Constructeurs
Par Christophe Jaussaud, le 09/04/2015
Suzuki : Le Vitara réinventé

Suzuki : Le Vitara réinventé

Avec cette 6e génération du Vitara, Suzuki vient jouer, avec justesse, les trouble-fête sur le si porteur segment des SUV urbains. De quoi nourrir les ambitions du Nippon qui ne fait que débuter son offensive produits en Europe.

Suzuki passe à l’offensive ! En effet, après le S-Cross l’année dernière et la citadine Celerio il y a quIl faut dire que ces silhouettes de “baroudeuses” ont pris le pouvoir. Quelques chiffres pour le confirmer : de 8 % du marché en 2010, elles ont représenté 22 % des ventes franelques semaines, le Nippon réinvente le Vitara pour prendre toute sa part, en France comme en Europe, sur le segment des crossovers et autres SUV. çaises en 2014. Une montée en puissance incontestable. Ainsi, en 2005, le premier des SUV dans le classement était le RAV4, à la 40e place du marché. En 2008, le Qashqai atteignait la 30e avant que la 3008 ne grimpe à la 7e place en 2012. Et l’année passée, le Captur a terminé à la 3e place. Suzuki veut donc sa part du gâteau. Ainsi, le Nippon, qui a d’ailleurs produit plus de 3 millions d’unités pour la première fois en 2014, vise les 300 000 ventes en Europe à l’horizon 2017. Pas loin du double des immatriculations 2014, où il a totalisé 162 828 immatriculations (UE + EFTA, + 6,9 %). La tendance sera la même en France avec 30 000 ventes à cette même date contre les 20 000 escomptées cette année. Le Vitara sera une pièce essentielle de cette stratégie, mais l’offensive produits va se poursuivre en 2016 avec deux autres lancements. Les derniers concepts de Genève nous renseignent d’ailleurs sur ce que devrait être le futur segment B de la marque, au-dessus de la Swift, mais aussi un nouveau petit crossover sous le Vitara. En attendant, ce dernier est dans les showrooms depuis le 14 mars.

Faire fructifier l’héritage

Place donc à la 6e génération du Vitara, finalement pas si lointaine, dans l’esprit, du premier du genre apparu en 1988. Un modèle emblématique (Vitara et Grand Vitara) qui a séduit plus de 2,87 millions de clients dans le monde (40 % en Europe), dont 77 000 en France. Un succès alors porté par une belle synthèse de l’esprit 4x4 de l’époque associé à plus de fun qu’à l’habitude. Une sorte de Sport Utility Vehicle, de SUV, avant l’heure. Si la filiation semble naturelle, le Vitara cuvée 2015, avec ses 4,17 m, est bien ancré dans son temps avec les derniers raffinements technologiques mêlés à l’indispensable besoin de personnalisation. Régulateur de vitesse ACC, surveillance de la route par radar avec fonction freinage d’urgence, contrôle de descente, tablette tactile avec fonction MirrorLink et l’info-trafic, l’équipement est plus que complet. Les offres de personnalisation sont au diapason avec différentes couleurs pour le toit, la calandre, les inserts de la planche de bord et même la pendule ! Sous le capot, l’offre est simple, puisque limitée à deux moteurs développant 120 ch, l’un essence et l’autre Diesel. Deux blocs, déjà vus sur le S-Cross, qui se montrent à leur aise dans le Vitara dont le poids reste maîtrisé. En effet, la version essence 4x2 affiche 1 075 kg sur la balance et son poids grimpe à 1 295 kg pour le Diesel 4x4.

5 000 unités dès cette année

Le 1.6 DDiS deux roues motrices affiche ainsi une consommation moyenne de 4 l, soit des émissions de 106 g/km. Pour l’équivalent essence, la consommation atteint 5,3 l, soit 123 g/km (127 g/km en boîte automatique, disponible en juin). Pour les versions AllGrip, quatre roues motrices, plus lourdes de 65 kg, l’efficience reste au rendez-vous avec seulement 111 g/km en Diesel et 130 g/km en essence. Difficile pour Suzuki France de prévoir le mix, mais le constructeur table sur une légère domination de l’essence (60 %) alors que le système AllGrip devrait être présent sur 40 % des modèles. Mais combien de modèles, justement ? Stéphane Magnin, le directeur commercial de Suzuki France, envisage 5 000 immatriculations dès cette année avant de trouver un rythme plus élevé ensuite avec un chiffre compris entre 7 000 et 8 000 unités. Et parmi elles, Suzuki souhaite encore développer ses ventes à professionnels via son réseau de distribution. Les petites entreprises et les professions libérales sont dans le viseur.

----------
Le Vitara en bref

Date de lancement
14 mars
Segment de marché
Crossover urbain
Objectif
5 000 unités en 2015
7 000 à 8 000 en année pleine
Principaux concurrents du Suzuki Vitara 1.6 DDiS 120 ch 4x2 Privilège : 21 690 €
• Nissan Juke dCi 110 4x2 Connect Edition : 22 750 €
• Renault Captur Energy dCi 110 Intens : 23 300 €
• Opel Mokka 1.6 CDTi 136 4x2 Cosmo : 24 550 €
Prix 4x2
Essence - de 17 490 à 21 290 €
Diesel - de 21 690 à 23 590 €


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir,