Constructeurs
Par Christophe Jaussaud, le 09/04/2015
Volkswagen Jetta Hybrid : Pour tous les goûts

Malgré l’arrivée de la Golf GTE, Volkswagen a revisité et laissé sa Jetta Hybrid au catalogue avec l’ambition d’en écouler 500 unités cette année.

Volkswagen Jetta Hybrid : Pour tous les goûts

Apparue en mars 2013 sur notre marché, la discrète Jetta Hybrid évolue pour tenter de capter une part du marché des hybrides “classiques” qui a encore représenté 60 000 immatriculations en 2014.

Même si, sous nos latitudes, la Jetta reste plutôt discrète, voire quasi invisible avec seulement 4 200 livraisons depuis 2011 dans l’Hexagone, ce véhicule a néanmoins été le deuxième modèle le plus produit par le groupe Volkswagen dans le monde en 2014. En effet, plus de 926 000 exemplaires de la Jetta, aussi appelée Sagitar en Chine, sont sortis des chaînes. Cette berline compacte tricorps, qui s’est aussi appelée Vento ou Bora en Europe, totalise ainsi plus de 14 millions de ventes depuis son lancement en 1979. Converti à l’hybridation depuis mars 2013 en France, ce produit apparaît toutefois aujourd’hui comme anachronique face aux Golf et Passat GTE qui sont des hybrides rechargeables. La marque insiste cependant sur la démarche globale autour de l’électromobilité dont la Jetta fait partie. Un élément relativement ancien de cette démarche qui repose encore sur la plate-forme de la Golf 6, ce qui explique pourquoi elle n’est pas encore passée à la nouvelle génération d’hybride qui demande la plate-forme MQB. Cela viendra sans doute sur la prochaine génération, mais en attendant, cette Jetta Hybrid est dans les showrooms français. Cela étant, si l’hybride rechargeable semble être promis à un bel avenir, pour l’heure, en France, ces modèles ne représentent que 0,2 % des immatriculations. Les hybrides “classiques”, comme cette Jetta ou la Toyota Prius, pèsent en revanche près de 3 % du marché, soit 60 000 unités l’an dernier. Et, depuis le début de cette année, les immatriculations grimpent encore de 13 %. Il y a donc de la place pour cette Volkswagen, surtout dans cette période où les motorisations essence ne cessent de gagner du terrain. Ainsi, entre 2010 et 2014, leur part a grimpé de 8 points, avec une progression de 13 points sur le canal des particuliers et de 3 points sur celui des professionnels.

Surfer sur la vague Essence

Consciente des limites d’un tel produit dans l’Hexagone, Volkswagen France affiche des ambitions mesurées, mais “nous ne sommes pas à l’abri d’une bonne surprise”, prévient Arnaud Barral, le directeur de la marque en France, en considérant notamment la tendance du marché que nous avons décrite précédemment. Dans ce contexte, pour cette année 2015, la cible sera de franchir la barre des 1 000 unités. Un volume capté à 50 % par cette version hybride, mais aussi à 50 % par les professionnels. Parmi les atouts de cette Jetta, on retrouve son groupe motopropulseur mariant toujours un bloc 1.4 TSi de 150 ch et un moteur électrique de 27 ch, offrant une puissance cumulée de 170 ch. Une association qui permet à cette berline de 4,65 m d’afficher officiellement une consommation mixte de 4,1 l, soit des émissions de 95 g/km. Le mode électrique peut être forcé, mais offre une autonomie limitée à quelques kilomètres. Dans des conditions favorables, la batterie placée derrière la banquette arrière peut assurer une propulsion 100 % électrique sur 2 à 3 km. Une batterie qui fait passer le volume du coffre de 510 à 374 litres.

L’appui du Diesel

Pour cette Jetta Hybrid revisitée, le constructeur a voulu une montée en puissance avec l’ajout d’une finition Carat au catalogue. La version Business, qui devrait donc représenter 50 % des ventes, reste alignée sur la version Confortline, mais en gagnant un système de navigation et une roue de secours galette. Mais en mai prochain, les particuliers comme les entreprises pourront compter sur une offre Diesel qui débutera à un prix voisin de 26 000 euros. Elle sera équipée du bloc 2.0 TDi 110 ch (de 105 et 109 g/km de CO2) respectant maintenant la norme Euro 6. D’ailleurs, à ce sujet, la totalité de la gamme Volkswagen sera Euro 6 à compter du 23 avril. A cette même date, tous les modèles, à l’exception de la Up!, disposeront de série de Car-Net, c’est-à-dire la connectivité selon VW. A condition naturellement d’avoir un système multimédia dans la dotation. La Jetta n’échappera pas à cette règle.
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir,