Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Publi-Web - Après-Vente : Les concessions vont encore gagner de l'argent

Publi-Web - Après-Vente : Les concessions vont encore gagner de l'argent

Contrairement aux idées reçues, les ateliers vont continuer de contribuer à la profitabilité des concessionnaires. Il y a un réel potentiel, souvent caché, que CLIENT-UP entend démontrer par des solutions à la portée de chacun.

En avril dernier, le CNPA a jeté un froid sur la profession à la publication d'une étude portant sur l'activité après-vente. Le syndicat a dévoilé des résultats prévisionnels, en volume d'entrées atelier, qui tablent sur un retrait de 4,4% de la pénétration des réseaux constructeurs, d'ici à 2022, dans un marché qui accusera lui-même un fort recul de 7%.

Un certain pessimisme que quelques acteurs rejettent avec vigueur. "Je reste convaincu que les concessionnaires ont les moyens de résister grâce à des méthodes simples", s'oppose notamment Patrice Delmas, le directeur de CLIENT-UP, à la vision du CNPA. Fort de son expérience, il apporte la preuve qu'il existe toujours un réel gisement de chiffre d'affaires en atelier, malgré ce contexte actuel tendu du marché des services automobiles.

Spécialiste reconnu du marketing relationnel après-vente, Patrice Delmas a mis au point AtelierFID+, soit un outil des plus avancés, notamment dans l'évaluation du potentiel de chiffre d'affaires des ateliers. Une solution à la pertinence inégalée que plus de 1000 points de service utilisent à ce jour, en France.

"Les utilisateurs d'AtelierFID+ ont d'abord apprécié la facilité d'utilisation, mais ils ont été conquis par la concrétisation et les retombées des actions marketing qu'ils menaient", se félicite Patrice Delmas. AtelierFID+ s'est affirmé comme un outil opérationnel qui met l'affaire "en action", en améliorant de manière concrète la fidélité de ses clients automobilistes, sur la base de l'exploitation raisonnée des informations de clientèle du DMS.

Avant d'investir plusieurs dizaines de milliers d'euros dans de nouvelles pistes, les concessions peuvent encore croire dans les structures existantes. Les ateliers n'ont pas atteint leur rendement optimum et pour en évaluer le chiffre d'affaires additionnel potentiel, il suffit de se rendre sur le simulateur de CLIENT-UP. "Nous invitons chacun à découvrir sa valeur sur notre site http://simu.clientup.fr/simuup.php", dit tout en confiance, Patrice Delmas.
 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
BMW dans le colimaTrump !

Après Ford, GM et Toyota, c'est au tour de BMW d'être pris pour cible par le futur président des Etats-Unis. Mais le ministère allemand de l'Economie monte au créneau.

Preview des highlights du CES 2017

En passe de devenir aussi une grand-messe de l'automobile, le CES nous réserve un feu d'artifice d'innovations. Spicilège.

Les constructeurs mis à l'index

Les écarts de consommation des véhicules entre les données officielles et la réalité ne cessent de s'accroître, accuse l'association Transport & Environment.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page