Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Publi-Web - Après-Vente : Les concessions vont encore gagner de l'argent

Publi-Web - Après-Vente : Les concessions vont encore gagner de l'argent

Contrairement aux idées reçues, les ateliers vont continuer de contribuer à la profitabilité des concessionnaires. Il y a un réel potentiel, souvent caché, que CLIENT-UP entend démontrer par des solutions à la portée de chacun.

En avril dernier, le CNPA a jeté un froid sur la profession à la publication d'une étude portant sur l'activité après-vente. Le syndicat a dévoilé des résultats prévisionnels, en volume d'entrées atelier, qui tablent sur un retrait de 4,4% de la pénétration des réseaux constructeurs, d'ici à 2022, dans un marché qui accusera lui-même un fort recul de 7%.

Un certain pessimisme que quelques acteurs rejettent avec vigueur. "Je reste convaincu que les concessionnaires ont les moyens de résister grâce à des méthodes simples", s'oppose notamment Patrice Delmas, le directeur de CLIENT-UP, à la vision du CNPA. Fort de son expérience, il apporte la preuve qu'il existe toujours un réel gisement de chiffre d'affaires en atelier, malgré ce contexte actuel tendu du marché des services automobiles.

Spécialiste reconnu du marketing relationnel après-vente, Patrice Delmas a mis au point AtelierFID+, soit un outil des plus avancés, notamment dans l'évaluation du potentiel de chiffre d'affaires des ateliers. Une solution à la pertinence inégalée que plus de 1000 points de service utilisent à ce jour, en France.

"Les utilisateurs d'AtelierFID+ ont d'abord apprécié la facilité d'utilisation, mais ils ont été conquis par la concrétisation et les retombées des actions marketing qu'ils menaient", se félicite Patrice Delmas. AtelierFID+ s'est affirmé comme un outil opérationnel qui met l'affaire "en action", en améliorant de manière concrète la fidélité de ses clients automobilistes, sur la base de l'exploitation raisonnée des informations de clientèle du DMS.

Avant d'investir plusieurs dizaines de milliers d'euros dans de nouvelles pistes, les concessions peuvent encore croire dans les structures existantes. Les ateliers n'ont pas atteint leur rendement optimum et pour en évaluer le chiffre d'affaires additionnel potentiel, il suffit de se rendre sur le simulateur de CLIENT-UP. "Nous invitons chacun à découvrir sa valeur sur notre site http://simu.clientup.fr/simuup.php", dit tout en confiance, Patrice Delmas.
 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
La rentabilité moyenne du réseau Seat doublée en 2017

Après une année 2017 réussie sur le plan commercial pour Seat, les distributeurs peuvent avoir le sourire. Le plan produits dynamique de la marque leur a permis en 2017 de doubler leur rentabilité

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page