Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Saab 9-5 BioPower : Mettez de l’éthanol dans votre moteur !

En commercialisant la 9-5 BioPower en France, Saab marque les esprits, mais prend aussi le risque d'avancer en terrain inconnu. En effet, un flou général règne autour de cette alternative énergétique dans l'Hexagone. Comme un brin de paradoxe : à l'heure où Saab voit ses parts...
...de marché se réduire à une peau de chagrin et peut sérieusement s'interroger sur son avenir - malgré les propos apaisants de circonstance de Carl Peter Foster, responsable GM Europe, on ne peut pas oublier que Saab a perdu près de 300 millions de $ US en 2005, la marque lance en France une version futuriste de la 9-5. Il s'agit de la Saab 9-5 BioPower, alimentée au bioéthanol encodé E85, c'est-à-dire 85 % d'éthanol et 15 % d'essence. Un véhicule "vert" dont le principal avantage réside dans son aptitude à réduire les émissions de dioxyde de carbone fossile, plus communément appelé gaz à effet de serre. Par ailleurs, le E85 est un carburant présentant un indice d'octane plus élevé que l'essence (104 RON), ce qui permet d'avancer le calage de l'allumage du moteur afin d'obtenir plus de puissance. Lorsqu'elle fonctionne au E85, la puissance de la Saab 9-5 2.0t BioPower passe ainsi de 150 à 180 ch, tandis que la gestion moteur est assurée par le système Trionic qui régit les variations

La 9-5 bio-power en bref...

  • Date de lancement :
    Début janvier 2006 en France (1res livraisons au printemps)
  • Segment de marché :
    Berlines haut de gamme, niche "carburants propres"
  • Sa concurrente directe :
    Toyota Prius (à partir de 25 050 euros)
  • Prix en euros :
    30 950 9-5 Berline 2.0t BioPower Linear;
    32 700 9-5 Estate 2.0t BioPower Linear;
    34 250 9-5 Berline 2.0t BioPower Vector;
    36 000 9-5 Estate 2.0t BioPower Vector
  • de qualité de carburant et des points d'allumage. D'un point de vue technique, le BioPower ne nécessite en fait que quelques ajustements sur le montage de sièges de soupapes et de soupapes renforcées, et le choix de matériaux adaptés à l'éthanol pour le circuit d'alimentation (réservoir, pompe, canalisations, Durit).
    Cette version de la 9-5 a fait de jolis débuts sur son marché domestique où elle représente d'ores et déjà 70 % de toutes les ventes de la gamme 9-5.

    Cette version verte de la 9-5 devrait avoir une incidente commerciale réduite

    Certes, mais il convient de prendre en compte l'idiosyncrasie suédoise, pays doté d'un réseau de distribution digne de ce nom pour ce carburant et où le prix à la pompe de l'E85 est, en moyenne, inférieur de 25 % par rapport à celui de l'essence. Bref, rapporté à la réalité hexagonale, il apparaît que cette version verte de la 9-5 n'aura qu'une incidence commerciale très réduite. Sur d'autres marchés, son influence pourrait être un peu plus significative. "Elle illustre ce que pourrait être une version développée pour le marché nord-américain", indique notamment la direction de la communication de la marque en évoquant le prototype 9-5 Aero BioPower. En outre, elle sera présentée au Brésil, le pays roi de l'éthanol à 100 % (E100). D'ailleurs, pour mettre au point le BioPower, les ingénieurs suédois ont fait appel à leurs homologues brésiliens de GM. Mais au Brésil, la méthode diffère et le E100 est produit localement à partir de la canne à sucre. La forte demande d'éthanol-carburant, suite à la flambée des prix du pétrole, explique d'ailleurs pour partie la nette remontée du cours du sucre constatée en 2005. En somme, si l'initiative de Saab mérite d'être saluée, elle n'en reste pas moins secondaire.

    Alexandre Guillet

     

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Prime à la conversion : les caisses sont vides !

    Victime de son succès, le dispositif de la prime à la conversion semble bloqué. Alors que 100 000 primes avaient été budgétées par Bercy, plus de 250 000 demandes devraient être enregistrées

    PGA entre dans le groupe Bernard !

    Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

    Paris et Renault officialisent leur union

    Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

    Rendez-vous en 2018

    Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

    Peugeot sur la piste des Genius

    Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

    Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

    Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page