Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Peugeot 2008 : L'affirmation par le style

Peugeot 2008 : L'affirmation par le style

Après seulement trois années de commercialisation, Peugeot revisite son 2008 en l'ancrant toujours plus dans l'univers des SUV. De quoi asseoir son succès et faire que l'offensive de la marque soit plus cohérente.

Avec la 308, le 2008 a été l'un des modèles qui a permis à PSA de sortir de l'ornière. En effet, lancé au printemps 2013, le SUV urbain du lion s'est écoulé depuis à plus de 585000 unités à travers le monde, dont près de 175000 en France. Produit à Mulhouse, mais aussi à Wuhan, en Chine, et à Porto Real, au Brésil, le 2008 est un véritable succès planétaire. Confirmation de cet engouement : il sera également produit en Iran sous peu. Il faut dire que, depuis 2012, le segment des SUV du segment B explose. Il a été multiplié par cinq en quatre ans pour franchir la barre du million d'unités en 2015. Stratégique, donc. Il est par conséquent normal que Peugeot revisite son 2008, d'autant que ce dernier est un maillon essentiel de l'offensive SUV de Peugeot durant laquelle cinq silhouettes vont être lancées, cela dans les douze prochains mois. Les hostilités ont déjà commencé avec le 3008 chinois facelifté présenté lors du dernier salon de Pékin, le 2008 aujourd'hui, mais aussi la présentation du nouveau 3008.

Clairement se replacer dans l'univers des SUV

 

Pour asseoir le succès du 2008 et tenter de devancer le Captur, Peugeot a offert une large mise à jour esthétique et technologique à son petit SUV. Grâce à une calandre verticale, un capot plus horizontal et de nouveaux pare-chocs aux sabots intégrés, Gilles Vidal, le directeur du style Peugeot, a donné une nouvelle personnalité au 2008 en lui offrant le langage stylistique actuel de la marque, aujourd'hui symbolisé par le nouveau 3008. L'occasion de le rendre plus "baroudeur" aussi avec ses passages de roues plus marqués et ses extensions d'ailes en plastique. Souvent vu comme un break surélevé – sa garde au sol reste de 16,5cm –, le 2008 est maintenant bien ancré dans l'univers des SUV. Ce look n'a toutefois pas transformé ses capacités. Il reste en effet un deux roues motrices qui peut toujours être aidé par le Grip Control, une gestion électronique de la motricité avec cinq modes, disponible (360€) sur les mécaniques de plus de 100ch. A noter que ces versions sont livrées en série avec des pneumatiques Goodyear Vector 4Seasons pour une meilleure efficacité du système. A l'intérieur, le i-Cockpit n'évolue pas, mais la dotation oui avec, notamment, l'apparition de l'Active City Brake. La construction de gamme (55% des ventes en finitions hautes) évolue également pour plus d'homogénéité avec le reste de la gamme grâce à l'apparition de la finition GT Line.

Seulement 11% des ventes aux professionnels

Sous le capot, pas de surprises, avec les blocs essence PureTech (de 82 à 130ch, les émissions de CO2 oscillant entre 102 et 114g/km) et Diesel BlueHDi (de 75 à 120ch, de 96 à 97g/km de CO2). Autant de mécaniques modernes qui seront un atout, notamment auprès des professionnels. En effet, il y a une marge de progression incontestable sur ce canal puisque jusqu'ici, en France, seulement 11% des acheteurs ont été des professionnels (hors LCD). Au niveau européen, c'est à peine mieux avec 16%. En attendant, les particuliers dominent largement, et cela éclaire le mix. En effet, 57% des clients ont opté pour un moteur essence, 13% d'entre eux ayant choisi de l'associer à la boîte automatique EAT6 disponible avec le 1.2 PureTech 110ch. Un témoignage de l'évolution du rapport de force entre essence et Diesel. Le mouvement est réel, fort, mais essentiellement sur le segment B et particulièrement en France.

Christophe Jaussaud

Etude des valeurs futures du Peugeot 2008

1.2 PureTech 110ch S&S BVM5 Allure à 21 700 euros

 

Années/km

Valeur future vente (%)

Valeur future (euros)

2017/20 000

80,84

17 543

2018/40 000

68,35

14 832

2019/60 000

56,12

12 178

2020/80 000

47,18

10 239

Source Autovista

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ventes/France : la

Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page