate-forme est donc loin de nous avoir livré tous ses secrets et, concernant Mini, la prochaine utilisation devrait placer le curseur à 4,20 m avec le futur Mini Clubman, dont nous avions pu découvrir le concept à Genève. Mais revenons à la Mini 5 portes qui profite donc des bienfaits de cette nouvelle architecture qui lui permet de notamment proposer une dotation technologique de premier ordre. Ainsi, au chapitre équipements et sécurité, on retrouve le même package que sur la Hatch, avec notamment l’affichage tête haute, l’appel d’urgence intelligent, le régulateur actif, les feux full LED, le freinage d’urgence avec détection des piétons, ou encore le système “Mini Connected”. Ce dernier peut même désormais accueillir et diffuser sur l’écran central les images d’une GoPro. Les offres de personnalisation restent au diapason, mais ici, la marque va encore plus loin avec le programme Mini Yours qui étend le champ des possibles, à l’image de BMW Individual pour les modèles à l’hélice.

60 kg de plus que la Hatch

Quant au design, pas de surprise majeure avec un ADN respecté malgré cette crise de croissance. La position des roues aux quatre coins, le toit flottant ou la face avant en témoignent. Dans l’habitacle, même constat : l’esprit Mini demeure et devient même plus appréciable à l’arrière grâce aux 7,2 cm gagnés sur l’empattement, qui offrent notamment plus d’espace aux passagers arrière et un volume de coffre raisonnable, comme nous l’avons déjà souligné. Malgré plus d’espace et de matière, qui alourdissent de 60 kg le modèle par rapport à la 3 portes, ces changements ne se font pas vraiment ressentir derrière le volant et le plaisir de conduire reste intact. Un changement de silhouette qui n’entame également en rien l’efficience des mécaniques disponibles au lancement avec des émissions de CO2 comprises entre 95 et 136 g/km. Des moteurs qui offrent des puissances allant de 136 ch à 192 ch pour les Cooper et Cooper S, et 116 et 170 ch pour les variantes Diesel. A l’avenir, il y aura encore plus dévergondé puisque la John Cooper Works est en préparation, mais aussi plus sage avec des versions One (102 ch et 112 g/km) et One D (95 ch et 92 g/km), qui pourront séduire davantage encore les entreprises.

------------
La Mini 5 portes en bref

Date de lancement
9 octobre
Segment de marché
Citadines Premium
Objectif*
8 000 unités en année pleine
Principale concurrente de la Mini 5 portes Cooper 136 ch : 21 100 €
• Audi A1 Sportback 1.4 TFSi 122 ch Ambiente : 21 470 €
Prix
Essence - de 21 100 à 28 700 €
Diesel - de 22 750 à 30 100 €

*Estimation JA



 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Seat prépare son réseau à l'arrivée de la marque Cupra

C'est à Barcelone que Seat a présenté Cupra, auparavant griffe sportive devenue marque à part entière, animée par un plan produits et une stratégie de réseau en construction. En France, 20 concessionnaires

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page