Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Audi Q7, vaisseau-@miral !

Le prix de vente moyen du Q7 devrait s’établir à 80 000 euros ou plus en France, avec la finition Avus en tête de liste.

Audi Q7, vaisseau-@miral !

En attendant le lancement de la future A8, il incombe au nouveau Q7 d’être la vitrine technologique d’Audi. Sur fond d’ardente concurrence entre constructeurs Premium, l’exercice est réussi. Décryptage.

Depuis son lancement en 2006, il s’est vendu 500 000 Q7 dans le monde, dont 16 000 sur le marché français. Positionné sur le versant luxueux de la gamme de SUV d’Audi, le Q7 a donc participé à la croissance des volumes de ce segment sur tous les principaux marchés mondiaux. Et l’histoire n’est pas terminée puisque Luca de Meo, responsable ventes et marketing et membre du board d’Audi AG, répète à l’envi que les SUV vont représenter une part toujours plus importante des ventes mondiales du groupe dans les années à venir, ce qui s’expliquera par l’arrivée du Q1, mais aussi par l’animation du solide trio Q3-Q5-Q7. Une animation rendue d’autant plus nécessaire que la concurrence s’est densifiée et améliorée, et pas uniquement du côté des cousins germaniques. Dès lors, le lancement du nouveau Q7, commercialisé depuis la mi-juin, revêt une importance névralgique. Sachant que le marché des sociétés représente 70 % des ventes en France (60 % à sociétés, 10 % à professions libérales et 30 % à particuliers), un soin particulier a été porté aux consommations et aux émissions moyennes. Le Q7 a donc suivi une cure d’allégement pour un gain final de 325 kg par rapport à la précédente génération. Cela permet au Q7, en version V6 TDi 272 chevaux, d’afficher une consommation de 5,7 l/100 km, pour 149 g de CO2/km.

Une offre pléthorique d’Adas !

Toutes les versions de Q7 disposent du Quattro et la direction intégrale quatre roues directrices est proposée en option à 1 390 euros. Elle devrait être plébiscitée tant elle améliore le confort de conduite et notamment la maniabilité, avec un angle de braquage vraiment surprenant pour un véhicule de cette dimension. Mais la véritable démonstration de force du Q7, qui conserve par ailleurs un agrément de conduite de fort bon aloi en toutes circonstances, se situe au niveau des Adas. Impossible de prétendre à l’exhaustivité dans ce domaine, mais citons néanmoins l’assistant d’évitement de collision, l’assistant d’efficacité prédictive, qui ravira les gestionnaires de flottes, l’active lane assist, l’adaptative cruise control avec fonction stop&go, l’assistant de vision nocturne, l’assistant de changement de direction, l’Audi pre sense city, l’Audi side assist, le city assistance package, avec une alerte de trafic transversal, etc. Dans ce registre, plusieurs nouveautés méritent d’être mises en exergue. Ainsi de l’assistance à la conduite dans les embouteillages, qui aboutit à une conduite partiellement automatisée, qui lève un coin du voile de façon très prosaïque sur ce que sera prochainement la voiture semi-autonome.

2 000 ventes de Q7 en année pleine en France

Par ailleurs, le système d’assistance au stationnement a été perfectionné et le Q7 se gare de façon autonome en créneau comme en bataille. Très précis, l’assistant gère des places de stationnement dans un emplacement avec 20 cm à l’avant et à l’arrière. Dans un registre similaire, un assistant de manœuvre avec remorque est proposé en option. Il devrait être retenu par 80 % des clients. En effet, comme l’indique Xavier Benoît, responsable communication d’Audi France, “les acheteurs de Q7 sont très nombreux à avoir besoin de tracter des vans à chevaux ou un bateau. Un bel équipement d’attelage constitue donc un véritable argument de vente”. Un discours similaire peut s’appliquer à l’option 7 places, avec deux sièges rabattables électriquement sur une simple pression du doigt. Le nouveau Q7 n’est naturellement pas avare non plus en équipements de connectivité. Outre ce que l’on connaît déjà chez Audi, il fait valoir un système de reconnaissance vocale amélioré, “my car manager” (rapport sur le véhicule, verrouillage et déverrouillage à distance, commande à distance du chauffage…) et “my service” (appel d’urgence, assistance en ligne, visite d’entretien en ligne…). Prochainement, Audi proposera aussi l’Audi Mobile Key, un chargeur de téléphone portable par induction et une option CarPlay. Ajoutez à cela une option de tablette amovible (Audi tablet) et vous n’oubliez aucun membre de la famille. Fort de ces différents atouts, Audi table sur un volume de vente annuel de 2 000 Q7 en France dès 2016. “Avec environ 60 % des ventes en finition haut de gamme Avus et une part importante de S Line, le prix de vente moyen du Q7 devrait se situer à 80 000 euros, voire plus”, précise encore Xavier Benoît.

----------
EN BREF - L’Audi Q7

Date de lancement

18 juin 2015
Segment de marché
Grands SUV
Objectif de ventes
2 000 unités en année pleine en France
Principaux concurrents de l’Audi Q7 V6 3.0 TDI Clean Diesel 272 ch : 63 500 €
• Volvo XC90 : à partir de 49 900 €
• BMW X5 : à partir de 53 950 €
• Mercedes GLE : à partir de 56 900 €
• Porsche Cayenne : à partir de 60 998 €
Prix
de 63 500 à 83 300 €
 


Fichier lié à l'article

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page