Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Fiat Idea : La nouvelle boîte à malice !

Fiat Idea : La nouvelle boîte à malice !

Depuis le 17 janvier, la dernière-née de Fiat, l'Idea, porte les nouveaux espoirs de la marque. Elle débarque sur un segment où la concurrence ne fait pas encore rage, espérant ainsi se faire une belle place. Avec l'arrivée de l'Idea, Fiat a tenu sa promesse. En effet, dans les moments forts...

...de la tourmente, le constructeur italien avait annoncé qu'il allait revenir en force sur les petites voitures, son terrain de prédilection. Nouvelle Punto, nouvelle Panda et aujourd'hui donc l'Idea. Lancé le 17 janvier, ce nouveau petit monospace, reposant sur la base technique de la Punto, débarque sur un marché en pleine progression où toutes les marques ne sont pas encore présentes. Il y a donc un joli coup à faire ! En effet, pour l'heure l'Opel Meriva est le seul client sérieux sur ce marché des monospaces du segment B. Mais cela ne va pas durer car, d'ici 2005, Renault, avec la Clio monospace, et Peugeot, avec un dérivé de la 207, devraient réagir. Selon Fiat, ce marché représente aujourd'hui, en France, environ 3 000 immatriculations par mois, soit 36 000 unités sur l'année 2003. Pour 2004, le constructeur estime que ce marché devrait s'approcher des 55 000 immatriculations avant qu'il n'explose en 2005 avec un minimum de 80 000 unités après l'arrivée des constructeurs français. Toutefois, les prévisions restent ce qu'elles sont et rien n'est figé. Néanmoins, Fiat suit l'exemple d'Opel en regardant d'un œil intéressé la montée en puissance du Meriva qui, depuis l'arrivée des motorisations Diesel, est en passe de devenir la meilleure vente du blitz en France. Selon la direction de Fiat, qui a pour objectif en 2004 d'immatriculer entre 8 000 et 10 000 unités de l'Idea, la Punto subira les effets d'une certaine cannibalisation, mais elle devrait conserver un volume proche des 30 000 unités. La différence de 2 000 à 2 200 € entre les deux modèles, Idea et Punto 5 portes, explique ce fait. Mais revenons sur cette nouvelle petite turinoise.

Le meilleur de Fiat dans l'Idea

Idea, un mot, mais surtout 4 lettres : I pour intelligence, D pour design, E pour émotion et A pour architecture. Le programme a donc le mérite d'être clair, mais est-il respecté ? Au chapitre de l'intelligence, Fiat a voulu donner à l'Idea toutes les innovations techniques de la marque. On retrouve pêle-mêle, suivant les niveaux de finition, le connect +, la climatisation automatique bizone, le Cruise Control ou la direction assistée électrique Dualdrive.

Le palmarès 2003 du segment

  • 1. Opel Meriva  18 109
  • 2. Ford Fusion  11 096
  • 3. Hyundai Matrix  3 036
  • 4. Mazda  21 709
  • 5. Toyota Verso  1 593
  • L'équipement s'affiche donc comme un point fort d'autant que les prix restent compétitifs. Concernant le design, qui demeure un élément subjectif, les futures ventes nous donneront une indication sur son appréciation. Un design également travaillé à l'intérieur avec notamment une planche de bord que ses concepteurs ont voulue en amphithéâtre et une modularité offrant pas moins de 32 positions des sièges. Grâce à l'architecture même de la voiture et à ses dimensions généreuses (voir fiche technique), l'agencement intérieur de l'Idea est un véritable plus. Les autres atouts de ce nouveau monospace Fiat sont cachés sous le capot. L'offre contient quatre motorisations, deux essence et deux Diesel. Dans l'Hexagone, la clé de la réussite d'un modèle est de plus en plus liée à ses motorisations Diesel. Et l'Idea a de quoi répondre à cet impératif. En effet, avec le 1,3 16 V Multijet de 70 ch et le 1,9 Multijet de 100 ch, le petit monospace italien offre des motorisations connues et reconnues. Ce duo devrait représenter entre 60 et 80 % des ventes. Pour l'heure, la totalité de la gamme est disponible entre boîte manuelle mais, au deuxième trimestre, la boîte robotisée Dualogic pourra équiper (800 €) le 1,3 Multijet et le 1,4 16V. Avec le lancement de l'Idea, Fiat a donc achevé sa trilogie (Punto, Panda, Idea). Aura- t-elle le même succès que la première de George Lucas ? Peut-être, peut-être pas, mais quoi qu'il en soit, comme dans "Star Wars", la guerre des clones aura bien lieu.

    Christophe Jaussaud

    Zoom

    La Panda 4x4 roule déjà !

    La nouvelle Panda réalise un bon début avec, en France, environ 3 500 unités immatriculées en fin d'année et 120 000 commandes au niveau européen, avec les seules motorisations essence. La version Diesel arrivera en mars prochain. L'autre star de cette gamme est la Panda 4x4 et elle roule déjà ! En effet, nous avons pu la découvrir et faire une centaine de mètres à son bord lors du Salon de Bologne. Equipée d'une nouvelle transmission développée et fabriquée par Fiat-GM Powertrain, cette Panda 4x4 sera proposée en version essence au mois d'octobre prochain, alors que la version Diesel arrivera quelques mois plus tard.
    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Luca de Meo promet la révolution chez Renault

    Le directeur général du groupe Renault a dévoilé son plan de relance, baptisé Renaulution. Des économies, moins de plateformes, une quasi-disparition du diesel mais 24 lancements de produits d'ici

    Jean Rouyer s'attaque au marché des flottes avec sa filiale Loc'oto

    Le distributeur a donné le top départ de Loc’oto, filiale proposant aux entreprises des formules de location moyenne et longue durées. 350 mises à la route sont visées pour cette première année

    Renault : des ventes sous la barre des 3 millions de véhicules en 2020

    Le groupe français a immatriculé 2,949 millions de véhicules dans le monde en 2020, un volume en baisse de 21,3 %. Sa forte exposition dans les pays les plus touchés par la pandémie explique ce recul.

    Laurent Thézée, Mazda France :

    Trois mois après sa nomination à la présidence de Mazda France, Laurent Thézée présente la feuille de route de la marque en France, dont la trajectoire vers le segment du premium se construit en partenariat

    Guillaume Couzy, Peugeot :

    Au coude à coude avec Renault sur les ventes aux particuliers, Peugeot réalise une belle année 2020 dans un contexte de marché inédit. La marque débute l'année 2021 avec un portefeuille de commandes

    La fusion PSA-FCA validée par les actionnaires

    A peine plus d'un an après l'annonce de la fusion entre PSA et FCA, les actionnaires des deux groupes ont donné leur aval, lundi 4 janvier 2021. Stellantis, le futur troisième groupe mondial en chiffre

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page