Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Bosch à plein gaz sur la conduite autonome

Daimler et Bosch testent un parking autonome.

Bosch à plein gaz sur la conduite autonome

A l’occasion du salon de Francfort, Bosch dévoile ses dernières technologies au service de la mobilité. Pour Bosch, la conduite automatisée pourrait notamment représenter un volume d’affaires de 2 milliards d’euros à l’horizon 2019.

 

"Zéro émission, zéro stress et zéro accident !" Le nouveau leitmotiv de Bosch, présenté à l’occasion de l’IAA Francfort, positionne désormais l’équipementier comme un fournisseur en solutions de mobilité destinées aux villes intelligentes. Une évolution stratégique pour le groupe allemand qui entend s’affirmer sur un marché en plein essor. En 2017, les ventes de son département Mobility Solutions devraient augmenter de 7%, à environ 47 milliards d'euros. Dans cet environnement, Bosch fait notamment le pari du développement de la conduite autonome.

 

Et si le développement de cette technologie s’apparente à un puzzle aux pièces éparses, l’équipementier entend néanmoins le résoudre rapidement puisqu’il fabrique lui-même la plupart de ses composants clés (systèmes de régulation de freinage, direction électrique, capteurs radar, vidéo et à ultrasons, etc.). Bosch a notamment pris de l’avance sur la conception des systèmes d'assistance à la conduite, première étape avant l’avènement de la conduite autonome. Dès 2019, la multinationale prévoit ainsi de générer ainsi un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros grâce à cette activité. Près de 3000 ingénieurs du conglomérat industriel se consacrent désormais à la conduite automatisée, soit 500 de plus qu’en 2016. "La croissance de marché est de 25% et celle de Bosch est encore plus forte", annonce l’équipementier.

 

Daimler et Bosch font route commune  

 

Pour illustrer ses avancées dans le domaine de la conduite automatisée, le fabricant de Stuttgart expose plusieurs innovations sur son stand (hall 8, stand A03), dont son service de stationnement sans conducteur. Réalisée en partenariat avec Daimler, cette technologie permet aux voitures de rejoindre seules l’emplacement de stationnement qui leur est affecté, sans que le conducteur ait à surveiller la manœuvre. Une innovation rendue possible grâce à la mise en place d’une infrastructure intelligente Bosch au sein du parc de stationnement et à son interconnexion avec la technologie embarquée à bord des véhicules.

 

Plus globalement, Daimler et Bosch travaillent depuis plusieurs années sur la conduite entièrement automatisée (SAE Level 4) et sans conducteur (SAE Level 5) en ville. L’objectif est notamment de développer et de fabriquer en série un système de conduite autonome pour des robots taxis à partir de la prochaine décennie. Alors que les facteurs humains sont en cause dans plus de 90% des accidents, le groupe allemand entend accélérer l’automatisation croissante du trafic urbain pour renforcer la sécurité des voyageurs et réduire le nombre de sinistres sur les routes. A terme, le mode de consommation automobile est même voué à évoluer de la propriété vers l’usage. Bosch en est convaincu : 10% des véhicules seront partagés à l’horizon 2030.  

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page