Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le “Made in France” a-t-il encore de l’avenir ?

Après avoir fermé Aulnay, PSA poursuit la réorganisation de ses sites français. Ainsi, ceux de Mulhouse et Poissy vont passer en monoflux pour renouer avec la rentabilité et un meilleur taux d’utilisation.

Le “Made in France” a-t-il encore de l’avenir ?

Après les polémiques à l’époque du ministère du Redressement productif, revenons, à froid, sur la production automobile dans l’Hexagone. Après avoir touché le fond en 2013, celle-ci va reprendre peu à peu, grâce à une réorganisation et une modernisation des sites initiées par les constructeurs français. Mais il ne faut pas s’y tromper, l’âge d’or est terminé. La production annuelle française sera voisine de 2 millions d’unités à l’avenir.
Extrait de l'article :

A l’image des immatriculations, la production nationale, après avoir touché le fond en 2013, va légèrement...

Taille de l'article : 2247 mots
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page